formats

VFS global, nouvel opérateur pour Alger

Publié le 28/12/2017, par dans Non classé.

Pour lutter contre les « no shows» causés par les intermédiaires indélicats et remédier aux difficultés qui ont perturbé, en 2017, le système de prise de rendez-vous et de dépôt des dossiers de demande de visa pour la France, les autorités françaises ont mis en place un nouveau dispositif et de nouvelles mesures qui prendront effet à partir de 2018. Deux opérateurs ont été sélectionnés, VFS global pour Alger et le maintien de TLS contact pour Oran et Annaba.

« Des rendez-vous ont été vendus à des sommes faramineuses», a reconnu hier l’ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt, lors d’un point de presse animé à la chancellerie de l’ambassade de France. Ce trafic illicite a causé, selon lui, une perte importante de créneaux tous les jours, soit 30 à 50% de créneaux perdus en moyenne en 2017.

Pour justement faire face à ce problème et aux contraintes liées au nombre important de demandeurs de visa, un appel d’offres a été lancé et un nouveau cahier des charges a été élaboré. Ce dernier prévoit un certain nombre de points, à leur tête la validation du rendez-vous par le paiement de tout ou une partie des frais de service, dans les 72 heures qui suivent l’attribution du rendez-vous. « Le montant du prépaiement n’est pas encore fixé, mais il faut savoir que les frais de service sont fixés à 25 euros. Le paiement se fera via une banque ou en ligne.

Ce paiement est indispensable afin de valider le rendez-vous», note l’ambassadeur qui explique que les modalités précises seront indiquées sur le site des prestataires. Cette mesure, de son avis, devrait notamment faire barrage aux demandeurs (no show) et limiter les fraudes liées à la revente des rendez-vous et surtout permettra de réduire le gaspillage et d’offrir plus de créneaux disponibles aux demandeurs, et ce, dans le but de raccourcir les délais.

Le consul général de France à Alger, Eric Gérard, présent à cette rencontre, a précisé qu’il y a eu un renforcement de la prise en compte des situations individuelles des demandeurs (contraintes humanitaires, notamment les malades, ou familiales et professionnelles). Dorénavant, les demandeurs de visa au niveau d’Alger doivent passer par VFS global, dont le local est situé à Oued Smar. L’ambassadeur a expliqué que le choix de ces opérateurs a été fait après un examen minutieux et approfondi des dossiers.

Sur les 29 candidats déclarés, 14 ont déposé une offre, mais seuls 10 d’entre eux ont respecté les modalités de dépôt et finalement 8 offres ont été déclarées recevables. « La commission de sélection, réunie à Paris le 22 de ce mois, a examiné chacune des offres et en a évalué la qualité sur la base de critères objectifs avant de choisir la société VFS global à Alger et TLS contact pour Annaba et Oran», note l’ambassadeur.

Comment doit se faire la transition et le transfert de l’activité de TLS contact à VFS global ? Pour ce qui est de TLS, la prise de RDV, le dépôt de dossier et le retrait de passeport se feront jusqu’au jeudi 29 mars 2018, puis du dimanche 1er avril au lundi 30 avril 2018, les demandeurs pourront procéder uniquement au retrait de leurs passeports, car la fermeture de TLS Alger est prévue pour le 1er mai 2018. Dépassé cette date, les passeports déposés à TLS qui n’auront pas été récupérés pourront l’être au consulat général de France à Alger.

S’agissant de la prise de fonctions de VFS global, elle est prévu le 7 janvier 2018, l’ouverture de la plateforme informatique qui permettra la prise de RDV se fera à partir du 9 avril 2018, date de l’ouverture du centre VFS à Alger. Au niveau d’Alger, l’interruption du dépôt des demandes de visa sera limitée à 6 jours, soit du 1er au 9 avril 2018. Alors que la prise de RDV sur internet sera, quant à elle, assurée sans interruption sur le site de TLS contact pour les RDV jusqu’au 29 mars.

Par ailleurs, pour les visas étudiants qui font l’objet d’une procédure particulière, l’ambassadeur rappelle que les candidats doivent passer le test de connaissance du français (TCF), puis soumettre leur projet d’études en France à l’examen de Campus France et du service de coopération de l’ambassade de France. Toutefois, la sélection de leur candidature par Campus France ne signifie pas l’attribution d’office d’un visa. Leur demande doit ensuite être examinée par les consulats sur la base des critères consulaires.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé VFS global, nouvel opérateur pour Alger
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair