formats

L’exposition « Bleu mystique » du plasticien Karim Meziani inaugurée à Alger

Publié le 28/10/2017, par dans Non classé.
L'exposition

ALGER- « Bleu mystique », une exposition de peinture du plasticien Karim Meziani inaugurée samedi à Alger, présente une série de toiles monochromes dominées par un bleu éclatant, fruit d’une longue recherche, que l’artiste utilise comme base à l’expression du « sacré » dans une vision mystique et philosophique du monde.

Devant un public de passionné, cette nouvelle collection, d’une quarantaine d’oeuvres non-titrées, « pour susciter la lecture intrinsèque du visiteur », dévoilées au public à la galerie « Seen Art », sise à Delly Brahim (banlieue ouest d`Alger), se présente comme un affranchissement de l’esprit et une recherche de la perfection morale, basée sur la contemplation spirituelle de la vie dans ses symboles conduisant aux origines de l’humanité.

L’exposition, également baptisée par l’artiste « Le monochrome du sacré » met en valeur le fruit de 25 ans de recherche sur un mélange judicieux de pigments naturels qui a abouti au « Bleu Karim-Meziani », éclatant de lumière, qui extrait le regard du visiteur de l’ordinaire, invitant sa réflexion à emprunter les chemins de la méditation, pour découvrir, au bout, des explications surnaturelles à l’existence.

Soumettant l’émotion aux règles du soufisme, Karim Meziani déploie, dans des couleurs vives, une suite arithmétique où le chiffre « zéro » notamment, prend une dimension paranormale, révélant ses mystères dans plusieurs interprétations qui poussent toute recherche à explorer les profondeurs de l’être et aller au delà de la réalité perceptible, sollicitant la pensée dans un mécanisme de réflexion augmenté.

Ainsi, représentant « le début », selon la vision de l’artiste, le chiffre « zéro », étant d’une part une valeur nulle, est le « point de départ » de tout calcul algébrique, alors que d’autre part, il symbolise le « néant » d’où part toute action conduisant vers « L’Etre ».

D’un autre côté, la forme circulaire de ce même chiffre renverrait curieusement, argue le plasticien, à la « notion de cycle » qui régit le monde, à l’instar de la similitude des schémas sur la loi de gravitation entre les planètes autour du soleil dans le monde de l’infiniment grand et des électrons autour du noyau dans le monde de l’infiniment petit.

Le « bleu mystique » en support à tous les sujets, les visiteurs ont pu apprécier le geste serein et minutieux de l’artiste, à travers le mélange subtil des couleurs qui « suscite l’apaisement et ravive l’espoir », de l’avis d’une adepte des arts plastiques, dans un travail où la quarantaine de toiles dédiée à ce vernissage, constitue un « clin d’oeil », voulu par l’artiste, à ses 40 années de carrière.

Travaillées en relief, les toiles, dont quelques unes ont été mises sous verre car réalisées sur du papier fin avec la technique du repassage, présentent plusieurs formes géométriques accomplies dans la spontanéité du geste, avec pour idée récurrente plaquée au centre de la plupart des tableaux, la « Feuille d’or », symbole de civilisation et d’éternité et motif ornemental dans l’art islamique.

L’exposition « Bleu mystique » a permis au visiteur de saisir chez l’artiste, le souci du sens, à travers la confrontation de l’émotion à une réflexion poussée sur l’existence qu’il a su rendre dans un travail hautement esthétique, empreint par la force d’une vision mystique et une fusion intelligente des couleurs.

Après de longues années d’études, Karim Meziani, artiste passionné et éternel nomade, curieux de savoir et de comprendre, définit son oeuvre comme « un travail sur le sacré et la spiritualité ». Riche d’un parcours artistique jalonné de succès, il a exposé dans plusieurs pays, à l’instar de l’Allemagne, l’Italie, la France, l’Angleterre, la Hollande, la Belgique et les Etats Unis d’Amérique.

La galerie « Seen Art « , ouverte aux artistes et au public depuis mai 2016, est un espace d`exposition qui ambitionne de donner plus de « visibilité » à l`art contemporain, le design et l`art décoratif dans le but de rendre ces disciplines plus « accessibles » à un large public, avait déclaré à son ouverture sa directrice, Randa Tchikou.

L’exposition « Bleu mystique » se poursuit à la galerie « Seen Art » jusqu’au 16 novembre prochain .

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé L’exposition « Bleu mystique » du plasticien Karim Meziani inaugurée à Alger
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair