formats

Vers la réhabilitation des Amrouche

Publié le 17/03/2016, par dans Non classé.

Se dirige-t-on enfin vers la réhabilitation des Amrouche ? Pour la première fois de l’histoire de l’Algérie indépendante, la maison de cette famille de savoir et de culture originaire de la commune d’Ighil Ali, 90 km au sud de Béjaïa, a fait l’objet de la visite d’un officiel.
Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, accompagné du directeur central de la Conservation et de la préservation du patrimoine, Mourad Bouteflika, et de Slimane Hachi, anthropologue et directeur du CNRPAH, a visité, hier, la maison natale de Jean Amrouche, dans le vieux quartier d’Ath Jemaâ. Le ministre annoncera, sur place, sa classification au patrimoine culturel national comme début de « processus» de réhabilitation de cette famille chrétienne, rayée de l’histoire du pays par calculs idéologiques.

« La classification de la maison des Amrouche est une nécessité, car il s’agit d’un patrimoine qui fait partie de notre mémoire et de notre identité nationale», a déclaré le ministre au milieu d’une maison en ruine. Mieux, selon le directeur de la culture de Béjaïa, le ministre a instruit le directeur central de la Conservation et de la restauration du patrimoine « d’étudier les possibilités de la restauration» du patrimoine en question.

Interpellé par des citoyens et des acteurs associatifs sur le cas d’une autre maison des Amrouche construite par Belkacem Amrouche, le père de Jean et Taos dans l’ancien village chrétien, le ministre dira : « La réhabilitation se fera par étapes et, à cet effet, une commission sera diligentée pour prendre en charge le dossier de classification».

Le cas de cet autre bien fait l’objet d’un conflit entre les héritiers de la famille Amrouche et un particulier qui l’a acquis « légalement» en 1984. L’occupant refuse de s’en séparer sans être indemnisé, apprend-on d’une source locale. Aussi, le ministre a été interpellé sur la classification de la Casbah d’Ighil Ali, une cité millénaire riche d’histoire. Continuant sa visite dans le vieux village d’Ighil Ali, Azzedine Mihoubi a rendu visite à la famille du défunt journaliste Abdelkrim Djaad.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Vers la réhabilitation des Amrouche
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair