formats

Une caravane en hommage à Mouloud Mammeri à partir du 8 juillet

Publié le 02/07/2017, par dans Non classé.
Une caravane en hommage à Mouloud Mammeri à partir du 8 juillet

ALGER – Une caravane littéraire en hommage à l’écrivain et anthropologue Mouloud Mammeri (1917-1989), prévue du 8 au 24 juillet, fera escale dans trois villes d’Algérie à l’occasion de la célébration du centenaire de la naissance du linguiste et un des pionniers de la littérature algérienne d’expression française.

Organisée par le Haut-Commissariat à l’Amazighité (HCA), en partenariat avec le ministère de la Culture, la manifestation qui fera escale à Boumerdès, Jijel et Annaba vise à vulgariser et à « ressusciter l’œuvre de la figure emblématique de la défense de la culture amazighe à laquelle il a consacré une partie de sa vie pour la recherche anthropologique et linguistique ».

Des rencontres-débats et des tables rondes consacrées à l’œuvre mammerienne sont au programme de cette manifestation, ponctuée par des récitals poétiques et des lectures multilingues de textes choisis de l’auteur de « La colline oubliée ». Des ateliers de traduction, de lecture et de conte destinés aux enfants seront également animés par des cadres du HCA qui a mobilisé deux bibliobus pour cette occasion.

Parallèlement au programme littéraire, la manifestation sera marquée par la représentation de « Le foehn », pièce de théâtre de Mouloud Mammeri écrite en 1957 et montée dernièrement par le Théâtre Kateb-Yacine de Tizi-Ouzou.

La projection du film documentaire « Dda L’Mouloud » de Ali Mouzaoui, consacré à l’œuvre et à la vie de Mouloud Mammeri, fait partie du programme de cet évènement qui prévoit des dons de livres sur la culture et langues amazighes au profit de bibliothèques de lecture publique.

Des rencontres littéraires, projections de films, spectacles de théâtre, des colloques scientifiques et déclamations poétiques font partie du programme de la célébration du centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri, étalé sur toute l’année 2017.

Né le 28 décembre 1917 à Taourirt Mimoun (Tizi-Ouzou), Mouloud Mammeri est considéré comme un des écrivains les plus illustres de la littérature algérienne francophone. Il a publié plusieurs œuvres notamment « La Colline oubliée », son premier roman paru en 1952, « Le Sommeil du juste » et « L’opium et le Bâton », autre roman chef-d’œuvre sur la Guerre de libération publié en 1965 et adapté au cinéma.

Auteur du premier livre sur la grammaire de langue amazighe, Mouloud Mammeri a écrit également des pièces de théâtre notamment « Le Foehn » sur la Bataille d’Alger (1957), mise en scène par Jean-Marie Boeglin et déroulée pour la première fois en 1967 sur planches du Théâtre national Algérien (TNA) et « La Cité du soleil » écrite en 1987, montée et présentée dernièrement à Bejaïa.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Une caravane en hommage à Mouloud Mammeri à partir du 8 juillet
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair