formats

Vers une grève nationale

Publié le 10/01/2018, par dans Non classé.

Le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation nationale (Cnapeste) appelle à l’organisation d’assemblées générales avant le 18 janvier pour la préparation d’un calendrier d’action de protestation.
Le syndicat, dont le conseil national se réunira le 20 janvier, vise à donner « une dimension nationale» au mouvement de protestation en cours à Blida et à Tizi Ouzou, « où des actions de protestation sont menées pour rétablir la dignité de l’enseignant».

En grève depuis le 21 novembre, les protestataires réclament le départ de deux responsables au niveau de la direction de l’éducation de la wilaya de Tizi Ouzou. Le Cnapeste, qui n’écarte pas le recours à une grève nationale, exprime son indignation face à la répression « violente» de la manifestation des médecins résidents.

Dans un communiqué diffusé hier, le Cnapeste prévient contre « toute atteinte aux acquis des travailleurs, dans le cadre de l’amendement du statut particulier des travailleurs de l’éducation» et reste « en alerte», quant à « toute atteinte à la souveraineté des travailleurs dans la gestion de leurs œuvres sociales».

Les enseignants grévistes mis en demeure

La direction de l’éducation de Tizi Ouzou a mis en demeure les enseignants qui ont suivi l’appel à la grève illimitée enclenchée par le Cnapeste (Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique élargi), pour reprendre le travail sous peine de l’application de la loi régissant la Fonction publique. Cette décision a été prise après la poursuite du débrayage dans plusieurs établissements scolaires de la wilaya de Tizi Ouzou, et ce, suite à la résolution du conseil de wilaya du Cnapeste, réuni lundi. Les grévistes réclament, pour rappel, à travers leur action, le départ de deux responsables de la direction de l’éducation.

« Nous avons décidé de poursuivre la grève, car aucune volonté claire n’est affichée par les responsables concernés de répondre favorablement à notre revendication.

Au moment où nous étions en négociations avec le directeur de l’éducation, ce dernier a envoyé des mises en demeure aux établissements», nous a déclaré Hakim Graiche, chargé de la communication au Cnapeste. Une délégation des parents d’élèves s’est réunie, hier, avec les représentants du Cnapeste avant de rencontrer, en fin de journée, le premier responsable du secteur de l’éducation à Tizi Ouzou. Aucune information n’a filtré sur cette rencontre.
Lire la suite

Une réponse

  1. Ecrit par un Parent D'élève Du Lycée Chahid Bentouati Ali Boufarik (Wilaya de Blida)

    APPEL AUX AUTORITÉS ALGÉRIENNES

    Grève des enseignants à Blida (presque 2 mois),
    Ecrit par un Parent D’élève Du Lycée Chahid Bentouati Ali Boufarik (Wilaya de Blida)

    Messieurs,

    Suite à la grève CNAPESTE à Blida, je vous remercie infiniment de cette préoccupation de nos enfants et Permettez-moi afin de porter à votre connaissance en tant que
    « parent d’élève » de ma grande inquiétude de l’avenir de mon enfant en 3AS au lycée Chahid Bentouti Ali Boufarik, grève ouverte depuis le 27/11/2017 à
    ce jour (on est le 21 01 18).

    À CE JOUR, MON ENFANT EST EN SITUATION TRÈS DIFFICILE » : NI COURS, NI EXAMENS, NI BULLETINS, NI RATTRAPAGE, NI COURS DE SOUTIEN POUR CE 1er
    TRIMESTRE » alors que le 2ème trimestre est entamé dans les autres Wilayas et la date du bac se rapproche le jour au jour.

    En tant que « parent d’élève », j’exprime ma très grande inquiétude de l’avenir de mon enfant en 3AS au lycée Chahid Bentouti Ali Boufarik, suite
    à cette grève illimitée.

    Cette situation très difficile a engendré beaucoup de perturbations, conséquences et risques aux élèves en général et particulièrement aux
    élèves de 3AS (Bac juin 2018) dans moins de 5 mois.

    Le premier trimestre s’est achevé sans aucun résultat et il est impossible de rattraper presque un trimestre perdu à mon avis.

    En tant que parent d’élève et retraité, j’ai essayé de solutionner le problème à ma façon afin de diminuer le mal. Je me suis adressé aux cours
    de soutien payants, le prix de la matière est trop cher (1400, 1500, 2000,
    2500 DA,…).

    Et en perspective, quel sera le taux de réussite au Bac juin 2018 pour ces lycées en grève?

    Bientôt le bac, y aura-t-il des solutions spécifiques pour ces lycées grévistes (depuis le 27/11/17), sachant que nos enfants sont innocents et
    pris en OTAGE?

    Est ce que cette période de grève du 27/11/17 à ce jour (on est le
    21/01/2018 aujourd’hui) sera prise en compte pour les candidats du Bac 2018
    surtout?

    À titre d’information, mon fils est actuellement à la maison et est complètement démoralisé de cette « situation catastrophique»,retour quotidien à la maison et chaque matin.

    Si j’ai une bonne mémoire, la grève a commencé le lundi 27/11/2017, à l’exception de l’enseignement de l’allemand ou peut-être autres matières
    que j’ignore (reste à confirmer).

    Par ailleurs,
    -Absences de cours durant ce 1er trimestre et le 2ème trimestre a débuté,
    -Pas de devoirs ni compositions du 1er Trimestre, pas de bulletins pour ce 1er trimestre qui est le plus important à mon avis vis à vis du contenu (je
    parle de la 3AS),
    -Pas de rattrapage à ce jour du 22 01 18 et pas de cours de soutien durant ces vacances d’hiver.
    Et au retour de ces vacances pas nécessaires (après une longue grève), la grève continue!!!!!!
    Vacances pas nécessaires, il aurait dû les utiliser au rattrapage pour faire cesser l’hémorragie.

    J’espère très sincèrement que ce problème ne perdure plus et pouvoir rendre la joie à nos enfants pour qu’ils puissent continuer leurs études avec un
    moral plus ou moins élevé.

    Enfin pour l’intérêt de nos enfants, j’espère que cette requête trouvera la lumière et la solution adéquate sans perte de temps encore et redéploiement
    d’autres efforts supplémentaires pour diminuer la gravité de cette situation qui n’a pas trouvé de solutions.

    En vous souhaitant bonne réception, recevez mes salutations distinguées.

    APPEL AUX AUTORITÉS ALGÉRIENNES

    D’un parent d’élève du lycée Chahid Bentouati Ali Boufarik (W.Blida): »TRÈS INQUIET DE CETTE SITUATION DIFFICILE ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Vers une grève nationale
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair