formats

La prise en charge du VIH en débat

Publié le 18/03/2017, par dans Non classé.

Rassembler différents acteurs de la société civile pour analyser et tracer les meilleures voies permettant d’améliorer l’accès aux soins pour les catégories vulnérables, notamment les personnes atteintes du VIH, c’est le défi que s’est lancé l’association Aniss de lutte contre les IST/sida et de promotion de la santé en partenariat avec le ministère de la Santé et Onusida Algérie, en organisant, aujourd’hui à l’hôtel d’El Biar (Alger), un atelier national de présentation des modèles d’interventions intégrées de proximité dans le contexte du VIH/sida. « Les interventions destinées aux populations exposées dans le contexte du VIH/sida occupent une place centrale dans les stratégies de la riposte à l’épidémie. De ce fait, les organisations de la société civile, qui présentent des capacités de mobilisation et d’innovation dans la fourniture de services liés au VIH/sida auprès des personnes issues de ces groupes, jouent un rôle décisif dans l’atteinte des objectifs du Plan stratégique national sur le sida ainsi que l’objectif 90/90/90 de l’Onusida», expliquent les organisateurs.

Ainsi, ils ont invité différents acteurs de la société civile issus du secteur de la santé, du monde de l’entreprise, de la justice et des médias engagés sur des problématiques sanitaires à se rencontrer pour « mettre en exergue la nécessité d’insérer les différentes stratégies thématiques dans l’objectif plus global de l’accès universel à la santé et décrire les effets pouvant découler de la convergence des différentes dynamiques». Deux sessions plénières sont prévues. La première prévoit de poser les cadres stratégiques national et international des interventions de proximité liées au VIH/sida à travers l’intervention de représentants d’Onusida et du ministère de la Santé. Une seconde session sera consacrée aux différents acteurs de la société civile pour présenter « des histoires de réussite liées aux interventions de proximité auprès des personnes issues des groupes prioritaires et livreront leurs visions sur les moyens de dupliquer et harmoniser les meilleures pratiques». Cet atelier intervient au terme de la phase 2014/2016 du Projet d’appui à la réponse communautaire au VIH/sida en Algérie, fruit d’un partenariat entre l’association AnisS et Médecins sans frontières.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé La prise en charge du VIH en débat
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair