formats

Bientôt le hadj par voie maritime à partir de Annaba

Publié le 18/03/2017, par dans Non classé.

En plus des échanges économiques entre les deux pays, cette ligne maritime sera également exploitée durant la période du pèlerinage (hadj) pour assurer le transport des fidèles algériens aux Lieux Saints de l’islam.
« Si tout va bien, cette nouvelle ligne devrait être mise en service d’ici l’été prochain.» C’est ce qu’a révélé, jeudi à Annaba, Boudjema Talaï, ministre des Transports et des Travaux publics, en marge de la remise en service du téléphérique Annaba-Seraïdi-Annaba. Vraisemblablement en campagne électorale puisqu’il conduit la liste du parti FLN de la wilaya, Boudjema Talaï multiplie les annonces pour séduire les électeurs de Annaba. S’adressant aux opérateurs économiques privés, il les a invités à investir dans le domaine maritime : « Les opérateurs privés spécialisés dans le tourisme sont appelés à investir dans les infrastructures portuaires de plaisance. Dans ce contexte, une étude a été lancée pour identifier les zones d’expansion touristique (ZET) susceptibles d’abriter des projets de marinas.

Cependant, les projets de marinas ne devraient pas assurer uniquement une activité maritime. Ils doivent être inclus dans un ensemble d’infrastructures touristiques. Nous avons d’ores et déjà reçu des demandes qui sont actuellement en cours d’étude. A titre d’exemple, dans la wilaya de Annaba, il a été retenu deux projets de marinas, dont l’un à la ZET de Annaba et l’autre à celle de la baie Ouest, dans le village touristique de Chetaïbi.» L’autre annonce pour les habitants de Annaba porte sur l’imminente réouverture de la ligne ferroviaire Annaba-Tunis-Annaba. « Il reste seulement des travaux sur le rail de la partie tunisienne qui sont actuellement en cours d’achèvement pour que cette ligne ferroviaire soit remise en service», a promis le représentant du gouvernement. Avant de vaquer à ses activités politiques au niveau de la mouhafadha locale, le ministre a présidé la cérémonie de signature de l’autorisation d’exploitation du téléphérique. A l’arrêt depuis 2014, ce moyen de transport par câble aérien, qui relie le chef-lieu de wilaya à la commune de Seraïdi, est désormais géré par l’ETAC, une entreprise algéro-française (51/49) de droit algérien.

L’ETAC est chargée de l’exploitation et de la maintenance des installations de ce téléphérique. Sujet auparavant à des problèmes de sécurité, le téléphérique de Annaba a fait l’objet de travaux de rénovation qui ont été accomplis selon les normes internationales requises. Il est entré en exploitation jeudi, au grand bonheur des habitants des deux communes. Le prix du ticket est fixé à 60 DA pour les adultes et est gratuit pour les enfants de moins de 6 ans, accompagnés bien évidemment par leurs parents. Long de quatre kilomètres, l’itinéraire Annaba-Seraïdi-Annaba est déjà pris d’assaut par les citoyens, d’autant plus que la remise en service du téléphérique coïncide avec le début des vacances scolaires de printemps. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Bientôt le hadj par voie maritime à partir de Annaba
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair