formats

La liste du FLN ne fait pas l’unanimité

Publié le 06/03/2017, par dans Non classé.

C’est un véritable revirement de situation qui s’est opéré à quelques heures de la clôture des listes des candidatures pour les législatives de mai prochain.
La liste du FLN, la dernière à être finalisée et communiquée à la mouhafadha, a été une réelle surprise pour les militants et les postulants eux-mêmes. Le ministre de la Santé, Abdelmalek Boudiaf, dont la candidature a été confirmée samedi par une source de la mouhafadha, n’a finalement pas été retenue. In extremis, la ferme opposition de la base exprimée à ce parachutage semble avoir été entendue par les instances centrales du FLN. Et ce n’est pas tout. La liste définitive n’est pas celle attendue. Elle a subi un véritable assainissement. Les responsables rechignent à l’endosser en raison de certains noms. La tête de liste revient au Dr Omar Mehsas, militant de longue date et personnalité notoire à Constantine. Deux députés sortants, dont l’actuel mouhafedh (Ouest), ont été relégués aux sixième et septième positions. Une députée sortante, Habiba Bahloul que d’aucuns croyaient indéboulonnable, n’a pas été retenue. Cette dernière est remplacée par une avocate, responsable de la commission de wilaya des droits de l’homme. Bref, un véritable toilettage a été opéré au détriment des anciennes figures. A la mouhafadha du centre, plusieurs réserves sont émises. Elles ont été transmises au secrétaire général, Djamel Ould Abbès, même si l’espoir d’un renversement de tendance est quasi nul. « Le tête de liste et plusieurs noms sont des Benflissistes. Ils ont soutenu Ali Benflis dans sa campagne à la présidentielle», est-il rappelé.

A souligner que pour une liste de 15 noms, les instances locales ont reçu 220 dossiers de candidatures. La liste préliminaire des candidats était composée d’un mouhafedh, de députés sortants et de présidents d’APW et présidents d’APC, entre autres. Au final, ils ont été soit écartés soit classés de manière à n’avoir aucune chance d’être (ré)élus à la députation. Une lecture de cette situation devient évidente en référence aux dissensions qui rongent la maison FLN à Constantine. La solution d’installer deux mouhafadhas pour dissiper les frictions n’a pas réussi à ressouder l’instance locale. Aujourd’hui, cette liste semble être aux antipodes des espoirs de la base, nous a-t-on avoué. Une nouvelle page est-elle en train de s’écrire à Constantine ? Peut-être.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé La liste du FLN ne fait pas l’unanimité
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair