formats

Y a-t-il eu recours aux sujets de substitution ?

Publié le 15/06/2017, par dans Non classé.

Y aurait-il eu fuite de sujets hier ? Dans plusieurs wilayas du pays, les sujets des épreuves de comptabilité, pour les candidats de la filière gestion et économie, et de physique pour les candidats de la filière mathématiques, ont été distribués avec plus de 40 minutes de retard, selon des enseignants surveillants et des parents d’élèves qui ont fait part de ce retard.
Les élèves candidats sont convaincus que le ministère a eu recours au sujet de substitution, mesure prévue en cas de fuite des sujets avant le début des épreuves. Selon Boualem Amoura, président du Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation, cette situation a été signalée dans les wilayas de Tizi Ouzou, Médéa et Djelfa, où les candidats ont reçu les sujets de la matinée d’hier avec 45 minutes de retard.

Des parents d’élèves soulignent également que le sujet d’histoire-géographie a été distribué dans la wilaya de Tlemcen à 10h, soit une heure de retard par rapport à l’horaire prévu.

Y a-t-il eu recours aux sujets de réserve après constatation de la fuite ? Le ministère de l’Education nationale dément toute fuite, soulignant que le retard est probablement dû aux difficultés d’acheminer les sujets jusqu’aux centres d’examen. Dans le cas de fuite de sujets, tous les candidats auraient eu le sujet en moins d’un quart d’heure, assure-t-on au niveau du ministère de l’Education.

Pour Meziane Meriane, coordinateur national du Snapest, « seule la fuite des sujets et le recours au sujet de réserve pourraient expliquer un retard de plus de 40 minutes». Pour ce syndicaliste, « heureusement que la mesure des sujets de réserve a été prise pour éviter le recours à une deuxième session».

Les candidats au bac terminent aujourd’hui leurs épreuves. Pour certaines filières, l’examen a pris fin hier. Aujourd’hui, les candidats issus des filières scientifiques passent les épreuves d’histoire-géographie, et ceux de la filière langues étrangères subissent l’examen de la langue de spécialité, à savoir l’allemand ou l’espagnol. Malgré la diffusion des sujets sur les réseaux sociaux quelques minutes après leur distribution au niveau des centres d’examen, aucune fuite n’a été enregistrée durant les deux premiers jours de l’examen.

La situation semble avoir été maîtrisée, avec le brouillage de l’accès aux réseaux sociaux et les mesures d’exclusion des retardataires, pour éviter tout contact avec les candidats en salle d’examen et le monde extérieur. La session de 2017 a été marquée par un taux relativement élevé d’absence aux épreuves. 11,39% des candidats étaient absents au premier jour des épreuves du baccalauréat sur un ensemble de 761 701 élèves inscrits, a révélé hier la ministre de l’Education, dans une déclaration à la presse. La ministre souligne que la majorité de ces absents sont des candidats libres (270 403 candidats libres inscrits), et que seulement 1,56% sont des candidats scolarisés.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Y a-t-il eu recours aux sujets de substitution ?
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair