formats

Rassemblement du Cnapeste-Béjaïa : « L’administration veut discréditer les commissions paritaires»

Publié le 25/10/2017, par dans Non classé.

Le bureau local du Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation (Cnapeste) a organisé, aujourd’hui mercredi, un rassemblement devant le siège de la wilaya de Béjaïa pour dénoncer « la gestion approximative de la carrière des enseignants».
Une gestion qui se caractérise, selon les syndicalistes, par « des abus et la mauvaise coordination entre les services de la direction de l’éducation qui engendre retard et confusion dans le traitement des différents dossiers, à savoir, celui des échelons, des affectations, le dossier de la médecine du travail et le dossier des logements de fonction».

Les membres des trois commissions paritaires qui se sont relayés devant le micro, devant plusieurs centaines de militantes et militants, ont reproché à l’administration « d’entraver le travail des commissions paritaires», qui sont composées des représentants élus des enseignants, censés contrôler et aider les services de la DE dans divers tâches comme les affectations des enseignants, et l’établissement des échelons entre autres.

Néanmoins, selon les syndicalistes, « nous avons constaté qu’il n’existe aucune coordination entre les chefs des services ainsi que les responsables des bureaux de paie et du personnel qui, parfois, ne se parlent même pas». Ces derniers, ajoutent-ils, « commettent des fautes à la pelle qui créent des retards dans le déroulement de l’assainissement des situations administratives et financières et autres opérations». Pour un autre syndicaliste, « nous sommes en droit de nous douter que ceci soit un fait volontaire de la part de ces responsables qui visent à discréditer les commissions paritaires dont les membres sont issus, en majorité, des rangs du Cnapeste».

Notre action au sein de la direction est également restreinte par les interventions des administrateurs au profit de leurs « clients en nous imposant des noms à privilégier, chose que nous n’avons jamais accepté. Car le dossier de la femme d’un député, de la fille d’un magistrat ou du fils d’un cadre de la wilaya et celui du simple enseignant doivent être traités équitablement».

Ce sont là, pour les manifestants, des pratiques « sournoises qui visent à tromper les enseignants et l’opinion publique concernant notre engagement au sien de ces commissions paritaires et que la direction veut à tout prix transformer en un mécanisme, un service administratif qui doit assumer, à lui seul, les ratés et les résultats de l’incompétence des services paie et celui du personnel».

Dans le communiqué rendu public à l’occasion, le Cnapeste-Béjaïa dénonce également « les mauvaises habitudes et les pratiques douteuses qui sont toujours en cours, notamment, au service du personnel en dépit de nos multiples interpellations». Des centaines de situations administratives et financières soulevées depuis plus de deux années, ajoutent-ils, « et cosignées sur les procès-verbaux de réunions, n’ont connu à ce jour, aucune évolution et créent même des blocages, des retards et des complications qui ne sont pas attribuables aux trois commissions paritaires». Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Rassemblement du Cnapeste-Béjaïa : « L’administration veut discréditer les commissions paritaires»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair