formats

Lutte antiterroriste : Des succès mais la menace demeure

Publié le 01/03/2017, par dans Non classé.

En l’espace d’une semaine, l’ANP annonce avoir neutralisé pas moins de 24 terroristes. Après les 14 criminels tués et un autre capturé la semaine dernière à Bouira, l’ANP en a blessé 4 et arrêté 5 autres hier à Azeffoun.
La veille, un autre terroriste a été tué dans la wilaya de Tizi Ouzou. Samedi dernier, un terroriste, qui tentait d’actionner une ceinture d’explosifs à Constantine, a été neutralisé par un policier. La semaine dernière, un autre terroriste a été mis hors d’état de nuire à Jijel.
Pour une période de « paix», le bilan semble relativement lourd. Car le bilan des prises de l’armée ne s’arrête pas là. Depuis le début de l’année, pas moins d’une trentaine de terroristes ont été neutralisés dans différentes régions du pays. Un bilan auquel il faut ajouter des dizaines d’arrestations d’éléments de soutien aux groupes terroristes.

La concrétisation de ces opérations militaires rappellent en effet que malgré le retour quasi total de la tranquillité ces dernières années, des dizaines de terroristes écument toujours les maquis du pays. Et si l’armée annonce souvent des prises de quantités astronomiques d’armes de guerre dans le sud du pays, les opérations d’élimination physique de terroristes se passent, presque exclusivement, dans le nord du pays, et essentiellement dans le Centre.

Si l’élimination de terroristes dans les maquis est devenue monnaie courante depuis les années 1990, la tentative d’effectuer une opération-suicide à Constantine renvoie les Algériens à un modus operandi connu des groupes terroristes relevant de la nébuleuse internationale Daech. S’il est vrai que la capitale a connu, notamment en 2007, trois grands attentats à la voiture explosive, ce genre d’opérations est très rare. S’agit-il de la réactivation de cellules dormantes de cette organisation terroriste ?

Le seul élément public connu sur cette organisation est que l’armée a éliminé, en octobre 2016, une cellule du groupe Jund El Khilafah à Skikda. D’autres éléments se réclamant de ce groupe ont également été arrêtés la même année à Alger. Une année auparavant, la phalange de ce groupe qui avait décapité en septembre 2014 un touriste français en Haute Kabylie a été décimée par l’armée. Combien de terroristes sont toujours en activité ? Les récentes estimations évoquent quelques dizaines d’individus.

Malgré les discours rassurants des autorités et les réels succès des services de sécurité sur le terrain, la multiplication d’appels à la vigilance émanant d’officiels – y compris de la part de l’armée – laissent croire que la menace est toujours présente. Preuve en est qu’avec le chaos sécuritaire qui règne en Libye et au nord du Mali, d’énormes quantités d’armes parviennent à franchir les frontières et atterrissent aux maquis du Nord. Reste à savoir si la multiplication des contrôles routiers et des discours appelant à la vigilance ne sont pas seulement liés à la sécurisation des élections législatives. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Lutte antiterroriste : Des succès mais la menace demeure
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair