formats

Wifi Outdoor: le cahier des charges mis à jour pour booster la dynamique économique

Publié le 03/03/2017, par dans Non classé.

Le cahier des charges relatif à la fourniture de services internet d’avril 2016 a été mis à jour notamment dans son chapitre se rapportant à l’exploitation du Wifi Outdoor (wifi dans les lieux publics) afin de booster la dynamique économique, a-t-on indiqué auprès de l’Autorité de régulation de la Poste et des télécommunications (ARPT).
La décision du 22 février 2017 modifiant et complétant le cahier des charges d’avril 2016 définissant les conditions et les modalités d’établissement et d’exploitation de services de fourniture d’accès à internet notamment dans ses articles se rapportant au Wifi Outdoor « a pour objectif de booster la dynamique économique et démocratiser davantage l’accès au web », a précisé à l’APS un responsable de l’ARPT.

Il a indiqué que la fourniture des services Wifi Outdoor a été encadrée par un dispositif réglementaire « plus souple » à savoir le régime de l’autorisation, afin de permettre aux fournisseurs de services d’accès à internet de contribuer au développement du haut débit notamment au niveau des localités non encore connectées ou mal desservies.

Dans le nouveau cahier des charges, plusieurs articles se rapportant notamment au Wifi Outdoor ont été modifiés et complétés afin de permettre « un large investissement dans ce créneau », a ajouté la même source.

Les articles concernés sont ceux en rapport notamment aux conditions d’octroi de l’autorisation d’exploitation des services d’accès à internet via le Wifi Outdoor, a-t-il relevé, notant que dans le cahier des charges mis à jour ces conditions ont été « précisées et détaillées ».

Il a affirmé, à ce propos, que toute personne physique et morale peut demander une autorisation à l’Autorité de régulation pour la fourniture du Wifi Outdoor, un service qui sera utile notamment dans les lieux publics, les hôpitaux et les gares routières.

L’article 12 modifié précise à cet égard que le titulaire de l’autorisation « est tenu d’offrir, selon les capacités disponibles, l’accès à internet à tous les demandeurs en mettant en oeuvre les moyens techniques les plus fiables ».

Il s’agit aussi pour l’opérateur autorisé de garder confidentielle toute information relative à la vie privée de ses abonnés et n’en faire part que dans les cas prévus par la loi et de veiller au respect de la confidentialité des correspondances privées de ses abonnés.

Le wifi sur les places publiques, qui peut être payant ou gratuit, permettra à n’importe quelle personne d’accéder au web via son PC, smartphone ou tablette contribuant ainsi à la démocratisation de l’accès à l’internet et par la même au développement socio-économique du pays.

« Une véritable activité économique pourra être créée autour de ce nouveau mode d’accès à internet qui aura besoin de prestataires de services, d’équipementiers et d’un réseau commercial », a estimé le responsable de l’ARPT qui considère ce créneau comme un « marché porteur ».

Le Wifi Outdoor a déjà été déployé dans le pays par l’opérateur historique Algérie Télécom en 2015, qui était le seul à fournir ce service (payant) qui ciblait les campus universitaires, les complexes hospitaliers et touristiques, les bases de vie et les zones non couvertes par les réseaux conventionnels comme l’internet mobile 3G.

Ce mode de connexion est déployé aussi dans les bus de l’ETUSA et au niveau des stations de métro. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Wifi Outdoor: le cahier des charges mis à jour pour booster la dynamique économique
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair