formats

Mascara : L’appel des agriculteurs pour «sauver» le barrage de Fergoug

Publié le 20/10/2017, par dans Non classé.

Vieux de plus d’un siècle, le barrage de Fergoug, à 31 km de Mascara, est envasé à pratiquement 98%. Une situation qui inquiète légitimement les agriculteurs du périmètre irrigué de la plaine Habra, située dans la région de Mohammadia.
Pour lui redonner vie, les fellahs engagés dans des associations et autres citoyens de la société civile de Mohammadia, à 34 km de Mascara, demandent l’intervention du ministre des Ressources en eau et de l’Environnement (MREE), Hocine Necib. « Notre barrage est parmi les 11 touchés par le phénomène d’envasement en Algérie. Vu l’état déplorable dans lequel se trouve notre ouvrage et le déficit en d’eau d’irrigation dont se plaint l’ensemble des fellahs de la région, nous sollicitons M. Necib pour procéder au dévasement, en urgence, du barrage de Fergoug», écrivent les signataires de l’appel : « Sauver le barrage de Fergoug».

Un agriculteur de la région, en exprimant sa satisfaction quant à la décision du ministère des Ressources en eau, de se doter de trois dragues et de trois petits bateaux de servitude pour le dévasement des barrages, a insisté sur la nécessité d’accorder la priorité au barrage de Fergoug. « L’objectif de ‘‘Sauver le barrage de Fergoug » est de couvrir les besoins en eau d’environ 4000 agriculteurs dont 2800 inscrits à l’Office national d’irrigation et de drainage (ONID) activant dans le périmètre irrigué de la plaine de Habra.»

Et d’ajouter : « L’envasement du barrage permettra aussi la concrétisation du projet de l’extension des terres irriguées de la plaine de Habra pour l’augmentation des productions agricoles et la création d’emplois.» Le ministre Necib, rappelons-le, avait déclaré, samedi 17 septembre, que la première drague pour le dévasement des barrages, fabriquée par l’usine Alieco à Hussein dey (Alger), sera livrée fin mars 2018. En outre, les agriculteurs s’interrogent sur le sort réservé au projet de réalisation de canalisations reliant les deux barrages de Bouhanifia et Fergoug.

« Ce projet de réalisation de grandes canalisations reliant le barrage de Bouhanifia à celui de Fergoug, sur une distance d’environ 38,5 km, qui avait pour objectif l’approvisionnement en eau d’irrigation des agriculteurs des régions implantées dans la pleine de Habra et devrait être achevé cette année, n’a jamais vu le jour !» déplorent les agriculteurs. Une source de la direction de l’hydraulique nous a révélé que le projet en question a été gelé dans le cadre des mesures d’austérité et de rationalisation des dépenses publiques.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Mascara : L’appel des agriculteurs pour «sauver» le barrage de Fergoug
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair