formats

On vous le dit

Publié le 04/03/2017, par dans Non classé.

Saisie de 11 quintaux de tabac brut et 124 g de drogue dans la wilaya de Sétif

Les services de police de la sûreté de wilaya de Sétif ont saisi récemment 11 quintaux de feuilles de tabac, utilisées dans la fabrication de « chique contrefaite», et 124 g de drogue, et arrêté un repris de justice qui s’adonnait illicitement à cette activité, a indiqué, hier, un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). L’arrestation a eu lieu « après des investigations menées par les services de la sûreté, qui avaient reçu des informations sur la détention du prévenu qui portait sur lui les 124 g de drogue», a précisé la même source. La perquisition du domicile du mis en cause a permis aux mêmes services de « saisir 11 quintaux de feuilles de tabac», conclut le document.

Réalisation en cours de 14 puits pastoraux et d’exploration à Laghouat

Quatorze puits pastoraux et d’exploration sont en cours de réalisation dans différentes communes de la wilaya de Laghouat, a-t-on appris auprès de la direction locale des ressources en eau. Ce programme comprend le fonçage de huit puits pastoraux, totalisant 2000 mètres linéaires, sur le territoire des communes de Brida, Sebgueg, El Haouita, Ksar El Hirane, Tadjemout, Aïn Madhi, Oued Morra et Tadjerouna, a-t-on précisé. Les puits d’exploration sont en cours de réalisation dans les zones de Bouterkfine (commune de Bennacer Benchohra), Bouzbaier (Hassi-R’mel), Gabeg (Ksar El Hirane), Djeguidjiga (Tadjemout), ainsi que dans les communes de Tadjerouna et El Kheneg.
Deux hommes condamnés pour soutien aux terroristes à Skikda

Jugés pour « soutien aux groupes terroristes et apologie du terrorisme», deux hommes ont été condamnés, jeudi dernier, par le tribunal de Skikda à des peines de prison ferme. Le premier, M.T., 31 ans, a été condamné à 5 ans de prison ferme, assortis d’une amende de 100 000 DA, et le second, N.D., 33 ans, a, pour sa part, écopé d’une peine de 3 ans de prison ferme et 50 000 DA d’amende. Selon l’arrêt de renvoi, le démantèlement de ce réseau, constitué de sept personnes, est intervenu suite à l’interpellation, au mois de septembre dernier, des deux accusés transportant des denrées alimentaires à bord de leur véhicule non loin de la région de Ouled Attia, dans le massif de Collo. L’enquête enclenchée par la sûreté de daïra de Ouled Attia a permis de remonter la filière et de démontrer les liaisons qu’entretenaient ces deux jeunes avec un terroriste en activité dans la région. L’enquête des services de police parviendra également à révéler que les deux accusés opéraient au profit de ce terroriste moyennant des sommes plus ou moins importantes en devises. Les cinq autres personnes jugées dans le cadre de cette même affaire ont, par contre, toutes été relaxées.

Après la sécheresse, les inondations font 246 morts au Zimbabwe

Au moins 246 personnes ont été tuées et 128 blessées lors des inondations qui frappent depuis décembre le Zimbabwe, un pays déjà durement touché par la sécheresse, a rapporté, hier, le quotidien d’Etat. « Il n’y a pas assez de tentes, de nourriture et de médicaments pour les personnes touchées. Il y a aussi un besoin de couvertures et de vêtements», s’est alarmé Saviour Kasukuwere, ministre des Collectivités territoriales, cité par le Herald.

« J’appelle les partenaires du développement, le secteur privé et la population à s’allier au gouvernement pour soutenir les programmes d’aide humanitaire», a-t-il ajouté. Selon le Herald, plus de 2000 personnes ont été déplacées et 70 barrages détruits en raison des fortes pluies qui se sont abattues sur l’est et le sud du Zimbabwe, ces derniers mois. « Après avoir travaillé pour lutter contre les effets de la sécheresse, ces personnes souffrent désormais des inondations», a déploré Bishow Parajuli, le responsable du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) au Zimbabwe. Après la sécheresse aggravée par le phénomène El Nino, courant chaud équatorial du Pacifique, le Zimbabwe subit de plein fouet les effets de la Nina, phénomène climatique inverse, qui se caractérise par de fortes précipitations.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair