formats

Une tendance de plus en plus lourde

Publié le 27/06/2017, par dans Non classé.

L’échange des SMS et l’envoi des vœux durant les fêtes de l’Aïd à travers les réseaux sociaux sont devenus, en Algérie, presque un rituel. Cette année encore, c’est une tendance forte. L’usage du téléphone portable et de l’internet s’est répandu grâce à la 3G et la 4G. C’est dire que même en mobilité, on continue à s’envoyer des messages.

Certains comportent des termes de politesse usuels. D’autres, plus créatifs, s’inspirent de notre vécu quotidien. Cependant, cette forme de communication moderne est appréciée différemment selon les milieux. Si certains considèrent les TIC comme l’un des outils qui rapprochent les humains et rétrécient les distances, le monde étant devenu un « village planétaire», d’autres estiment qu’elle ne peut pas remplacer les visites familiales, surtout dans les milieux conservateurs où prime la lettre sur l’esprit. Pour eux, l’Aïd est sans valeur en l’absence d’accolades et de contact physique. Les fêtes religieuses véhiculent à leurs yeux ce genre de rapprochement. Or, le virtuel coupe le cordon ombilical et isole les membres d’une même communauté.

Cependant, les sociologue disent que cette perception est plutôt partagée par des hommes âgés qui ont une certaine nostalgie pour « les temps bénis d’avant». Les jeunes et les adolescents sont les plus branchés à internet et aux réseaux sociaux. Casques vissés sur les oreilles, ils manipulent le clavier avec virtuosité. Ils vivent une époque où l’instantané domine. Ils sont pressés et partagent d’autres valeurs autres que celles de leurs aînés. L’Aïd est une occasion de resserrer les liens, de se revoir, de partager des moments en famille, et les réseaux sociaux rendent un peu moins convivial ce rapport à l’autre. En fait, c’est toute la société algérienne qui est écartelée entre tradition et modernité, et cela se voit de plus en plus dans les comportements et les usages. Bien entendu, les grands gagnants sont les entreprises de téléphonie mobile, et à un degré moindre Algérie Télécom. Après un mois de Ramadhan qui a ouvert l’appétit à la consommation sans modération d’internet, l’Aïd est aussi une opportunité commerciale supplémentaire pour avoir plus de profits.

Cela n’empêche pas le fait que l’Aïd reste une fête de communion où on distribue généreusement des sourires et des poignées de main. On retrouve sur Facebook et les réseaux sociaux des modèles de citations toutes faites et même des caricatures ! Notons que la vidéo la plus publiée et partagée par les internautes lors de ces deux journées est la fameuse chanson Saha Aidkoum de feu Abelkrim Dali. La chanson est partagée à partir de plateforme vidéo YouTube et publiée largement sur Facebook et Twitter.

Certaines entreprises et institutions saisissent également ces médias sociaux en envoyant des vœux aux Algériens à cette occasion. Une technique à haut niveau en matière de communication afin de réaffirmer leur caractère citoyen auprès des Algériennes et des algériens. Depuis plus de 10 ans, les réseaux sociaux sont devenus des outils de communication et marketing incontournables pour les entreprises. Ils sont considérés comme un dispositif commercial générateur de business pour l’entreprise. En outre, cette dernière ne doit pas envisager les réseaux sociaux sous un angle uniquement commercial. La dimension sociale de ces outils doit en effet être conservée (proximité et convivialité avec la marque). Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Une tendance de plus en plus lourde
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair