formats

Une grève surprise, un non-lieu et des désagréments

Publié le 09/10/2017, par dans Non classé.

Hier, tôt dans la matinée, les agents d’exploitation de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) ont tenu un mouvement de protestation en interrompant le trafic sur une grande partie des lignes.
Causant de facto un immense désagrément chez les usagers de ce moyen de transport très prisé. En effet, les déplacements des premiers trains à destination de Zéralda, de Blida ou encore de Thénia ainsi que certains trains rapides ont été interrompus. Ces lignes sont d’une importance immense, notamment à pareilles heures de grand rush, surtout en ce début de semaine.

Les agents de l’exploitation, qui ont entamé à l’improviste leur mouvement de protestation vers 5h30, réclament leur rappel de roulement de carrière ainsi que la révision de la classification des postes. Une augmentation des salaires ainsi que la sécurité dans les trains figurent également parmi les revendications des protestataires.

Pour l’administration, ce mouvement de protestation est un non-lieu. « Il s’agit d’une minorité d’agents qui sont loin de représenter l’ensemble de l’effectif. Notre interlocuteur officiel est la Fédération nationale des cheminots et cette dernière n’a entamé aucun mouvement de grève ou de protestation. Nous avons pu maîtriser la situation, notamment que ces employés protestataires se sont rendus à l’évidence de leur minorité.

Ceci dit, nous les avons invités au dialogue auquel nous sommes toujours disposés», explique Yacine Bendjaballah, directeur général de la SNTF. Au cœur de ce conflit, qui a tendance à se répéter et dont le tout dernier date seulement de mercredi dernier, quand les conducteurs de train ont également tenu un mouvement de protestation, le seul lésé est le voyageur qui est toujours pris au dépourvu dans ce type d’incident.

Les trains en retard et/ou annulés affectent les clients de la SNTF, dont les programmes sont complètement chamboulés par ces mouvements de protestation surprise. Signalons que les protestataires ont interrompu leur mouvement en fin de matinée pour que le trafic ferroviaire reprenne mais avec énormément de retard.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Une grève surprise, un non-lieu et des désagréments
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair