formats

Un cadre du TAJ accable son parti à Batna

Publié le 15/03/2017, par dans Non classé.

Ali Bedaïda, président du bureau de wilaya du parti TAJ de Amar Ghoul, crie au scandale et dénonce une connivence entre les responsables centraux de son parti et les services de wilaya.
Chargé de la récolte des signatures validant la liste des candidats aux prochaines législatives par Amar Ghoul en personne et cautionnant la liste par les militants de base, il s’aperçoit à son insu qu’elle a été modifiée ! « Ce que je n’arrive pas à m’expliquer, ce sont les raisons qui poussent la DRAG à valider une liste qui lui parvient d’Alger sans qu’elle soit accompagnée du quitus de dépôt des signatures, dont l’unique copie est en ma possession», nous a-t-il déclaré avec la volonté d’aller jusqu’au bout pour faire la lumière sur les tenants et les aboutissants sur cette affaire.

Encore mieux, la DRAG n’a validé cette deuxième liste que vers minuit le 5 mars, suite à l’interférence d’un autre parti. A cet effet, des indiscrétions nous ont confié que ladite liste a été acceptée grâce à une déclaration de perte du récépissé en question. Ali Bedaïda qui était en tête de liste selon le vœu de la base, s’est retrouvé à la troisième place et ce qui lui semblait le plus bizarre, c’est le silence radio adopté par Amar Ghoul : « Je suis allé le voir à Alger après plusieurs tentatives pour le joindre par téléphone. Alors, qu’il m’appelait lui-même pour s’enquérir de la situation à Batna.»

La commission nationale, quant à elle, a refusé d’accuser réception de son recours et lui a suggéré de trancher la question au niveau local. La commission de wilaya, elle, refuse carrément de l’écouter. A ce titre, la seule voie qui reste ouverte c’est la justice, pourvue que cette dernière soit impartiale ! Notons enfin que notre tentative d’entendre l’avis du directeur de la DRAG fut vaine. A ce titre, nous avons remis nos interrogations par écrit à sa secrétaire et l’avons priée de nous joindre par téléphone. Au moment où nous mettions sous presse, le directeur n’avait toujours pas donné signe de vie. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Un cadre du TAJ accable son parti à Batna
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair