formats

Une longue carrière dans l’administration publique

Publié le 09/03/2017, par dans Non classé.

Le président du Conseil national économique et social (CNES), Mohamed Seghir Babès, est décédé, avant-hier, à l’hôpital militaire Mohamed Seghir Nekkache, Aïn Naadja (Alger), des suites d’une maladie, a appris l’APS auprès du CNES.
Mohamed Seghir Babès, né le 10 mars 1943, a eu une longue carrière dans l’administration publique, comme il a eu à occuper des fonctions gouvernementales en qualité de ministre de la Santé et de la Population. Il a été par la suite conseiller auprès du président de la République avant d’être désigné, en 2005, en qualité de président du CNES.

L’enterrement du président du Conseil national économique et social a eu lieu hier après-midi au cimetière Sidi Yahia à Alger, a-t-on appris de même source. Politologue, économiste de formation, Mohamed Seghir Babès a eu, selon sa biographie officielle publiée sur le site du CNES, « une longue carrière dans la haute administration publique algérienne, successivement au ministère de l’Intérieur, au secrétariat d’Etat à l’Hydraulique, au ministère de la Santé (Sécurité sociale), au secrétariat d’Etat aux Affaires sociales, puis président du CA de la première fiduciaire chargée du secteur des Services, avant d’être nommé au poste de délégué aux réformes économiques auprès du chef du gouvernement».

Il a eu, par ailleurs, indique la même source, « à occuper des fonctions gouvernementales en qualité de ministre de la Santé et de la Population dans deux gouvernements successifs, et a, par la suite, il a été conseiller auprès du président de la République, avant d’être président du Conseil national économique et social». Mohamed Seghir Babès a également « fait partie du panel des éminentes personnalités mis en place par les chefs d’Etat africains pour administrer le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP) durant deux mandats (dont le dernier à titre de président), mécanisme dédié aux systèmes de gouvernance en Afrique».

« Sur le plan académique, il a eu à professer à l’université Laval (Québec), ainsi qu’à l’université de Montréal, tout en y assurant les fonctions de chercheur associé auprès du département d’économie de la santé et d’expert-consultant auprès de l’Institut national de santé publique et de l’Institut de l’environnement et de l’énergie dépendant de l’OIF». Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Une longue carrière dans l’administration publique
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair