formats

Nouveau gouvernement : Lamamra, Bouchouareb, Grine et Boudiaf out

Publié le 25/05/2017, par dans Non classé.

La présidence de la République a dévoilé, aujourd’hui jeudi, les noms des membres du gouvernement d’Abdelmadjid Tebboune. Plusieurs figures, qui avaient survécus aux derniers remaniements ministériels, ont été éjectés.
Il s’agit, en premier lieu, du ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, qui vient de  » léguer» son poste de chef de la diplomatie à son ancien adjoint chargé des Affaires maghrébines, Abdelkader Messahel.

L’autre nom qui quitte le gouvernement est celui de Abdesselam Bouchouareb, remplacé à la tête du ministère de l’Industrie par Mahdjoub Beda, un député FLN et éditeur d’un magazine économique. Bouchouareb, réputé proche d’Ahmed Ouyahia, s’était distingué par ses attaques contre l’industriel Issad Rebrab. Le ministre RND a brillé aussi par sa présence dans le scandale des Panama Papers.

Hamid Grine, ministre de la Communication, a été également éjecté. Il est remplacé par Djamel Kaouane, un ancien journaliste d’El Moudjahid qui occupait jusqu’à ce matin le poste de directeur général de l’Anep. Le départ de Hamid Grine devra susciter un grand soulagement au sein de la corporation des journalistes qui a dû supporter, durant des années, ses sermons malvenus sur le professionnalisme et son acharnement morbide contre toutes les voix incompatibles avec le discours officiel.

Le désormais ex Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a emporté dans ses bagages son ministre de la Santé Abdelmalek Boudiaf, remplacé par le professeur Mokhtar Hazebellaoui. Boudiaf restera dans les mémoires des Algériens comme étant le ministre qui a fait la promotion de  » Rahmat Rabi », le prétendu médicament qui guérit le diabète.

L’autre changement notable concerne le ministère des Finances. Hadji Baba Ammi a été vite remercié. Son poste sera occupé par le directeur général des Impôts, Abderrahmane Raouia.

Il faut dire enfin que les permutations au niveau du gouvernement et des autres institutions de l’Etat, y compris la présidence, ne sont pas de nature à apporter le changement espéré par les Algériens, qui ont exprimé leur refus du pouvoir en place par un boycott massif des dernières élections législatives.

Le changement espéré – du moins par une partie importante de la population – ne peut arriver que par la voie d’une transformation structurelle du système politique algérien qui repose sur la cooptation, le clientélisme et la répression.

Lire : La liste complète du gouvernement d’Abdelmadjid Tebboune Lire la suite

formats

La liste complète du gouvernement de Abdelmadjid Tebboune

Publié le 25/05/2017, par dans Non classé.

Le président de la République a nommé jeudi les membres du nouveau gouvernement, conduit par le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, a indiqué un communiqué de la Présidence de la République, dont voici le texte intégral:
« Conformément à l’article 93 de la Constitution, et après consultation du Premier ministre, son excellence M. Abdelaziz Bouteflika, président de la République, ministre de la Défense nationale, a nommé ce jeudi 25 mai 2017, les membres du gouvernement, dont la liste se présente comme suit:

Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune.

Vice-ministre de la défense nationale, chef d’Etat-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah.

Ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel.

Ministre de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Nour-Eddine Bedoui.

Ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh.

Ministre des Finances, Abderrahmane Raouia.

Ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni.

Ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni.

Ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa.

Ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit.

Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar.

Ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki.

Ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi.

Ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda Imane Feraoun.

Ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali.

Ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition féminine, Ghania Eddalia.

Ministre de l’Industrie et des Mines, Mahdjoub Bedda.

Ministre de l’Agriculture du Développement rural et de la Pêche: Abdelkader Bouazgui.

Ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Youcef Chorfa.

Ministre du Commerce, Ahmed Saci. Ministre de la Communication, Djamel Kaouane.

Ministre des Travaux publics et des Transports Abdelghani Zaalane.

Ministre des Ressources en Eaux, Hocine Necib.

Ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Messaoud Benagoun.

Ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière: Professeur Mokhtar Hazbellaoui.

Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali.

Ministre des Relations avec le Parlement, Tahar Khaoua.

Ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatma Zohra Zerouati.

Par ailleurs, et conformément à l’article 92 aliéna 6 de la Constitution, M. le Président de la République, a également nommé ce jour, M. Ahmed Noui, ministre, Secrétaire général du Gouvernement » Lire la suite

formats

Imposante marche contre le blocage des projets de Cevital à Béjaïa

Publié le 25/05/2017, par dans Non classé.

Des milliers de travailleurs de Cevital et de membres de la société civile sont descendus dans la rue, aujourd’hui jeudi à Béjaia, pour dénoncer « le blocage» des projets d’Issad Rebrab par les autorités.
L’un de ces projets, est l’usine de trituration de graines oléagineuses, prévu en extension de l’unité de l’huile implantée dans l’arrière port de Béjaia depuis 1998. Pour rappel, la direction du port de Béjaia a refusé l’accostage de deux bateaux transportant l’outillage nécessaire à l’installation de cette usine qui va générer, selon un cadre de Cevital, pas moins de 500 emplois directs.

Outre des milliers de travailleurs et cadres de Cevital, dont beaucoup ont fait le déplacement des autres filiales du groupe, la marche a réuni des membres du comité de soutien à l’entreprise né il y a quelques jours. Parmi eux, des députés et militants du RCD, des représentants syndicaux dont ceux du Snapap « venus soutenir les travailleurs» et des associations.

Tout au long du parcours de la marche, de l’arrière port jusqu’au siège de la wilaya, les manifestants, qui brandissaient des centaines de banderoles, les emblèmes national et amazigh, des pancartes et autres, scandaient des slogans hostiles au régime et d’autres dénonçant les blocages dont souffre le groupe Cevital. On pouvait entendre : « On a marre de ce pouvoir »,  » Libérez Béjaia, Libérez l’Algérie», « Assa Azekka Cevital Yella Yella» ou encore « El Djeich Chaâb maâk ya Rebrab».

Une délégation, composée de représentants de Cevital et de membres du comité de soutien dont Atmane Maâzouz, député RCD, a été reçue par le chef du cabinet du wali, ce dernier étant en déplacement.

A leur sortie, des membres de ladite délégation ont indiqué que des doléances relatives notamment au déblocage du projet de trituration de graines oléagineuses, celui du complexe touristique prévu par le groupe à Maghra, dans la commune de Tichy, ont été mises en avant lors de cette entrevue.

L’un d’eux a toutefois déclaré par mégaphone que « si ces doléances ne sont pas entendues dans les plus brefs délais, ce seront les 12000 travailleurs de Cevital et leurs familles qui descendront dans la rue». Lire la suite

formats

Tebboune prend officiellement, aujourd’hui, ses nouvelles fonctions

Publié le 25/05/2017, par dans Non classé.

Abdelmadjid Tebboune, nommé hier au poste de Premier ministre, prendra officiellement, aujourd’hui, ses nouvelles fonctions lors d’une cérémonie de passation de pouvoirs avec son prédécesseur, Abdelmalek Sellal, a-t-on appris des services du Premier ministère.
M. Tebboune a été nommé par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au poste de Premier ministre, en remplacement de M. Sellal qui a présenté sa démission. « A la suite de la proclamation par le Conseil constitutionnel des résultats définitifs des élections législatives et de l’installation de la huitième législature de l’Assemblée populaire nationale, Abdelmalek Sellal, Premier ministre, a présenté ce jour à son Excellence, Abdelaziz Bouteflika, président de la République, sa démission et celle du gouvernement», avait indiqué la présidence de la République dans un communiqué. « Conformément à l’article 91, alinéa 5 de la Constitution, Le président de la République a, après consultation de la majorité parlementaire, nommé Abdelmadjid Tebboune, Premier ministre», avait précisé le communiqué. Lire la suite

formats

Une carrière au service de Bouteflika

Publié le 25/05/2017, par dans Non classé.

Abdelmadjid Tebboune a été désigné, mercredi 22 mai, Premier ministre par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en remplacement de Abdelmalek Sellal.
Une désignation qui vient récompenser un ministre qui a relancé la formule AADL et réussi le pari de reloger des dizaines de milliers de familles. Qui est M. Tebboune ? Le nouveau locataire du Palais du gouvernement est un vieux routier de la politique, dont la carrière doit beaucoup au président Bouteflika. Dans son parcours, le nouveau Premier ministre a connu plusieurs éclipses avant de revenir à chaque fois au-devant de la scène par la seule volonté du Président.

Agé de 72 ans, il est né en 1945 à Mechria, dans la wilaya de Naâma, père de cinq enfants, et diplômé de l’Ecole nationale d’administration (ENA) en 1969. Il connaîtra plusieurs postes administratifs, dont quatre postes de secrétaire général de wilaya avant d’être nommé, en 1991, ministre auprès du ministre de l’Intérieur et des Collectivité locales, chargé des Collectivités locales dans le gouvernement Ghozali. Une expérience de courte durée, puisque M. Tebboune sera débarqué l’année suivante.

S’ensuivra une traversée du désert de sept ans, avant que l’ancien ministre du Commerce par intérim ne retrouve un poste ministériel, en 1999, à savoir celui de la Communication et de la Culture du gouvernement Benbitour. Un portefeuille qu’il ne conserve pas longtemps, avant d’atterrir à nouveau comme ministre délégué chargé des Collectivités locales. En 2001, le président Bouteflika l’installe comme ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme dans le gouvernement Benflis.

Puis, le nouveau Premier ministre disparaît des radars pour ne réapparaître qu’en 2012 dans le poste de ministre de l’Habitat dans le gouvernement Sellal qu’il ne quittera plus. En 2017, et après la maladie puis le décès de Bakhti Belaïb, le président le désigne ministre du Commerce à titre intérimaire. Il est également membre du comité central du Front de libération nationale (FLN). Lire la suite

formats

«Cevital s’apprête à lancer deux complexes industriels à Oran et à Sétif»

Publié le 25/05/2017, par dans Non classé.

Premier contribuable en Algérie, premier exportateur privé après Sonatrach et leader de l’agroalimentaire en Afrique, le groupe Cevital entend élargir encore plus son expansion à travers le territoire national et à l’étranger.
Le groupe Cevital lancera, avant la fin 2017, deux sites industriels à Sétif et à Oran. A Hassi Ameur, près d’Oran, le conglomérat inaugurera un site de production de rond à béton et de laminés marchands. A Sétif, le groupe lancera un méga-complexe électroménager avec à la clé 7500 emplois directs. L’objectif de Cevital, qui emploie 18 000 collaborateurs sur 26 sites industriels, est de créer 30 000 emplois supplémentaires à l’horizon 2025.

C’est ce qu’a annoncé, hier, le PDG du groupe, Issad Rebrab, qui s’exprimait lors d’une conférence-débat purement académique, animée à l’Ecole supérieure d’économie d’Oran, ayant pour thème « La colocalisation, facteur d’accélérateur de l’industrialisation et des exportations». Dans un amphithéâtre plein à craquer, Issad Rebrab a vanté les mérites de la colocalisation industrielle.

Une notion qu’il définit ainsi : « Etre localisé sur deux sites situés dans deux pays différents, mais qui ne produisent pas forcément la même chose.» « En adoptant ce concept de colocalisation, nous avons acquis, en 2014, le leader de l’électroménager en France, FagorBrandt, pour 37,5 millions d’euros, grâce à un prêt contracté auprès d’une institution financière française», indique-t-il.

« A la faveur de cette acquisition, nous avons construit un mégacomplexe électroménager à Sétif, un des plus grands au monde, s’étalant sur 110 ha et doté d’une intégration totale», poursuit-il. Et d’indiquer : « Cette délocalisation nous a permis d’acquérir 1300 brevets d’innovation, quatre marques de prestige international et un réseau de distribution mondial. Une partie de la production sera dédiée à l’exportation vers l’Asie». « Sans les investissements consentis en Algérie, nous n’aurions pas pu sauver ces entreprises françaises qui ont renoué avec la croissance et l’emploi», a-t-il indiqué.

Il ajoute qu' »en joignant les avantages comparatifs en France et en Algérie, Cevital a recréé de grands groupes très compétitifs à la conquête du marché mondial. Avec en toile de fond, la création d’emplois dans les deux pays». L’internationalisation de Cevital a permis un transfert du savoir-faire et de technologie. Il y a quatre ans, Cevital a acquis Oxxo, le fabricant français de portes et fenêtres en PVC, pour 300 millions d’euros. Une acquisition qui a ouvert la voie au lancement d’une usine ultramoderne à Bordj Bou Arréridj qui a permis la création de 3000 emplois directs. Dans la foulée, Cevital rachète l’usine espagnole d’aluminium Alas.

La même année, Issad Rebrab reprend les aciéries italiennes Lucchini Piombino (rebaptisées Aferpi) pour 400 millions d’euros. « Avec un chiffre d’affaires de 4 milliards de dollars, Cevital est le premier contribuable en Algérie, premier exportateur privé après Sonatrach et le leader de l’agroalimentaire en Afrique», explique Issad Rebrab aux étudiants. Avant de conclure sa conférence, le PDG de Cevital s’est engagé à recruter tous les majors de promotion de cette Ecole supérieure d’Oran. Une annonce agréablement accueillie par un tonnerre d’applaudissements des étudiants. A la fin de cette conférence-débat, Issad Rebrab a été honoré par les responsables de cette école.
Lire la suite

Home Archive for category "Non classé"
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair