formats

«Le pouvoir encourage la dépolitisation de la société»

Publié le 28/10/2017, par dans Non classé.

Notre devoir demeure indubitablement la conquête des espaces publics à travers notre participation aux prochaines élections locales du 23 novembre 2017, a déclaré, d’emblée, hier, Mohamed Hadj Djilani, premier secrétaire national du Front des forces sociales (FFS), lors d’une rencontre avec les candidats de son parti, à la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou.
Le même intervenant a souligné que l’autre objectif assigné à la participation de son parti au prochain scrutin, est d’œuvrer pour la mobilisation de la société afin de faire face aux défis qui attendent notre pays.  » Notre objectif essentiel est d’aboutir à réhabiliter l’action politique dans une société qui sera en mesure de prendre la responsabilité de construire l’avenir de l’Algérie avec des bases démocratiques. Nous voulons aussi faire barrage à la mafia locale et l’empêcher de continuer à dilapider les richesses du pays et de mépriser la représentativité des Assemblées élues, a martelé encore M. Hadj Djilani qui rappelle également, dans le même ordre d’idée, que  » la situation est alarmante dans la mesure où la violence est devenue un véritable rapport de force instauré par le pouvoir. Mais, malgré tous ces obstacles, notre parti est déterminé à ne pas abdiquer devant la dictature, a-t-il ajouté. Pour lui,  » le pouvoir encourage la démobilisation et la dépolitisation de la société.

De son coté, Ali Laskri, membre de l’instance présidentielle du FFS, a estimé que  » la solidarité locale peut construire le consensus national. Il faut entretenir la fibre militante. Notre participation aux prochaines élections doit être une perspectives pour la sortie de crise afin de préserver l’Etat social, a-t-il déclaré avant de plaider pour la mobilisation de la frange juvénile.  » L’abstention a été toujours importante en Kabylie. Donc, la mobilisation de la jeunesse est indispensable, a-t-il insisté devant une assistance constituée essentiellement de candidats au scrutin du 23 novembre prochain. Ces derniers ont, à l’occasion, signé le contrat d’éthique et d’engagement à la ligne du parti. Pour sa part, Youcef Aouchiche, tête de liste FFS à l’APW de Tizi Ouzou, a souligné que  » le message du FFS est celui de la tolérance et la construction de l’unité nationale. La Kabylie est la cible des déstructures. Nous devons reconquérir ce bastion des luttes démocratiques. Notre défi est de gagner la bataille de la remobilisation politique, a-t-il laissé entendre.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «Le pouvoir encourage la dépolitisation de la société»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair