formats

On vous le dit

Publié le 13/11/2016, par dans Non classé.

Saisie de 260 kg de kif à Sidi Bel Abbes et Batna

Deux narcotrafiquants ont été arrêtés et 260 kg de kif saisis, vendredi à Sidi Bel Abbes et Batna, par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP), en coordination avec les services de la Sûreté nationale, indique samedi un communiqué du ministère de la Défense nationale. « Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte con tre la contrebande et la criminalité organisée, des détachements de l’Armée nationale populaire, en coordination avec les services de la Sûreté nationale, ont arrêté, le 11 novembre 2016 à Sidi Bel Abbès (2e Région militaire) et Batna (5e Région militaire), deux narcotrafiquants en possession de 260,64 kg de kif traité et deux véhicules touristiques ont été saisis», précise la même source.

Par ailleurs, des éléments de la Gendarmerie nationale de Biskra (4e Région militaire) « ont saisi 195 unités de différentes boissons et un camion». Dans la wilaya d’Illizi ( 4e Région militaire), « 22 immigrants clandestins ont été arrêtés et deux véhicules tout-terrain ont été saisis», conclut la même source.

11 morts et 2 blessés durant les dernières 48 heures

Onze (11) personnes sont décédées et quatre (4) autres blessées dans plusieurs accidents de la circulation survenus durant les dernières 48 heures, selon un bilan rendu public samedi par la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de Tlemcen, avec deux (2) personnes décédées suite au renversement d’un véhicule léger, survenu sur le CW 115, dans la commune d’El Gore, ainsi qu’au niveau de la wilaya d’El Oued, où deux personnes sont décédées suite à une collision entre deux véhicules légers à la rentrée de la commune de Trifaoui, précise la même source. Les unités de la Protection civile sont intervenues aussi durant la même période pour l’extinction de 6 incendies, dont celui ayant causé le décès de deux enfants dans la wilaya de Biskra. A Batna, les unités de la Protection civile ont procédé au secours de 5 personnes incommodées par le CO2 émanant d’un chauffage, alors qu’un cas de décès, par intoxication au monoxyde de carbone a été déploré dans le village de Timghras (Tizi Ouzou).

Des chefs et scientifiques cherchent les secrets du goût

Et si le secret du goût n’était pas à rechercher dans les plats et les papilles, mais bien dans le labyrinthe des connexions neuronales? C’est l’idée d’une poignée de grands chefs, dont des Espagnols, qui cherchent à marier science et cuisine de haut vol. « Rien n’excite davantage le cerveau que la nourriture, pas même le sexe», assurait à l’AFP Charles Spence, psychologue de l’université britannique d’Oxford, lors du congrès « Brainy Tongue» en Espagne, dont la traduction la plus proche serait « langue intelligente».

Ce congrès a réuni fin octobre des scientifiques et cuisiniers de renommée mondiale à Saint-Sébastien, capitale espagnole de la gastronomie avec ses restaurants accumulant 16 étoiles au guide Michelin. Chefs, biologistes, chimistes, physiciens, neurologues ou psychologues ont planché sur la cuisine, « les sens, la connaissance scientifique, la réflexion», résume Joxe Mari Aizega, directeur du Basque Culinary Center, un centre de formation et de recherche gastronomique de Saint-Sébastien ayant co-organisé la rencontre. Dans un monde où les saveurs et les odeurs de la bonne cuisine pourraient bientôt voyager en réalité virtuelle « on ne parlera plus des manières de couper des carottes et de préparer la soupe, mais de comment créer des expériences», a déclaré avant la réunion le chef basque Andoni Luis Aduriz. Lire la suite

formats

Les étudiants maintiennent leur grève

Publié le 13/11/2016, par dans Non classé.

Les étudiants de l’Ecole supérieure des beaux-arts (ESBA) continuent leur mouvement de protestation entamé mardi dernier.
Dans une lettre adressée le même jour au ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, ces derniers demandent, entre autres, « l’actualisation des programmes», refusent « de quitter la cité des artistes à Zéralda où ils sont logés», réclament « l’équivalence et la reconnaissance de leur diplôme par le ministère de l’Enseignement supérieur», et exigent « la visite officielle de Azzedine Mihoubi».

« La direction de l’Ecole nous a promis de rencontrer le ministre demain. Il sera là pour assister au lancement de la nouvelle année universitaire. Et ce n’est qu’au terme de nos discussions avec lui que nous déciderons du maintien ou non de notre mouvement de protestation», assure Myriam Zeggat,
étudiante en 5e année peinture et porte-parole du mouvement.

Alors qu’ils ont déclaré avoir cessé l’occupation nocturne de leur établissement, les étudiants ont néanmoins organisé plusieurs manifestations artistiques et de protestations durant la journée. L’une d’elles est celle tenue mercredi dernier à l’extérieur de l’école. Munis de pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Help. Ecoutez ce que vous n’entendez pas», ces derniers ont ainsi voulu sensibiliser l’extérieur sur les problèmes soulevés. C’est dans ce cadre qu’ils appellent les anciens des Beaux-arts ainsi que le monde artistique à adhérer à leur mouvement. Une performance sera d’ailleurs donnée par les étudiants cette semaine, probablement durant la visite du ministre de la Culture. « Il s’agit d’une sorte de mise en scène accompagnée de textes», explique Myriam Zeggat.

Les étudiants ont décidé d’aller au bout de leur mouvement et affirment vouloir régler définitivement les problèmes qu’accumule l’Ecole des beaux-arts depuis plusieurs années. Lire la suite

formats

Le projet de loi sur la retraite doit être retiré

Publié le 13/11/2016, par dans Non classé.

La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, a animé, hier, un meeting avec ses partisans à la maison de culture Ali Souaïhi, dans la wilaya de Khenchela, lors duquel elle a critiqué les démarches du gouvernement pour relancer l’économie, qu’elle qualifie de « catastrophiques».
Louisa Hanoune est également revenue sur le problème de la suppression de la retraite anticipée qui enflamme le front social ces derniers temps, où elle a exprimé sa solidarité avec les travailleurs et leurs syndicats autonomes : « Nous soutenons totalement les syndicats dans leur mouvement et de leurs légitimes revendications.» Elle considère que « le projet de loi sur la retraite ainsi que l’avant-projet de loi portant code du travail doivent être retirés immédiatement», puis donne l’alerte : « Avec cette politique, le gouvernement va démolir tous les liens qui existent entre l’Etat et le citoyen de l’Algérie profonde, ce qui peut provoquer des bouleversements sociaux et économiques graves.» Louisa Hanoune confirme que « les prochaines échéances électorales ne constituent pas la priorité pour son parti, en ce moment où le pays traverse une phase sensible».

Lors de cette rencontre, la secrétaire générale du PT n’a pas évoqué sa participation ou pas aux élections législatives prochaines, ce qui a ouvert les portes à la spéculation. Elle a exprimé, notamment, sa préoccupation profonde concernant l’implantation de bases militaires américaines et françaises dans les pays africains, surtout les pays voisins, comme la Tunisie et le Mali, ce qui menace directement la sécurité de l’Algérie. Lire la suite

formats

Défense : Gaïd Salah supervise un exercice tactique à Tindouf

Publié le 13/11/2016, par dans Non classé.

Le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, a supervisé hier, au quatrième et dernier jour de sa visite dans la 3e Région militaire (Béchar), un exercice tactique et inspecté quelques unités du secteur opérationnel Sud Tindouf où il tenu des rencontres avec les cadres et les personnels du secteur. Au niveau du champ de tirs et de manœuvres et en compagnie du général-major Saïd Chengriha, commandant de la 3e Région militaire, le général Gaïd Salah « a supervisé l’exécution d’un exercice tactique de tirs réels ayant pour objet l’offensive en mouvement, exécuté par des unités des forces terrestres», indique un communiqué du ministère de la Défense nationale repris par l’APS.

Cet exercice entre dans le cadre de l’année de préparation au combat 2016-2017, afin d’examiner le degré de maîtrise du matériel mis à disposition et dans le but d’acquérir le savoir-faire et l’aptitude au combat nécessaires pour une totale disponibilité opérationnelle des unités. Le général Gaïd Salah « a supervisé les différentes étapes de déroulement de cet exercice, dénotant d’une rigueur de planification et d’organisation et un haut niveau de compétences des cadres, lors de son exécution dans des circonstances et conditions proches du réel». Par la suite, le général Gaïd Salah a visité et inspecté quelques unités du secteur, à l’instar du 26e régiment blindé, où il a suivi un exposé présenté par le commandant du régiment et s’est enquis de la situation et des conditions de travail des éléments et de la disponibilité opérationnelle de cette unité. Lire la suite

formats

Création de la Fédération algérienne du médicament

Publié le 13/11/2016, par dans Non classé.

Les trois associations professionnelles du médicament, à savoir l’Union nationale des opérateurs de la pharmacie (UNOP), le Syndicat national des pharmaciens (Snapo) et l’Association des distributeurs pharmaceutiques algériens (Adpha) se sont réunies en une Fédération algérienne du médicament.
L’annonce de la création de cette Fédération a été faite, hier, lors d’une conférence de presse organisée conjointement par les trois responsables, respectivement le Dr Abdelouhad Kerrar, le Dr Messaoud Blambri et Mme Hassiba Boulmerka.

Cette Fédération, ont-ils insisté, a pour objectif de créer un espace de dialogue et de concertation et de contribuer dans le respect des lois et règlements algériens en vigueur à défendre les intérêts moraux et matériels des membres qui la composent et la coordination de leur position par rapport à l’ensemble des questions organisationnelles touchant la chaîne du médicament, qu’il s’agisse de sa fabrication, son importation, sa distribution ou sa distribution. « Il est aussi question de conjuguer nos efforts derrière une vision partagée et pour les objectifs clairement définis au moment où la production nationale est appelée à franchir des pas supplémentaires et à devenir de plus en plus la source prédominante dans la couverture des besoins du marché national», a insisté le président de l’UNOP.

La contribution à la garantie d’un approvisionnement régulier du marché national, d’une disponibilité du médicament et contribuer à un meilleur service rendu au patient constituent, selon le conférencier, les principaux objectifs de cette Fédération. Les trois conférenciers se félicitent de la croissance qu’a connu la production nationale ces dernières années, arrivant à couvrir 45% des besoins nationaux. « Un acquis qu’il faut préserver», a indiqué le Dr Kerrar, avant de signaler que « sur 730 millions de boîtes de médicaments consommées en Algérie, 450 millions sont fabriquées localement». Et de souligner que « la facture à l’importation aurait pu atteindre les 5 milliards de dollars, c’est grâce à la production nationale qu’elle est aujourd’hui de deux milliards de dollars.

Et s’il y avait moins de difficultés, la production nationale couvrirait 80% des besoins. Nous avons besoin d’un accompagnement fort, car nous avons les moyens de couvrir nos besoins et de conquérir des marchés extérieurs».

Pour le président du Snapo, M. Belambri, le rôle de la Fédération du médicament est aussi d’anticiper les problèmes rencontrés sur le terrain et de faire des propositions aux pouvoirs publics.

Revenant sur la qualité des produits, M. Belambri a estimé qu’il est aussi important de faire la promotion de la production nationale car « tous les pays donnent la priorité à la consommation du produit local. Chez nous, les mentalités doivent changer». Le système d’approvisionnement en médicaments, a noté Mme Boulmerka, a connu des améliorations ces dix dernières années et le secteur de l’industrie pharmaceutique enregistre une forte progression en Algérie. Lire la suite

formats

Coopération : Le Qatar «a besoin de l’expérience de l’Algérie» dans le continent africain

Publié le 13/11/2016, par dans Non classé.

Le ministre qatari des Affaires étrangères, cheikh Mohammed Bin Abdulrahman Bin Jassim Al Thani, a affirmé hier à Alger que le Qatar avait besoin de l' »expérience de l’Algérie dans le continent africain» du fait que « les deux pays ont des projets en commun en Afrique».
Dans une déclaration à la presse à l’issue de son entretien avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, le chef de la diplomatie qatarie a indiqué qu’il a été question « des opportunités de coopération entre le Qatar et l’Algérie, d’autant plus qu’il existe des projets en communs dans le continent africain». Il a ajouté que « le Qatar comptait énormément sur l’expérience de l’Algérie dans le continent». Les entretiens ont porté également sur les relations bilatérales « privilégiées» qui unissent les deux pays, a fait savoir le ministre qatari des AE, qui a rappelé l’existence de plusieurs dossiers de coopération entre l’Algérie et le Qatar dans les domaines énergétique, économique et touristique. Par ailleurs, le responsable qatari a indiqué avoir examiné avec son homologue algérien les questions régionales, notamment le dossier libyen, faisant remarquer que l’objectif de ces entretiens étant l' »échange de vues et la coordination des positions politiques au sein des fora internationaux». Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair