formats

Khenchela: des cadres de la direction de la culture se rendent au chevet du chanteur Abdelhamid Bouzaher

Publié le 12/06/2020, par dans Non classé.

KHENCHELA – Des cadres de la direction de la culture de Khenchela ont rendu visite au chanteur Abdelhamid Bouzaher, hospitalisé depuis mardi dernier à l’établissement public hospitalier, EHS-Ahmed Benbella, au chef lieu de wilaya, a-t-on appris vendredi auprès d’une source de cette direction.

« Des cadres de la direction de la culture se sont rendus jeudi au chevet de l’artiste Bouzaher pour s’enquérir de son état de santé et lui remonter le moral » a précisé la même source.

Selon Hassan, le fils l’artiste Abdelhamid Bouzaher, son père, surnommé « le doyen de la chanson aurésienne » souffrait depuis quelques jours et son état s’est dégradé mardi soir dernier et a nécessité son transfert à l’hôpital Ahmed Benbella, où il a été mis sous traitement.

M. Hassan Bouzaher a ajouté que son père, Abdelhamid, diabétique et hypertendu a souffert d’autres complications de santé qui l’ont contraint à rester chez lui.

Ténor de la chanson chaouie, Abdelhamid Bouzaher, 76 ans est un des artistes les plus célèbres de la ville de Khenchela et de la région des Aurés et a interprété des dizaines de chants chaoui et bédouins tout au long d’une carrière artistique de plus de 50 ans, entamée en 1971 avec « Hallit el Bab » et puis « Ya Galbi », « Louisa » et tant d’autres chansons dont les paroles sont chargées des valeurs de l’amour, de l’espoir et de l’unité.

En 1983, Bouzaher a été choisi pour camper le rôle d’Aissa Djermouni (1886-1946) dans le téléfilm consacré au grand maître de la chanson chaoui, réalisé par Abderrezak Hellal (1951-2014).

Lire la suite

formats

Culture: Bendouda préside la 2eme réunion de la commission chargée de l’établissement de la carte archéologique

Publié le 11/06/2020, par dans Non classé.

ALGER- La ministre de la Culture, Malika Bendouda, a présidé mercredi la deuxième réunion élargie de la commission chargée de l’établissement de la carte archéologique algérienne, indique un communiqué du ministère.

Lors de la réunion, Mme Bendouda a instruit les chercheurs, experts et acteurs du patrimoine culturel membres de la commission de finaliser cet important projet avant la fin de l’année, selon la même source qui précise que ce projet permettra de « recenser le patrimoine archéologique et les biens culturels immobiliers à travers l’ensemble du territoire national pour une meilleure prise en charge à l’avenir ».

Lire la suite

formats

Culture: Bendouda préside la 2eme réunion de la commission chargée de l’établissement de la carte archéologique

Publié le 11/06/2020, par dans Non classé.

ALGER- La ministre de la Culture, Malika Bendouda, a présidé mercredi la deuxième réunion élargie de la commission chargée de l’établissement de la carte archéologique algérienne, indique un communiqué du ministère.

Lors de la réunion, Mme Bendouda a instruit les chercheurs, experts et acteurs du patrimoine culturel membres de la commission de finaliser cet important projet avant la fin de l’année, selon la même source qui précise que ce projet permettra de « recenser le patrimoine archéologique et les biens culturels immobiliers à travers l’ensemble du territoire national pour une meilleure prise en charge à l’avenir ».

Lire la suite

formats

Installation de Abdelkader Dahdouh au poste de directeur général de l’OGEBC

Publié le 10/06/2020, par dans Non classé.
Installation de  Abdelkader Dahdouh au poste de directeur général de l'OGEBC

ALGER- La ministre de la Culture, Malika Bendouda a présidé, mardi, la cérémonie d’installation du chercheur en archéologie, Abdelkader Dahdouh au poste de directeur général de l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés (OGEBC), indique un communiqué du ministère.

Mme Bendouda a exprimé à l’occasion son souhait de voir le nouveau DG donner un nouveau souffle à l’Office, au vu de ses compétences et ses qualifications scientifiques en matière de patrimoine culturel et de vestiges et sa capacité à rompre avec les modes de gestion qui vont à l’encontre de la réalisation de l’efficience escomptée ».

Elle a appelé à « l’exploitation du patrimoine culturel au profit du développement durable en mobilisant l’ensemble des énergies actives ».

Pour sa part, M. Dahdouh a indiqué que la gestion de cet office obéira à « une nouvelle politique qui exige l’exploitation du patrimoine archéologique dont les sites archéologiques notamment ceux classés patrimoine mondial pour devenir des ressources économiques à même de renflouer les caisses du trésor public ».

M.Dahdouh est professeur et chercheur universitaire spécialisé en archéologie islamique. Il est également membre de l’instance des archéologues arabes et était directeur du Centre universitaire de Tissemsilt.

Lire la suite

formats

Le film « Reconnaissance » sélectionné au festival « Africlap »

Publié le 09/06/2020, par dans Non classé.

ALGER – Le long métrage de fiction « Reconnaissance » du réalisateur Salim Hamdi a été sélectionné au 7e Festival « Africlap » prévu dans la ville de Toulouse (France) du 23 au 30 août prochain, a-t-on appris auprès de l’équipe du film.

Premier long métrage de Salim Hamdi, « Reconnaissance », 110mn, se présente sur deux niveaux de narration: le récit d’une moujahida, Yamina, campée par Chafia Boudrâa qui exprime le besoin de transmettre son histoire, et celui de son petit-fils, de sa fiancée et leurs amis, des jeunes pétris de talent et vivant sans grandes perspectives d’avenir.

Comprenant ce besoin de transmission, le petit fils décide de simuler une interview télévisée avec l’aide de ses amis après avoir échoué à obtenir une aide pour réaliser un documentaire sur l’histoire familiale.

Sorti en 2019, ce film compte également dans son casting les talentueux acteurs Malika Belbey, qui campe deux rôles différents à des périodes distinctes de l’histoire, Samir El Hakim et Mustapha Laribi.

Ce film avait remporté le Prix de la meilleure actrice revenu à Malika Belbey au Festival maghrébin du film d’Oujda (Maroc) et le Prix du jury du 4e Festival international du cinéma d’Al Qods (Palestine), une manifestation qui avait été lancée simultanément à partir de douze villes arabes dont Alger.

Créé en 2014 par l’association « Africlap », ce festival comprend également un volet musical, un marché de l’art et de l’artisanat et des ateliers de formation. Il vise à offrir une vitrine pour le cinéma des pays africains, à contribuer à l’émergence de nouveaux talents du continent et de la diaspora, et à développer des projets d’insertion sociale par le cinéma.

Lire la suite

formats

L’Icesco sensibilise aux dangers du coronavirus dans les langues africaines locales

Publié le 09/06/2020, par dans Non classé.

ALGER – L’Organisation du monde islamique pour l’éducation, la science et la culture (Icesco) a lancé une campagne déclinée en plusieurs langues locales africaines pour les sensibiliser aux dangers de la pandémie de coronavirus, annonce l’organisation.

Ce programme de sensibilisation s’inscrit dans le cadre de l’initiative « Langues d’Afrique, ponts de la culture et de l’histoire », a expliqué l’organisation sur son site Internet.

Une vidéo déclinée en plusieurs langues africaines locales comme le « Haoussa », parlée principalement en Afrique de l’Ouest, le Swahili, très parlée au Kenya, en Tanzanie et le Rwanda, entre autres, et le Wolof, une des langues nationales au Sénégal, s’adresse aux communautés d’Afrique subsaharienne, pour le sensibiliser sur les dangers du coronavirus pour en limiter la propagation.

A travers cette initiative, l’Icesco vise à mettre en évidence le « rôle important » des langues locales des peuples d’Afrique subsaharienne dans la diffusion des connaissances de base et la sensibilisation contre les dangers du Covid-19 à travers l’information sanitaire et l’éducation préventive en Afrique.

L’Icesco avait lancé en mars dernier la « Maison numérique de l’Icesco », un programme qui comprend des produits et des contenus numériques généralistes dans les domaines de l’éducation, des sciences et de la culture afin de réduire les répercussions du confinement sanitaire dans les pays membres de l’organisation.

Lire la suite

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair