formats

« Yuli » et « Karma » projetés à l’avant dernier jour du FICA

Publié le 14/11/2019, par dans Non classé.

ALGER- Les longs métrages espagnol « Yuli » et égyptien « Karma » ont été projetés, mercredi à Alger, dans le cadre du 10e Festival international du cinéma d’Alger (Fica).

Réalisé par Iciar Bollain, « Yuli » raconte la vie et l’œuvre du danseur cubain Carlos Acosta. Pour l’aider à échapper à la misère, Pedro Acosta, le père de ce jeune cubain surdoué et au caractère imprévisible l’incite à étudier la danse dans les meilleures écoles de son pays.

L’adolescent rebelle renâcle, puis s’exécute. Quelques années plus tard, il deviendra une star du Royal Ballet de Londres.

Dans « Yuli », Iciar Bollain retrace le parcours du célèbre danseur cubain Carlos Acosta qui incarne son propre rôle dans la fiction. Le film dresse, néanmoins, le portrait de ce danseur atypique, farouchement attaché à sa terre natale.

Dans ce film, écrit par le scénariste Paul Laverty (époux de la réalisatrice), le danseur Carlos Acosta joue le rôle de Carlos le quadragénaire, Edilson Manuel Olvera le rôle de Carlos Acosta enfant et Kevyin Martinez celui de Carlos Acosta jeune. Santiago Alfonso interprète le rôle de Pedro Acosta, père du danseur.

Née en 1967 à Madrid, la réalisatrice et scénariste Iciar Bollain a commencé sa carrière en tant qu’actrice à l’âge de 15 ans. Au début de 1991, elle fonde une maison de production. En 1996, elle réalise son premier film « Coucou, tu est seule? » qui a eu un grand succès dans son pays.

Sa dernière œuvre « Yuli » a participé à plusieurs festivals et a été plusieurs fois primée.

La deuxième partie de la soirée a été réservée au long métrage égyptien « Karma » (2018) réalisé par Khaled Youssef.

Ce film qui traite des disparités ethniques, religieuses et financières qui divisent la société, raconte l’histoire d' »Adham », un homme d’affaire musulman qui veut raser les bidonvilles du Caire pour récupérer les terrains et y construire des résidences luxueuses et qui rencontre dans un rêve « Watani », un chômeur chrétien qui souhaiterai prendre sa place. La trame du film prend une toute autre allure lorsque les deux personnages échangent leur rôles et chacun d’entre eux tente, alors, de changer l’aspect négatif de l’autre.

Ce long métrage a été interprété par les acteurs Amr Saad, Ghada Abdelrazak, Khalid El Sawi, Maged El Masri et Dalal Abdelaziz.

Né en 1964, Khaled Youssef était l’assistant du célèbre réalisateur égyptien Youssef Chahine. Il a écrit avec lui le scénario de plusieurs de ses films.

Après une rupture avec le cinéma depuis 2011 pour avoir intégrer le monde de la politique en tant que député parlementaire, Khaled Youssef a renoué, l’an dernier, avec le septième art à travers avec sa dernière œuvre « Karma ».

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé « Yuli » et « Karma » projetés à l’avant dernier jour du FICA
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair