formats

«Votre barque prend l’eau de toutes parts…»

Publié le 10/12/2015, par dans Non classé.

La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, ne se laisse pas faire. Elle répond du tac au tac à ceux qui l’attaquent, particulièrement le secrétaire général du FLN, Amar Saadani, qu’elle qualifie de « mal nommé».
Intervenant à l’ouverture, hier à Alger, des travaux du bureau politique de son parti, la première dame du PT rend la monnaie de sa pièce au chef du FLN, cloue au pilori le ministre de la Communication et encense, dans la foulée, l’ex-patron du DRS, le général Toufik. D’emblée, Louisa Hanoune analyse la position de cette « oligarchie» qui s’est accaparée du pouvoir pour gouverner « au nom d’un Président séquestré». Selon elle, les réactions suscitées par la lettre du général Toufik traduisent « l’affolement» des oligarques et leurs soutiens parmi la classe politique du pouvoir. Et elle leur répond : « Vous ne passez pas !»

Dans ce sens, Louisa Hanoune envoie une volée de bois vert au ministre de la Communication, Hamid Grine, qui s’est précipité à critiquer la lettre du général Toufik, tout en passant sous silence les dépassements de certaines chaînes de télé qui relèvent de son secteur.
« Le ministre de la propagande a fait une déclaration affreuse sur le général Toufik, sans lire le contenu de la lettre en question.

Il a fait cela parce qu’on lui a demandé de le faire (…) Ils (les oligarques et leurs soutiens) sont aux abois et en détresse. Ils ont grillé toutes leurs cartouches», souligne-t-elle, déplorant le silence du ministre sur l’outrage perpétré par le chef du FLN à son encontre. « Il dit qu’il n’a pas entendu parler des propos obscènes du mal-nommé Saadani, qui ont été diffusés et rediffusés sur deux chaînes de télévision. L’agence qu’il a créée (ARAV) n’a pas réagi face à ces propos déplacés.

Cette agence n’est forte que pour s’en prendre aux chaînes de télévision qui font correctement leur travail», dénonce-t-elle. Poursuivant, Louisa Hanoune réserve une réponse violente à Amar Saadani, qui est le « porte-parole attitré» de l’oligarchie. « Ils ne réaliseront pas leur objectif. L’oligarchie et ses soutiens ne passeront pas. Leur barque prend l’eau de toutes parts. Ce sont eux qui sont en train de se noyer. Ils ne pourront jamais réaliser leurs objectifs», martèle-t-elle.

La patronne du PT consacre une bonne partie de son discours pour rendre à nouveau hommage au général Toufik. « Merci mon général ! Merci parce que vous avez montré qu’il y a une résistance sur la scène militaire ! Merci de confirmer la fidélité au 1er Novembre 1954», lance-t-elle. Et d’enchaîner : « Merci, parce que votre mise au point renforce notre lutte. Merci, parce que votre mise au point veut dire basta ! Votre message a été reçu cinq sur cinq par nous, mais aussi par tout le peuple algérien ! Puisse votre message être le grain de sable qui va enrayer l’engrenage mortel.»

« Préparons-nous à l’avenir»

Dans ce sens, Louisa Hanoune estime que la situation actuelle est vraiment dangereuse. « C’est une situation qui prépare les conditions du déclenchement d’un processus révolutionnaire. C’est une situation où ceux d’en bas refusent le sort qui leur est réservé et ceux d’en haut sont incapables de gérer. C’est une situation inédite, caractérisée par une recomposition politique, médiatique et au niveau des personnalités», déclare-t-elle, précisant que le Groupe des 19 maintiendra sa démarche.

Remerciant vivement les députés du FLN qui se sont rebellés contre leur groupe parlementaire à l’APN, l’oratrice estime que la situation actuelle peut « ouvrir la voie à une intervention étrangère, une élection anticipée ou engendrer un processus révolutionnaire». « Nous devons nous préparer à toute éventualité. Nous devons assumer nos responsabilités pour défendre la République», appelle-t-elle. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «Votre barque prend l’eau de toutes parts…»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair