formats

Canada : Plus de 10 000 visas touristiques pour les Algériens en 2015

Publié le 06/03/2016, par dans Non classé.

Le Canada a délivré plus de 10 000 visas touristiques pour les Algériens en 2015, a appris El Watan auprès du ministère canadien de l’Immigration, des réfugiés et de la citoyenneté.

Selon les statistiques partielles, 10 470 visas ont été établis entre janvier et septembre 2015 contre 9 515 pour la même priode en 2014, soit une hausse de 10 %.

La moyenne d’âge des demandeurs algériens de visas touristiques était de 42 ans en 2014 contre 46 ans en 2010. Ceci s’explique par le fait que la plupart des demandeurs soient des parents de résidents algériens au Canada – un peu plus de 100 000.

Pour la toalité de l’année 2014, le Canada a octroyé 11 050 visas pour les Algériens contre 7 361 en 2010.

Toujours pour l’année 2014, l’Algérie se classe juste derrìère le Maroc (12 451), avant l’Egypte (9 952) et très loin derrière l’Arabie saoudite (30 741).

Par ailleurs, le Canada s’apprête à mettre en place un système de mini-visa (Autorisation de voyage électronique) pour les ressortissants deplus d’une cinquantaine de pays qui en sont exempts – l’Union européenne entre autres – à partir de l’automne 2016.

Lire la suite

formats

« Constantine à livre ouvert », un programme de rencontres thématiques au 36e Salon du livre de Paris

Publié le 06/03/2016, par dans Non classé.
ALGER- Un programme de rencontres thématiques intitulé « Constantine à livre ouvert » sera animé par des romanciers, des poètes, des universitaires et des traducteurs algériens lors du 36e Salon du livre de Paris (17-20 mars), a indiqué dimanche l’Entreprise nationale des arts graphiques (Enag). Ces tables rondes qui visent à « mettre…

Lire la suite

formats

Situation sécuritaire à Boumerdès : Entre satisfaction et inquiétude

Publié le 06/03/2016, par dans Non classé.

Plusieurs casemates, caches d’armes et munitions ont été découvertes et détruites ces derniers jours au niveau des maquis de la wilaya de Boumerdès. Chaque jour, un nouveau communiqué du Ministère de la défense national fait état de nouvelles découvertes.

Depuis le début du mois de mars, près d’une dizaine de casemates, plusieurs mines anti- personnelles, des bombes et des explosifs ont été découvertes et détruites dans l’est et le sud de Boumerdès. Les opérations de ratissage se poursuivent encore dans les maquis de la wilaya.

Le forcing des forces de l’ANP s’est soldé, rappelons-le, par l’élimination de deux terroristes la mi-février dernier au niveau de Ammal, au sud de Boumerdès.

Cependant, les groupes terroristes résiduels sont toujours actifs et leur capacité de nuisance a encore frappé. La nuit du mercredi dernier, un ex patriote a été lâchement assassiné par un groupe terroriste à Sidi Daoud, sise à 50 km au nord-est de la wilaya de Boumerdès.

Après avoir commis leur abject crime, les assaillants ont pris la fuite vers une destination inconnue. La victime a laissé derrière elle une veuve et deux enfants.

Lire la suite

formats

Une volonté politique est primordiale pour la renaissance du cinéma en Algérie

Publié le 06/03/2016, par dans Non classé.
Une volonté politique est primordiale pour la renaissance du cinéma en Algérie
CONSTANTINE – Une volonté politique est « primordiale » pour la renaissance du cinéma en Algérie, a estimé, dimanche à Constantine, le réalisateur Djamel Bendeddouche. « C’est cette volonté politique qui favorisera la réunion des conditions nécessaires à la relance du cinéma algérien, et créera un climat propice à la création cinématographique », a…

Lire la suite

formats

Direction régionale du Trésor de Sétif : Le directeur «évincé»

Publié le 06/03/2016, par dans Non classé.

Le directeur régional du Trésor de Sétif, A. Ben Messaoud, a été mis, officiellement, « à la retraite obligatoire» après l’affaire des 25 inspecteurs principaux qui ont été mis à la porte, après 14 mois passés au sein de ces structures en tant qu’employés titulaires, apprenons nous auprès de ces derniers. Pour ces ex inspecteurs principaux, cette mise en retraite n’est qu’une manière d’évincer le responsable en question.

Installés après leur admission au concours de recrutement, en novembre 2014, ces employés ont été surpris de voir leur relation de travail rompue sous prétexte de l’annulation des résultats du concours d’admission qui a eu lieu plus d’un an auparavant. Les responsables de la DRT justifiaient alors ce revirement par une instruction de Abdelmalek Sellal. Ceci pendant que les contestataires, issus des wilayas de Béjaïa, Sétif, Bordj Bou Arréridj et Bouira décrivent une prise de fonction et des conditions de recrutement ordinaires qui ne souffrent d’aucune anomalie (voir El Watan du 14.02.16).

Par ailleurs, les désormais ex-employés de la DRT de Sétif déclarent n’avoir reçu, à ce jour, aucune réponse au recours qu’ils ont adressé au ministère des Finances. C’est pourquoi, ils envisagent de recourir à la justice pour porter plainte contre leur ancien employeur s’ils ne seront pas régularisés dans leurs postes.

Lire la suite

formats

«L’université ne doit pas être partisane»

Publié le 06/03/2016, par dans Non classé.

Les étudiants ne doivent pas bloquer l’université car, il y a d’autres moyens pour se faire entendre.
L’université est, certes, politisée et constitue un espace de débat politique objectif, mais elle ne doit pas être partisane», a déclaré, hier, Tahar Hadjar, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, lors d’une visite de travail et d’inspection effectuée dans la wilaya de Tizi Ouzou. Le représentant du gouvernement a estimé, dans le même contexte, que les revendications de la communauté estudiantine concordent avec la demande de leurs besoins. « Je sais que, chaque année, il y a des perturbations d’ordre pédagogique et social, mais fermer l’université est une violence qui sort de la réglementation», a-t-il ajouté, allusion faite, entre autres, aux étudiants de la faculté des sciences économiques, de gestion et des sciences commerciales qui bloquent leur faculté depuis plus de deux semaines.

« La force n’engendre que la force», a-t-il laissé entendre lors d’un point de pressé tenu à la fin de son déplacement à Tizi Ouzou. M. Hadjar a plaidé aussi pour l’ouverture du dialogue entre les différentes composantes de l’université. « Le dialogue avec les syndicats et les associations estudiantines règle beaucoup de problèmes», a-t-il indiqué.

Evoquant l’insécurité aussi bien dans les campus qu’au niveau des cités universitaires, le ministre a souligné que son département a élaboré un programme de formation obligatoire pour les agents de sécurité. Par ailleurs, sur le plan réalisation, M. Hadjar a précisé que 99 000 nouvelles places pédagogiques seront livrées, à l’échelle nationale, avant la rentrée prochaine. Pour revenir à sa visite dans la wilaya de Tizi Ouzou, notons que le ministre s’est rendu à Tamda où il a inspecté les chantiers de nouveaux blocs pédagogiques et de nouvelles résidences universitaires. Il s’est entretenu également avec les représentants de la Coordination locale des étudiants, ceux du Cnesto et du Snapap qui avaient, la veille, demandé, dans un courrier adressé au wali, à être officiellement reçus par le ministre dans le cadre de cette visite. Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair