formats

Décès de la romancière américaine Harper Lee

Publié le 20/02/2016, par dans Non classé.
Décès de la romancière américaine Harper Lee
MIAMI – La romancière américaine Harper Lee est décédée à 89 ans, a annoncé vendredi la mairie de sa ville natale de l’Alabama (sud). « Effectivement, elle est morte », a affirmé une porte-parole de la mairie de Monroeville, où celle qui a reçu le prix Pulitzer en 1961 pour le roman…

Lire la suite

formats

Les chants bédouins et l’art des planches donnent le « la » aux semaines de Djelfa et de Mostaganem

Publié le 19/02/2016, par dans Non classé.
Les chants bédouins et l'art des planches donnent le
CONSTANTINE – Les chants bédouins rythmés d’Ouled Nail et l’art des planches dans la capitale algérienne du théâtre amateur ont donné le « la » aux semaines culturelles de Djelfa et de Mostaganem, jeudi soir à Constantine. Les membres de la troupe Abderrahmane El-Naass de chant bedouin ont ravi l’assistance nombreuse qui…

Lire la suite

formats

Amar Ezzahi: le patrimoine musical de la légende du chaâbi en version 2.0

Publié le 19/02/2016, par dans Non classé.
Amar Ezzahi: le patrimoine musical de la légende du chaâbi en version 2.0
ALGER – Sa discographie officielle se limite à une cassette et quelques vinyles, mais ses 50 ans de carrière sont disponibles en quelques clics: l’œuvre de la légende vivante du chaâbi Amar Ezzahi est désormais compilée par une nouvelle génération de fans qui s’en sont emparés pour la diffuser sur…

Lire la suite

formats

Le trio espagnol de musique ethno-jazz « Javier Paxarino » galvanise le public algérois

Publié le 19/02/2016, par dans Non classé.
Le trio espagnol de musique ethno-jazz
ALGER – Le trio espagnol de musique ethno-jazz « Javier Paxarino » a galvanisé jeudi soir le public algérois, invité à une promenade onirique à travers des partitions qui plaident l’amour et l’ouverture vers les autres et établissent des passerelles entre les cultures du monde. Sous-titrée « Le pouvoir des rythmes méditerranéens », une…

Lire la suite

formats

Une carrière à l’international est aujourd’hui indispensable

Publié le 19/02/2016, par dans Non classé.

– Les étudiants algériens veulent, pour la majorité, faire carrière à l’étranger. Concrètement, ont-ils des chances de réussir là-bas ?

L’étudiant algérien est jeune et a soif de découvrir de nouvelles sociétés, des approches d’apprentissage de métiers complémentaires, voire nouvelles à leurs acquis. Dans le cycle de vie professionnelle de chaque personne, une carrière à l’international est indispensable. Nous pourrons confirmer que ces étudiants peuvent réussir à l’étranger, et ce, à travers le dernier événement networking RH Kafaa to Come où le cabinet International Talents Network a réuni ces Algériens qui ont réussi à l’international, dont certains sont devenus des personnages publics. Je citerais l’exemple de Aïcha Mokhdahi, la première Algérienne à faire partie du conseil d’administration du CAC40, Karim Oumnia, l’inventeur de la chaussure connectée, connu aux Etats-Unis et en France, ou le jeune et talentueux humoriste Réda Seddiki.

– Pour vous, quelles sont les entreprises qui font rêver nos étudiants ?

L’étudiant algérien est souvent attiré par des entreprises dont la marque employeur est connue mondialement, mais aussi par des entreprises qui réalisent des projets/produits en phase avec ses rêves. J’ai aussi remarqué que le jeune Algérien est séduit par ce qui n’existe pas ou peu dans son pays.

– Sur quelle base nos jeunes diplômés choisissent leur entreprise ?

Un jeune diplômé peut être marqué par le parcours d’excellence d’un parent, d’un ami, de son professeur… qui pourra apporter son retour d’expérience dans cette entreprise. Ou encore à l’issue d’un stage de fin d’études. A mon sens, il est important que l’étudiant effectue plus de trois stages en entreprise durant son cycle universitaire pour pouvoir comparer les métiers et les secteurs d’activité afin de bien choisir sa carrière professionnelle. Lire la suite

formats

Un lycée baptisé au nom de Hocine Aït Ahmed à Alger

Publié le 19/02/2016, par dans Non classé.

Après Tébessa, Oran et Tizi Ouzou, et à l’occasion de la journée du chahid, correspondant au 18 février, le lycée « consulaire» de Souidania à Alger a été baptisé au nom de Hocine Aït Ahmed, historique de la Révolution, décédé le 23 décembre 2015 à l’âge de 89 ans. Les élèves et les responsables du lycée ont rendu un vibrant hommage au défunt et exprimé leur fierté de voir leur établissement porter le nom de cet homme qui a consacré toute sa vie au service de l’Algérie et de son peuple.
Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair