formats

Une marche populaire pour demain

Publié le 24/05/2017, par dans Non classé.

L’interdiction de laisser décharger des équipements importés par le groupe Cevital risque de prendre une autre tournure.
Une marche populaire aura lieu demain dans la ville de Béjaïa, annonce le comité de soutien aux travailleurs du groupe agroalimentaire dans un communiqué rendu public hier en fin de journée. « Alerté par les travailleurs de Cevital sur la crise qui les touche de plein fouet et soucieux de cette situation alarmante, nous, comité de soutien à ces travailleurs, réuni, ce jour, le mardi 23 mai 2017, avons eu à débattre de cette situation très préoccupante, déclarons notre soutien indéfectible et inconditionnel aux travailleurs de Cevital», écrivent les rédacteurs du document qui s’en prennent aux autorités politiques du pays.

« Les décideurs n’ont aucun souci quant à résoudre les problèmes quotidiens que vit le peuple : le chômage, le travail, le logement, la santé, la scolarité et le bien-être des citoyens, au contraire ils mènent une politique de deux poids deux mesures sur l’implantation d’usines dans une région donnée, au su et au vu de tous. Sinon comment expliquer les autorisations délivrées à la réalisation du même type d’unités de trituration de graines oléagineuses ailleurs et pas à Béjaïa ?» lit-on dans le texte. Au-delà des blocages dont est victime le groupe Cevital, les initiateurs de la manifestation s’insurgent contre ce qu’ils considèrent comme un manque d’investissements dans la wilaya de Béjaïa.

« Nous, comité de soutien aux travailleurs de Cevital, condamnons énergiquement l’isolement, l’exclusion et la marginalisation dont est victime notre wilaya dans la réalisation de grands projets structurants, à l’exemple de la pénétrante autoroutière, du CHU, du stade, de la raffinerie, des zones industrielles et d’activités, du développement du tourisme et de tous genres d’investissements, par le pouvoir d’Alger», lit-on encore. Lors de leur manifestation, les marcheurs porteront dans revendications dont « l’octroi des autorisations d’investissements au groupe Cevital», « la levée de toute menace de démantèlement de l’entreprise Cevital avec le prolongement de son exploitation à une durée indéterminée» ; « l’autorisation de réalisation des projets structurants proposés par Cevital dans les cadres de l’environnement, de santé, de loisirs….» et « la levée de toutes les sanctions dont sont victimes les travailleurs et leurs représentants au niveau de notre wilaya (PTT, Sonelgaz et œuvres universitaires)».

Avant de parvenir à cette manifestation publique, les travailleurs de Cevital ont déjà organisé, en avril dernier, un sit-in de protestation devant le siège de leur entreprise, sis devant le port de Béjaïa. Alors que tout le monde pensait que la direction du port de Béjaïa allait autoriser le navire qui transporte des équipements pour Cevital de décharger sa cargaison, un second bateau a été poussé à rebrousser chemin. Ce qui prédit une crise encore insoluble entre le groupe industriel et l’entreprise portuaire.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Une marche populaire pour demain
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair