formats

Ouali plaide pour la mise à profit de l’expérience locale

Publié le 23/03/2017, par dans Non classé.

Le ministre des Ressources en eau et de l’Environnement, Abdelkader Ouali, veut limiter le recours aux bureaux d’études étrangers pour la réalisation des infrastructures du secteur. Il plaide pour le renforcement du partenariat public-privé (PPP).
« Désormais, aucun projet, notamment en matière de réalisation de stations de traitement des eaux, ne sera lancé, sauf s’il compte 50 à 60% d’équipements fabriqués localement», a déclaré M. Ouali en marge de la célébration de la Journée mondiale de l’eau (22 mars), organisée à la promenade des Sablettes (Alger). Reconnaissant que la majorité des importations en équipements et pièces de rechange n’étant pas conforme aux normes, M. Ouali, cité par l’APS, ajoute qu’il existe des industriels locaux capables de fabriquer des produits « similaires, de qualité et à moindre coût». « Nous possédons les moyens matériels et humains pour fabriquer ces équipements et tous les autres composants essentiels nécessaires à la réalisation de stations de traitement et même les pièces utilisées dans le raccordement aux réseaux d’approvisionnement en eau potable et le renouvellement des canalisations, à condition de renforcer la production nationale et promouvoir sa compétitivité», a-t-il estimé lors de sa visite d’une exposition organisée à cette occasion. Rencontrant des exposants, le ministre des Ressources en eau a appelé les entreprises publiques qui fabriquaient toutes sortes d’équipements et de pièces de rechange à « renouer» avec cette activité pour réduire la facture des importations.
Evoquant le taux de remplissage des barrages à travers le pays, M. Ouali a indiqué qu’il se situait à 72%, soit 4,9 milliards de mètres cubes, « ce qui garantit l’approvisionnement en eau potable ou en eau destinée à l’irrigation». Le ministre a préconisé l’aménagement des espaces adjacents aux barrages, aux sources et aux grands puits en vue de leur exploitation à des fins touristiques, en y installant des structures de loisirs et de divertissement, à l’instar du barrage de Douéra qui a vu la plantation de 200 arbres, en attendant sa dotation de structures de divertissement. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Ouali plaide pour la mise à profit de l’expérience locale
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair