formats

Vaste opération d’identification

Publié le 04/12/2016, par dans Non classé.

Près de 1400 migrants ont été arrêtés sur décision du wali d’Alger dans plusieurs quartiers de la capitale durant la journée de jeudi 1er décembre, dont un grand nombre au quartier Bouchbek, dans la commune de Dély Ibrahim», a indiqué la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH) dans un communiqué publié vendredi.
« Les personnes raflées se trouvent actuellement dans un centre d’été à Zéralda dépendant de la direction de la jeunesse et des sports d’Alger», ajoute la même source. Des enfants, des femmes enceintes, des malades, des migrants en situation irrégulière, des demandeurs d’asile et des réfugiés se retrouvent victimes de cette opération de rétention dans des conditions désastreuses et indignes, rapporte la même source.

Jetés sur les routes de l’exil, ils fuient les guerres civiles, les déchirures et les mauvaises conditions de vie dans certains pays africains devenues tout simplement insoutenables. L’Algérie est devenue depuis quelques années une étape pour de nombreux migrants, notamment subsahariens. Certains y restent quelques mois, d’autres des années, le temps de constituer un petit pécule pour poursuivre leur voyage vers ce qu’ils considèrent comme l’eldorado européen. D’autres y renoncent, découragés par les difficultés.

Il convient de noter que beaucoup de migrants africains travaillant dans des chantiers de bâtiment et de travaux publics ont prouvé leur compétence dans l’exécution des tâches ingrates qui leur sont proposées. Selon Noureddine Bedoui, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, qui répondait à une question orale à l’APN au début de l’année, « 16 792 ressortissants de différents pays africains sont entrés illégalement en Algérie en 2015, fuyant la détérioration des conditions socioéconomiques dans leurs pays». La progression de ce phénomène est due à l’insécurité et à l’instabilité qui ont pris, dans certains pays, des proportions inquiétantes. Le ministre a rappelé « les mesures prises par le gouvernement algérien pour faire face à la migration clandestine», mettant en exergue leur « caractère humanitaire». Dans le respect des accords bilatéraux et des chartes internationales, l’Algérie a pris des dispositions pour organiser le rapatriement des ressortissants nigériens vers leur pays d’origine suite à une demande officielle du gouvernement nigérien.

Contactée hier par El Watan pour avoir son éclairage, Saïda Benhabylès, présidente du Croissant-Rouge algérien, a répondu d’emblée qu’il ne s’agit pas d’arrestations mais « de rassembler tout le monde pour procéder à l’identification des différentes nationalités, en collaboration avec les services de sécurité et les services consulaires». Par contre, elle refuse de donner le chiffre exact de ce « rassemblement», car le rôle du CRA est « purement humanitaire, on leur prépare à manger et on veille à leur santé (couverture médicale)».

Elle ajoute que « seuls les Nigérians sont concernés par le rapatriement à la demande des autorités de leur pays. Jusqu’à maintenant, 17 000 ont été rapatriés. Les autres nationalités restent pour le moment en Algérie et on tente de leur trouver des conditions de séjour convenables». Ce genre de mesure obéit aussi à des considérations sécuritaires, surtout après les violentes échauffourées qui ont éclaté récemment entre des migrants africains établis au quartier Bouchbek, à Dély Ibrahim et leurs voisins algériens.

Mme Benhabylès veut rester diplomate en disant que parmi ces migrants, « il y a de tout, des bons et des mauvais, de la prostitution parfois. Il faut encadrer ceux qui sont en situation irrégulière». Et d’avouer qu’il y a parmi eux « beaucoup de mineurs non accompagnés, des familles et des jeunes». Mais comment ont-ils pu traverser des milliers de kilomètres et se retrouver dans les grandes villes algériennes (Alger, Oran, Béjaïa) ? Mme Benhabylès ne cache pas l’existence « de réseaux nigérians» qui profitent de leur détresse pour les exploiter. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Vaste opération d’identification
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair