formats

L’UE appelée à renforcer son partenariat avec l’Algérie

Publié le 08/01/2016, par dans Non classé.

L’eurodéputée Tokia Saïfi a affirmé l’urgence pour l’Union européenne (UE) de renforcer son partenariat avec l’Algérie, « acteur clé de la région», pour faire face aux défis communs de la migration et de la menace terroriste. Dans une contribution intitulée « UE-Algérie : le renforcement des relations peut apporter la stabilité et la sécurité», publiée dans la revue en ligne « The Parliament», l’eurodéputée française a souligné que « l’Algérie est l’un des acteurs clés de la région», appelant au « renforcement du partenariat UE- Algérie de manière urgente» dans la mesure où les deux parties font face aux « mêmes défis, dont la question de la migration ou de la gestion des risques terroristes».

Qualifiant la situation dans la région méditerranéenne de « préoccupante» avec la multiplication des conflits et l’accroissement de la menace terroriste, l’eurodéputée Tokia Saïfi a estimé que « l’UE devrait réaffirmer son soutien à l’Algérie, qui joue un rôle clé dans les négociations visant à appuyer une résolution des crises libyenne et malienne».

« En renforçant les relations de l’UE avec l’Algérie, une grande puissance militaire en Afrique du Nord, nous pouvons chercher des solutions politiques durables, en mesure d’apporter la stabilité et la sécurité», a-t-elle souligné. Mme Saïfi a plaidé également pour le renforcement de la coopération énergétique entre l’Algérie et l’UE, relevant que « le lancement du dialogue de haut niveau sur l’énergie entre l’UE et l’Algérie reflète une réelle volonté de renforcer leur partenariat dans ce domaine». Lire la suite

formats

L’Algérie condamne l’attentat de Zliten en Libye

Publié le 08/01/2016, par dans Non classé.

L’Algérie a condamné hier avec « la plus grande vigueur» l’attentat terroriste qui a visé des unités de la police nationale libyenne, à Zliten, causant des dizaine de victimes, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères.
Cet attentat « confirme la dérive sécuritaire qui menace ce pays en l’absence d’institutions crédibles et représentatives, aggravant ainsi le chaos qui profite au seul terrorisme», relève la même source. A cet égard, l’Algérie « réitère son appel pressant à tous les Libyens en vue de transcender leurs divergences et de faire prévaloir les intérêts suprêmes de leur pays par une adhésion totale à l’accord politique et à se joindre, pour ceux qui ne l’ont pas fait, au processus politique conduit par les Nations unies pour permettre à la Libye le recouvrement définitif de la paix, de la sécurité et de la stabilité». L’Algérie exprime, en cette circonstance, « ses condoléances au peuple libyen et aux familles des victimes et se déclare profondément solidaire de la Libye devant cette nouvelle épreuve», conclut le communiqué. Lire la suite

formats

La Banque mondiale annonce une croissance à 3,9% en 2016

Publié le 08/01/2016, par dans Non classé.

La Banque mondiale a remis son rapport trimestriel sur les perspectives économiques mondiales. Selon elle, l’Algérie devrait enregistrer une hausse de la croissance économique de 3,9% en 2016 et 4% en 2017.
« C’est une bonne nouvelle, estime l’économiste Abderahmane Mebtoul. Mais la Banque mondiale a-t-elle pris en compte la réduction de la dépense publique ?», s’interroge-t-il. Ce dernier reste néanmoins pessimiste : « La Banque mondiale fait souvent des erreurs. De plus, je pense que l’institution n’a pas pris en compte la chute du prix du pétrole, les restrictions budgétaires et la sécheresse.

C’est pour cela qu’il faut prendre ces chiffres avec une extrême précaution.» Le journaliste spécialisé El Kadi Ihsane ajoute : « Cela me paraît difficile par rapport aux prix du pétrole. Je ne vois pas comment on peut atteindre les 4% de croissance. 2,5% de croissance seraient possibles, mais 4% me semblent exagérés.» Ce dernier estime que « ces chiffres sont excessifs étant donné que le rapport n’intègre sûrement pas les derniers indicatifs tels que le prix du baril».

Par ailleurs, le rapport indique que le taux de chômage en Algérie restera stable, au même niveau que celui enregistré en 2010. « Le taux d’emploi augmente en fonction de la croissance économique. Si le rapport indique une croissance, il ne peut y avoir d’augmentation du chômage. Cependant, il faut, encore une fois, prendre ces chiffres avec précaution», estime Abderahmane Mebtoul.
Lire la suite

formats

En bref…

Publié le 08/01/2016, par dans Non classé.

– Ouverture officielle à la concurrence pour l’exploitation de la 4G

L’ouverture à la concurrence pour l’établissement et l’exploitation de réseaux publics de télécommunications mobiles de quatrième génération (4G) a été officiellement lancée, hier à Alger, par l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT). L’appel à la concurrence s’adresse aux trois opérateurs de télécommunications mobiles de droit algérien pour « l’octroi de licences d’établissement et d’exploitation de réseaux publics de télécommunications mobiles de quatrième génération (4G) et de fourniture de services au public».

Un délai de trois mois est accordé aux opérateurs en question pour l’acquisition de l’équipement nécessaire. Les autorisations d’exploitation de la 4G entreront en vigueur au dernier trimestre 2016. Les opérateurs concernés peuvent retirer le dossier d’appel à la concurrence auprès de l’ARPT entre le 10 et le 13 janvier 2016. « Lors de l’élaboration du cahier des charges, les opérateurs de téléphonie mobile ont été invités à assurer un seuil minimum de couverture de 10% au cours des quatre premières années dans les wilayas de leur choix et à élargir ce service aux régions du Sud dans un délai de trois ans», avait déclaré récemment la ministre, Houda Feraoun.

– La Banque d’Algérie renforce le dispositif de surveillance des virements électroniques

La Banque d’Algérie a adressé récemment une nouvelle note aux banques et à Algérie Poste, leur rappelant des lignes directrices du traitement des virements électroniques pour renforcer le contrôle de ces opérations en s’assurant notamment de la traçabilité des fonds transférés, de leur origine et de leur destination. « L’utilisation abusive, par les criminels, du secteur financier et la circulation de flux d’argent illicite par l’intermédiaire de transferts de fonds commandent la mise en place, à titre préventif, des normes d’accès aux services financiers de virements électroniques», explique la note datée du 23 décembre 2015 adressée aux PDG des banques et au directeur général d’Algérie Poste.

Ces normes, édictées par la recommandation n°16 du Groupe d’action financière (GAFI), visent à s’assurer de la disponibilité immédiate d’informations essentielles sur le donneur d’ordre et le bénéficiaire en vue de « pouvoir les mettre, le cas échéant, à la disposition des autorités de poursuite pénale et judiciaire, de la Cellule de renseignement financier et des établissements financiers». Ainsi, pour les transferts transfrontaliers, les institutions financières opérant en Algérie doivent s’assurer que tous les virements électroniques de et vers l’étranger dépassant le seuil de 1000 dollars ou euros soient accompagnés « obligatoirement» des informations relatives à l’identité du donneur d’ordre et du bénéficiaire.
Lire la suite

formats

Des syndicalistes dénoncent un détournement financier au CHU Mustapha Pacha

Publié le 08/01/2016, par dans Non classé.

Les sections syndicales de l’hôpital Mustapha Pacha affiliées au Snapap, au Snapsy et au SNPSP menacent de recourir à une grève si le ministère de la Santé ou la direction de la santé d’Alger n’interviennent pas pour stopper « la violation de loi» au sein de leur établissement. Ils demandent le départ de la directrice de l’hôpital en raison d’une affaire de gestion des œuvres sociales. Abdallah Mekhlouf, membre du Snapap, évoque, preuves à l’appui, des vols et des détournements d’argent pendant les mandats 2011 et 2014. « Il y a eu même une année de mandat supplémentaire frauduleuse, soit 2014-2015, c’est-à-dire sans élection.

La réglementation stipule que toute commission, à la fin de son mandat, doit tenir une assemblée générale pour débattre du bilan moral et financier du mandat, ce qui n’a pas été fait», dénoncent les représentants des trois syndicats. Après expiration du mandat en juin 2014, c’est la vice-présidente de l’ancienne équipe qui a été élue présidente.

Une élection qui étonne les syndicalistes dans la mesure où « cette nouvelle élue a cautionné des dépassements et les détournements de l’ancienne équipe». « Peut-on dire qu’il a été décidé d’ignorer la réglementation et de travailler frauduleusement sans se soucier des lois de la République», se demandent les syndicats dans la lettre qu’ils ont adressée au ministre de la Santé il y a trois semaines, et qui est toujours sans réponse.

Enquête

Ce qui révolte les syndicalistes est que la même commission des œuvres sociales était au cœur d’une enquête de la brigade économique de la Gendarmerie nationale. Pourquoi alors la direction de l’hôpital ne fait rien ? « A notre grande surprise, la directrice de l’hôpital a pris position pour l’ancienne équipe des œuvres sociale», dénonce encore Abdallah Mekhlouf.

Cette dernière, qui a installé la nouvelle équipe en décembre, n’a pas voulu prendre en considération les instructions de sa tutelle, déjà saisie par les syndicats. « Nous demandons au ministre le départ de la directrice dans l’intérêt de la bonne marche de l’établissement et des travailleurs. Car cette dernière n’a monté aucun signe de bonne volonté pour apaiser le climat social qui règne dans notre institution», demande Abdallah Mekhlouf.
Lire la suite

formats

Annaba : Des militants du TAJ rejoignent le parti d’Ali Benflis

Publié le 08/01/2016, par dans Non classé.

Près d’une vingtaine de militants du parti Tadjamou Amel El Jazaïr (TAJ) de la wilaya de Annaba ont quitté, hier, leur parti pour aller rejoindre celui de Talaie El Houriat.
Cette saignée dans les rangs du parti de Amar Ghoul intervient à cause du mécontentement de la base qui, affirment les concernés, n’arrive plus à reconnaître les principes politiques de leur formation. Une bonne partie de ses militants n’adhèrent plus à la façon dont est géré le parti dans la région de Annaba et rejettent certaines « pratiques malsaines» appliquées par certains de ses cadres.

Contacté, Abdelaziz Ayadi, président du bureau de Annaba et membre fondateur de Talaie El Houriat, a confirmé l’information : « Nous avons reçu ces militants dans notre bureau de wilaya. Les désormais ex-militants du parti de TAJ sont les nôtres. Ils sont les bienvenus dans le parti de Ali Benflis.

Ils trouveront chez nous un espace politique propre et sain, où ils pourront s’exprimer et militer dans le respect des valeurs de Talaie El Houriat.» Ainsi, le parti de Amar Ghoul est en passe de s’enfoncer dans une crise qui risque de compromettre l’avenir de son bureau de Annaba. Le parti TAJ, agréé en 2012, a toujours connu des défections, parfois de taille, telle celle de Zahia Benarous, l’ancienne présentatrice vedette du journal de 20h de l’ENTV. Actuellement, les défections touchent aussi ses bureaux de l’intérieur du pays. Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair