formats

« Les yeux de Mansour » du romancier Ryad Girod publié aux Etats-Unis

Publié le 24/06/2020, par dans Non classé.

ALGER- Le roman « Les yeux de Mansour » de l’écrivain algérien Ryad Girod a été traduit et publié aux Etats-Unis sous le titre « Mansour’s Eyes », annonce l’éditeur américain « Transit Books » sur son site de vente en ligne.

Le roman dans sa version traduite vers l’Anglais par Chris Clarke n’est pour le moment disponible à la vente qu’en format numérique alors que le livre en version papier est quant à lui annoncé pour le 14 juillet prochain.Sorti en Algérie en 2018 aux éditions Barzakh, « Les yeux de Mansour » avait reçu le Grand Prix Assia Djebar du roman avant d’être publié en 2019 en France.

Ce roman interroge notre époque à travers les yeux de Mansour, un « idiot magnifique », descendant de l’Emir Abdelkader qui perd progressivement ses capacités intellectuelles. Il vit en Arabie Saoudite où il fait fortune comme d’autres expatriés avant que la maladie n’ait raison de son cerveau.

Condamné à mort pour hérésie, Mansour, innocent et coupable à la fois, illustre la figure sacrificielle et convoque les grands maîtres soufis dans une longue marche funèbre relatée par son ami et qui va d’une histoire d’amour atypique et innocente vers une mise à mort publique.

Né en 1970 à Alger où il vit et travaille, Ryad Girod est professeur de mathématique, il a enseigné à Ryad et à Paris. Il est l’auteur de deux récits « Ravissement » (2008) et « La fin qui nous attends » (2015).

Lire la suite

formats

Bechar/Covid-19 : Plus de 270 artistes ont bénéficié des aides financières

Publié le 24/06/2020, par dans Non classé.
Bechar/Covid-19 : Plus de 270 artistes ont bénéficié des aides financières

BECHAR – Quelque 277 artistes de la wilaya de Bechar ont bénéficié d’aides financières octroyées par le ministère de la Culture au profit des gens du métier dont les activités ont été suspendues en raison de la pandémie du Covid-19, a-t-on appris mardi du directeur local du secteur de la culture Abdelkader Jenaihi Jenaihi.

« Nous avons procédé dans le cadre des mesures de soutien aux artistes et autres acteurs du métier à l’octroi d’aides financières à ces derniers issus des différentes collectivités de la wilaya », a précisé à l’APS M. Jenaihi Jenaihi.

« Ces aides ont été favorablement accueillis par les artistes dont les activités ont été suspendus en raison de la propagation du nouveau coronavirus », a indiqué le responsable du secteur.

De son côté, le responsable du secrétariat local de l’Union régionale des artistes du sud et de l’art du Sahara (URASAS), Mohamed Kiriti, a salué l’initiative du ministère de la Culture qui « démontre un réel intérêt du secteur à apporter aide et soutien aux artistes de la région du sud ».

« Nous saluons les efforts du secteur de la culture pour le soutien qu’il apporte aux artistes dans le Sud-ouest (Bechar, Tindouf et Adrar), à travers l’octroi d’aides financières durant cette période de pandémie et l’amélioration de leurs conditions », a souligné M. Kiriti.

« Nous souhaitons la poursuite des efforts du ministère de la Culture dans la promotion des activités des artistes et autres acteurs culturels de la région dans le Sud-ouest du pays par le renforcement de la présence de l’Office national des droits d’auteurs et droit voisin (ONDA), la création d’une manifestation dédiée aux chants et musiques pour la pérennisation des styles et arts musicaux locaux et offrir un autre espace d’expression aux jeunes talents », a souligné le responsable du secrétariat local de l’URASAS, qui est également auteur-compositeur et chanteur.

« Nous souhaitons aussi, à l’avenir, une grande participation des artistes et musiciens dans le sud du pays aux différentes manifestations nationales et internationales initiées par le ministère de la Culture et ce, dans l’unique but de promouvoir les différentes facettes des arts des régions sahariennes du pays », a fait savoir le responsable du secrétariat local de l’Union régionale des artistes du sud et de l’art du Sahara, une association qui regroupe une centaine d’artistes des wilayas dans le Sud-ouest du pays.(

Lire la suite

formats

Oran: « Ana Djazaïri », nouveau spectacle de Mohamed Mihoubi

Publié le 24/06/2020, par dans Non classé.
Oran:

ORAN- Un nouveau spectacle intitulé « Ana Djazaïri » (je suis algérien) a été monté à Oran pour être diffusé en ligne le 5 juillet prochain à l’occasion de la célébration de la Fête de l’indépendance nationale et de la jeunesse, a-t-on appris mercredi de l’auteur et comédien Mohamed Mihoubi.

La nouvelle production est le fruit d’une collaboration avec la direction de la Maison de la culture d’Oran, a précisé Mihoubi, également président de l’association culturelle locale « El-Amel ».

« Ana Djazaïri » consiste en un one-man-show écrit et interprété par Mihoubi qui campe le rôle d’un jeune Algérien en quête de solutions pour son avenir dans son propre pays après avoir tenté de s’établir à l’étranger.

La collaboration avec la Maison de la culture d’Oran s’étend aussi à l’animation de conférences virtuelles dédiées notamment au texte théâtral, à la mise en scène, à l’improvisation et à l’interprétation.

L’association « El-Amel » est implantée au centre culturel « M’barek El-Mili » où elle dispose d’une école de formation aux techniques théâtrales qui accueille chaque année plusieurs promotions de jeunes talents pour des stages sur l’improvisation, la gestuelle et l’élocution.

Les cours proposés aux jeunes amateurs se poursuivent sur les réseaux sociaux depuis l’entame de la période de confinement sanitaire imposé par le coronavirus Covid-19, a-t-on souligné.

Lire la suite

formats

Bendouda plaide pour une coopération fructueuse avec l’ONPPE

Publié le 24/06/2020, par dans Non classé.

ALGER- La ministre de la Culture, Malika Bendouda s’est dite, mardi, lors d’une rencontre avec Mme Meriem Cherfi, déléguée nationale à la protection de l’enfance et Présidente de l’Organe national de la protection et de la promotion de l’enfance (ONPPE), extrêmement intéressée par « l’établissement d’une coopération fructueuse avec cet organe » », indique un communiqué du ministère.

Cette coopération se traduira par plusieurs projets dont la relance du théatre scolaire, le livre pour enfant et la formation artistique et culturelle », précise le communiqué.

Mme Cherfi a appelé, pour sa part, le ministère de la culture à s’ériger en « partenaire des initiatives visant le développement du goût culturel de l’enfant algérien et la promotion de l’enfance en général ».

L’ONPPE célèbrera la journée nationale de l’enfant, fêtée le 15 juillet de chaque année.

Lire la suite

formats

Festival portail numérique du courts-métrages : participation de 33 films à l’édition de juin

Publié le 23/06/2020, par dans Non classé.

ANNABA- Pas moins de 33 films de huit pays participeront à l’édition de juin du festival cinématographique virtuel portail numérique du courts-métrages, a indiqué mardi le directeur du festival, Dalil Belkhoudir.

Lancé la première fois en avril passé à Annaba comme initiative innovante d’animation culturelle adapté au confinement sanitaire imposé par la lutte contre l’épidémie du nouveau coronavirus, le festival a connu dans son édition suivante du mois de mai la participation de 16 courts-métrages de six pays arabes et européens, a déclaré son directeur.

Manifestation mensuelle initiée par la direction locale de la culture avec le concours de la maison de la culture Mohamed Boudiaf et plusieurs associations artistiques, le festival est une opportunité aux jeunes cinéastes amateurs de faire connaitre leurs œuvres et leurs talents, selon la même source.

Les jeunes cinéastes participant à l’édition de juin représentent l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, l’Egypte, la Syrie, l’Irak, la Mauritanie et le Congo.

Les œuvres en lice seront visionnées à partir du 25 juin par un comité de jury composé de scénaristes, de réalisateurs et de spécialistes du montage de plusieurs pays et les noms du lauréats des prix du festival seront annoncés le 1er juillet, est-il noté.

Lire la suite

formats

Installation de Mme Amel Soltani au poste de directrice du Cnra

Publié le 23/06/2020, par dans Non classé.

ALGER- La ministre de la Culture, Malika Bendouda a présidé, lundi, la cérémonie d’installation de l’universitaire Amel Soltani au poste de directrice du Centre national de recherche en archéologie (Cnra) en remplacement de l’archéologue Toufik Hammoum, indique un communiqué du ministère.

A cette occasion la ministre a exprimé le souhait de « dynamiser ce centre de recherche » et de le hisser vers un haut niveau scientifique.

Titulaire d’un doctorat en archéologie et spécialisée dans les pièces de monnaie anciennes, Amel Soltani avait dirigé la cellule de recherche du musée nationale des antiquités et des arts islamiques avant d’être nommé à la tête du musée national Cirta de Constantine.

Elle a également participé à de nombreuses fouilles archéologiques en plus d’avoir fait partie de plusieurs conseils scientifiques nationaux et internationaux.

Créé en 2005, le Centre national de recherche en archéologie a pour mission d’entreprendre des études et recherches en archéologie et de participer à des opérations de fouilles et d’archéologie préventives.

Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair