formats

On vous le dit :

Publié le 21/10/2017, par dans Non classé.

Coke Studio lancé en Algérie

Le concept musical international Coke Studio arrive en Algérie, a annoncé dans un communiqué Coca-Cola Algérie. Coke Studio est un programme musical se proposant de revisiter les grands classiques du riche patrimoine musical algérien, à travers l’enregistrement dans un studio de nouvelles versions de ces morceaux phares. Ces chansons dans leurs nouvelles moutures seront interprétées par des duos inédits, composés des grandes stars de la musique algérienne, telles qu’Idir, Abdelkader Chaou, Zahouania, ou Naïma Dziria, ainsi que les jeunes talents de la nouvelle scène, dont Kader Japonais, Dalia Chih, Freeklane et Amel Zen. Coke Studio rassemble ainsi, autour de chefs-d’œuvre de la musique algérienne, les différentes générations d’artistes qui alimentent par leur créativité le patrimoine. Certains morceaux de Coke Studio seront d’ailleurs chantés par leurs interprètes originaux, ainsi nous retrouverons les voix d’Idir, de Abdallah Menai ou encore de Aïcha Lebgaa sur certaines de leurs créations originales. Des arrangements modernes et empreints de fraîcheur ont été concoctés par deux des plus grands producteurs algériens, le monument, Safy Boutella, et le maestro, Amine Dehane, qui ont relevé le défi de rajeunir ces chansons afin de les rendre accessibles aux jeunes générations, tout en gardant l’esprit du style musical et des textes originaux.

Huit contrebandiers arrêtés à In Guezzam et Biskra (MDN)

Huit contrebandiers ont été arrêtés et des quantités importantes de denrées alimentaires et de tabac ont été saisies jeudi par des détachements de l’Armée nationale populaire à In Guezzam (6e Région militaire) et Biskra (4e Région militaire), a indiqué, hier, un communiqué du ministère de la Défense nationale. « Dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, des détachements de l’Armée nationale populaire ont arrêté, le 19 octobre 2017 à In Guezzam, 6e RM, quatre contrebandiers et saisi un camion et 2,9 tonnes de denrées alimentaires, tandis qu’un autre détachement a intercepté, à Biskra, 4e RM, quatre contrebandiers, 3 camions et 75 quintaux de tabac», précise la même source. Par ailleurs, des garde-frontières ont déjoué des tentatives de contrebande de 24736 litres de carburant à Tlemcen, 2e RM, Souk Ahras, Tébessa, El Tarf, 5e RM, et Bordj Badji Mokhtar, 6e RM, tandis que cinq (05) personnes ont été interceptées à bord d’une embarcation pneumatique à Oran, ainsi que 26 immigrants clandestins de différentes nationalités, qui ont été appréhendés à Tlemcen Béchar, Adrar et Ghardaïa, ajoute le communiqué du MDN.

Cinq personnes arrêtées à Touzzouz (Ghardaïa)

Originaires de plusieurs régions du pays, cinq jeunes délinquants, âgés entre 22 et 26 ans, tous connus des services pour être des multirécidivistes notoires, ont, pour une raison que seule l’enquête dévoilera, organisé une descente dans le quartier de Touzzouz, au nord de Ghardaïa, du côté de la grande palmeraie, où ils se sont donnés en spectacle en proférant, de nuit et à haute voix, des insultes et des propos obscènes, visant sans distinction tous les habitants du quartier. Armés de couteaux, de sabres et hurlant sous l’effet de psychotropes et d’alcool, ils ont semé une véritable panique parmi les habitants. Alertés par le biais du numéro vert, les éléments des unités d’intervention de la police sont rapidement arrivés sur les lieux et ont maîtrisé les cinq voyous, qu’ils ont embarqués manu militari vers le siège de la sûreté de wilaya. Présentés devant le procureur de la République du tribunal de Ghardaïa, qui les a déférés devant le magistrat instructeur, ils ont été placés sous mandat de dépôt et incarcérés à la prison de Châabet Ennichène de Ghardaïa pour « atteinte à la vie privée, détention d’armes blanches, voies de fait sur la voie publique, insultes et menaces envers autrui».

Malika Rahal aujourd’hui à Sétif

L’historienne, Malika Rahal, qui vient de publier son dernier ouvrage L’UDMA et les UDMISTES, aux éditions Barzakh, sera aujourd’hui à Sétif, plus précisément à la maison de la Culture, pour y animer une conférence-débat à partir de 14heures. A l’issue de la rencontre, la chercheuse à l’Institut d’histoire du temps présent (CNRS, Paris), se mettra volontiers à la disposition du public pour la signature d’un volume de 516 pages. A noter que Malika Rahal, qui est l’auteure d’Ali Boumendjel, une affaire francaise, une histoire algérienne, sera présente au Salon international du livre d’Alger (SILA).
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit :
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair