formats

Tizi Ouzou : Marche contre l’insécurité

Publié le 11/07/2016, par dans Non classé.

Une marche a été organisée, hier, dans la ville de Tizi Ouzou pour s’élever contre l’insécurité. Elle a été initiée aussi pour dénoncer le meurtre dont a été victime, dans la nuit du 23 au 24 juin, un père de famille.
Il était 10h quand les marcheurs ont entamé leur action à partir du quartier Bastos pour se diriger vers le centre-ville via la montée du campus universitaire Hasnaoua, brandissant des banderoles et des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Nous demandons que justice soit rendue», « Non à l’impunité» et « Non à la violence, oui à la paix et la fraternité».

« Nous devons agir tous ensemble contre la criminalité, car nos quartiers ne sont pas sécurisés», clamaient des participants à cette manifestation ; l’on a remarqué, entre autres, la présence de membres de la famille et d’amis du défunt. La foule s’est rassemblée, à la fin de son action, devant la cour de justice de Tizi Ouzou, où une délégation des marcheurs a été reçue par le procureur général.

Pour rappel, le 23 juin dernier, Mehena Kared, 42 ans, a été assassiné à l’arme blanche dans un quartier de la Nouvelle ville de Tizi Ouzou. Neuf personnes ont été arrêtées et présentées, le 26 juin, devant le juge d’instruction qui les a placées sous mandat de dépôt dans l’affaire du meurtre de Mehena Kared. Lire la suite

formats

Site de l’Onec inaccessible : Un problème récaurrent

Publié le 11/07/2016, par dans Non classé.

Pourquoi ce genre d’incident ne se passe qu’en Algérie ? Il est rare qu’on entende parler de cela dans d’autres pays.
Le site internet de l’Office national des examens et concours www.onec.dz est inaccessible en cette période de publication des résultats du bac en Algérie. Il faut dire que ce problème se pose depuis de nombreuses années. En effet, les candidats qui souhaitent se connecter pour consulter les résultats du bac 2016 se retrouveront avec une page qui stipule que le site est inaccessible.

Un problème d’infrastructures (serveur), hébergé chez Djaweb, fournisseur d’accès internet, filiale d’Algérie Télécom, serait la cause principale. Ce serveur ne peut supporter de recevoir les milliers de requêtes reçues en un laps de temps assez court. L’Etat n’a pas mis les moyens pour acquérir des serveurs plus puissants et les décideurs n’ont jusqu’à présent pas classé ce dossier comme prioritaire. Cette situation a mis dans l’embarras plusieurs candidats ainsi que leurs parents et a ajouté au stress qui peut être difficile à gérer.

D’autant plus qu’il s’agit au-delà de l’aspect strictement administratif, d’une forme de reconnaissance sociale, à la fois de capacités intellectuelles, mais aussi d’une personnalité dans son ensemble. Plusieurs sentiments s’entremêlent : la peur de l’échec, la crainte de passer à côté de la mention et l’angoisse de décevoir ses proches ou soi-même. Si s’obliger à être toujours à la hauteur peut être un puissant moteur, cela s’avère aussi souvent un vrai facteur de stress. « Pourquoi ce genre d’incident ne se passe qu’en Algérie ?

Il est rare qu’on entende parler de ça dans d’autres pays et même dans cette situation, ce sont des cas exceptionnels, alors que chez nous, ce sont des incidents à longueur d’année», a déclaré Younes Grar, consultant spécialisé dans les TIC, lors d’une récente déclaration à une chaîne de télévision. D’autres spécialistes ajoutent que les technologies utilisées sont anciennes.

Les nouveaux métiers du web ne sont pas pris en considération. On ne parle plus sous d’autres cieux de « département informatique», mais de véritables chefs de projets multimédia. Nous pouvons les diviser en 5 familles : la conception et la gestion de projet, le développement et la programmation, la production et la gestion de contenu, le graphisme et le design, la communication et le marketing.

A l’heure actuelle, avec la multiplication des technologies et le nombre croissant d’internautes, les métiers du web sont bien plus nombreux et en perpétuelle évolution. Les fonctions se spécialisent, les services sont de plus en plus structurés, mais en Algérie, certaines institutions et des organismes publics n’ont pas encore franchi ce cap.
Lire la suite

formats

Production d’hydrocarbures : Hausse de 3,3% au premier trimestre

Publié le 11/07/2016, par dans Non classé.

La production du secteur des hydrocarbures a affiché une hausse de 3,3% au premier trimestre 2016 par rapport au même trimestre 2015, selon une note évaluative de l’Office national des statistiques (ONS). Cette progression intervient après des baisses consécutives enregistrées en 2015 : -7,1% au 1er trimestre (par rapport au 1er trimestre 2014), -2% au 2e trimestre (par rapport au 2e trimestre 2014), -1,4% au 3e trimestre et -1,8% au 4e trimestre.

La production des hydrocarbures a reculé de 3,1% sur l’année 2015 par rapport à l’année 2014. Ainsi, la hausse du premier trimestre de l’exercice en cours vient rompre avec quatre trimestre de baisse, voire de plusieurs années. Il est, cependant, constaté que l’évolution remarquable de la production du secteur des hydrocarbures sur les trois premiers mois de 2016 a été notamment tirée par l’activité de liquéfaction de gaz naturel qui a enregistré une croissance de 21,5% comparativement au 1er trimestre 2015.

Sur l’année 2015, cette activité a décéléré de 4,5% : -17,7% au 1er trimestre 2015 (par rapport au 1er trimestre 2014), +10,2% au 2e trimestre (par rapport au 2e trimestre 2014), -4,3% au 3e trimestre et -5,9% au 4e trimestre 2015. Pour l’activité de raffinage de pétrole brut, elle a augmenté de 5% au premier trimestre 2016. Sur l’année 2015, cette activité a baissé de 2,4% : -8,9% au 1er trimestre 2015 (par rapport au 1er trimestre 2014), -6,1% au 2e trimestre (par rapport au 2e trimestre 2014), +1,5% au 3e trimestre et +3,9% au 4e trimestre 2015.

Mais à la différence des activités de liquéfaction de gaz naturel et de raffinage de pétrole brut, celle de la production de pétrole brut et de gaz naturel a connu une baisse de 0,5% au 1er trimestre 2016. Mais cette baisse est de moindre ampleur par rapport aux trimestres précédents : -4,3% au 1er trimestre 2015 (par rapport au 1er trimestre 2014), -3,7% au 2e trimestre 2015 (par rapport au 2e trimestre 2014), -1,5% au 3e trimestre 2015 et -2,1% au 4e trimestre 2015. Sur l’année 2015, la production de pétrole brut et de gaz naturel a reculé de 2,9% par rapport à 2014.

Lire la suite

formats

Pour des villes accessibles aux handicapés

Publié le 11/07/2016, par dans Non classé.

Un arrêté exécutif pour l’exonération de taxes des véhicules aménagés pour être accessibles aux personnes handicapées sera « prochainement» en vigueur, a annoncé hier la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition féminine, Mounia Meslem, en marge d’une rencontre à Alger sur l’accessibilité.
Ce texte sera l’outil d’application des dispositions de la loi de finances 2016, visant à réduire le coût de ces véhicules destinés exclusivement aux personnes aux besoins spécifiques. Les textes prévoient la suppression de plusieurs taxes, dont celle sur la valeur ajoutée. Même si la révision de l’allocation de solidarité destinée à cette catégorie de personnes n’est pas envisagée en raison des restrictions budgétaires résultant de la crise économique qui frappe le pays, Mme Meslem estime que des prestations de qualité peuvent être fournies, en compensation, pour permettre d’améliorer la qualité de vie de ces personnes, dont une grande partie vit dans le dénuement.

La ministre évoque la possibilité de mettre en place, en 2017, le service des auxiliaires de vie pour les personnes à mobilité réduite et la distribution des couffins de solidarité plusieurs fois au cours de l’année. La ministre de la Solidarité plaide pour l’optimisation de la gestion de l’aide publique et appelle les autres secteurs à s’impliquer pour l’amélioration du quotidien de ces personnes à travers la réalisation de villes et structures « amies des handicapés».

La rencontre sur l’accessibilité des personnes handicapées était l’occasion, d’ailleurs, de souligner l’aménagement de 17 points publics destinés à la facilitation d’accès des handicapés à des espaces publics. L’initiative, explique la ministre, a commencé en 2015 dans la commune d’Alger-Centre : « Plusieurs communes de la wilaya d’Alger vont adopter ce concept en attendant sa généralisation à l’ensemble du pays.» Pour la ministre, la législation algérienne est conforme à ce qui est ratifié en matière de prise en charge et de protection des personnes aux besoins spécifiques. « Il est question d’application sur le terrain.

Ce qui nous manque, c’est la mise en œuvre de cette législation et la traduction sur le terrain de cet arsenal en matière de travail des personnes handicapées et d’accès de celles-ci aux moyens de transports publics», explique-t-elle, soulignant que beaucoup reste à faire en matière d’égalité des chances d’accéder à l’emploi à travers l’application des dispositions législatives imposant le recrutements de 1% des effectifs parmi les personnes handicapées.

Une rencontre avec les organisations patronales est prévue prochainement pour une meilleure sensibilisation sur la question, indique la ministre : « Généralement, les entreprises sont respectueuses de la législation qui prévoit qu’en cas de non-respect de cette clause, l’entreprise sera contrainte de verser une amende au fonds de la solidarité.» Un jumelage est annoncé avec des villes de l’Union européenne, dans le cadre de partenariat en matière d’accessibilité des personnes handicapées à l’espace public.

L’expérience réalisée par Villeurbanne, dans la banlieue lyonnaise (France) a été expliquée. L’expert en urbanisme Eric Plantier Royon a présenté l’expérience de cette ville qui a su transformer ses bâtiments publics, ses routes, ses pistes, ses musées et ses écoles en édifices conformes accessibles à tous.
Lire la suite

formats

Oued Taga (Batna) : Le projet de cimenterie gelé

Publié le 11/07/2016, par dans Non classé.

Aïssa Amaghchouche, connu pour être le magnat du commerce de l’or à Batna et non moins investisseur dans un projet de cimenterie, en compagnie de son associé, Djellal Bouzki, a annoncé le gel de ce projet lors d’une conférence de presse animée hier au siège de la wilaya.
Cette annonce survient en réaction au mouvement de contestation organisé par la population de Oued Taga contre l’implantation de ce qu’elle qualifie d' »usine de destruction, de poussière et de mort». Pour rappel, une marche imposante qui a rassemblé environ 15 000 personnes — soit la quasi-totalité des habitants de la commune — a été organisée vendredi passé. La tentative d’organisation d’une contre-manifestation, samedi, par l’un des promoteurs qui a ramené des dizaines de personnes par bus, a été déjouée par la population locale et les animateurs du mouvement, qui ont évité l’affrontement en agissant avec prudence.

La décision annoncée hier a été qualifiée de « sage». L’investisseur a en outre déclaré que sept communes ont émis le vœu d’héberger le projet, mais selon lui, d’autres voix de Oued Taga lui sont parvenues et l’auraient prié de le garder en place et de le relancer une fois les ardeurs de la fronde calmées.

La colère des habitants de Oued Taga, soutenus par de nombreuses associations de défense de l’environnement, concerne l’opposition des citoyens de cette paisible commune (40 km au sud de Batna) à l’implantation d’une cimenterie aux abords du chef-lieu de commune et à l’orée d’une forêt. En dépit des assurances des investisseurs quant au respect de l’environnement et malgré les pressions exercées par des responsables politiques d’Alger, les citoyens ont montré leur capacité de résistance et d’organisation en empruntant une démarche pacifique et efficace. Lire la suite

formats

On vous le dit

Publié le 11/07/2016, par dans Non classé.

Les Douanes collaborent avec l’ARPT

Durant l’année 2015, l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) a été sollicitée par les services des Douanes de différentes wilayas afin de leur délivrer une lettre de conformité relative aux terminaux de téléphonie mobiles et/ou fixes saisis, et ce, pour pouvoir les vendre aux enchères. Dans les cas de non-conformité constatés, les équipements concernés ont fait l’objet d’une réforme. Le rôle des Douanes dans la lutte contre la contrefaçon est capital.

Leur but premier est d’empêcher les produits contrefaits d’investir le territoire. La contrefaçon touche tous les produits commercialisés (montres, maroquinerie, lunettes), mais également des produits qui ne sont pas fabriqués par la marque et qui sont estampillés comme tel, ce qui démontre une certaine inventivité des contrefacteurs (coques de téléphones portables, recharges, batteries).

35 000 estivants pendant l’Aïd à Oran

Au total, 25 personnes ont été sauvées ces dernières 24 heures d’une noyade certaine, au niveau des plages du littoral oranais, selon la direction de wilaya de la Protection civile. Ces personnes ont été sauvées par les éléments de la Protection civile d’une noyade certaine au niveau des plages autorisées à la baignade, a expliqué la même source qui a ajouté que 35 000 estivants ayant passé un séjour en mer ont été enregistrés durant la première journée de l’Aïd.

Surnommée la Radieuse (El Bahia), Oran reste à jamais dans les cœurs des personnes qui viennent la visiter. Elle offrira 40 000 lits pour l’accueil des visiteurs. Elle accueillera un colloque international de l’Organisation mondiale du tourisme en octobre prochain avec la participation de responsables, d’experts et de professionnels du tourisme des pays ayant une renommée dans ce domaine.

Fermeture de locaux commerciaux à Bordj Bou Arréridj

Plus de 36 décisions de fermeture de locaux commerciaux pour non-respect de la réglementation régissant les pratiques commerciales ont été prises durant le mois de Ramadhan par la direction du commerce, selon le président du bureau de la qualité de la direction du commerce qui a précisé que ces mesures ont été décidées suite à 1400 interventions effectuées, durant le mois de jeûne à travers les communes de la wilaya de Bord Bou Arréridj, par les services de contrôle de la qualité.

Les décisions de fermeture sont motivées particulièrement par l’absence de facturation et de registre du commerce, le non-respect de la chaîne de froid et le manque d’hygiène, a-t-il expliqué. De leur côté, les brigades mixtes (commerce-services, vétérinaires), relevant de la même direction, ont procédé, durant cette même période, à la saisie de près de 3 tonnes de produits alimentaires, d’une valeur estimée à plus de 2 millions de dinars impropres à la consommation.

Opération d’entretien des télécabines

Les télécabines de Oued Koriche, du Palais de la culture et de Notre-Dame d’Afrique subissent des opérations d’entretien et de grande maintenance, tandis que celles de Riadh El Feth et d’El Madania sont fonctionnelles. Avant la remise en exploitation de l’ensemble des appareils, des essais de réception seront faits à charge maximum par Verital, organisme responsable du contrôle de sécurité et technique, et ce dans le respect des règlements en vigueur afin d’offrir une prestation fiable aux usagers.

Il s’agit de contrôler les structures de ces installations selon les normes internationales de sécurité, à savoir le contrôle et la rénovation des cabines et des éléments électriques, automatiques en plus de la réhabilitation des bâtiments. En raison de leur ampleur, les opérations d’entretien des téléphériques de Notre-Dame d’Afrique et du Palais de la culture connaîtront près de 6 mois d’interruption. Le téléphérique du Palais de la culture sera rouvert à la fin de 2016 et celui de Notre-Dame d’Afrique qui avait été mis hors service il y a deux ans, reprendra au cours du premier trimestre de l’année 2017.

Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair