formats

«Une attention particulière pour les élèves de Béjaïa et de Blida»

Publié le 18/02/2018, par dans Non classé.

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, a salué hier le retour de « centaines» d’enseignants à leurs classes, le qualifiant de signe d’un « sens des responsabilités» et du « respect des lois de la République».
« Depuis le verdict prononcé par la justice algérienne et les explications apportées par les cadres et personnels du secteur de l’éducation sur la nature et les motivations réelles des arrêts des cours, devenus récurrents dans un des cycles d’enseignement, des centaines d’enseignants regagnent quotidiennement leurs classes pour retrouver leurs élèves», indique un communiqué du ministère repris par l’APS.

Le ministère assure, par ailleurs, qu’il demeure « confiant quant au dévouement et à l’engagement des enseignants pour rattraper le retard enregistré dans la progression du programme», rappelant que « toutes les dispositions ont été prises» pour que les élèves « pénalisés» soient pris en charge dans les « meilleures conditions possibles, tant sur le plan pédagogique qu’organisationnel et humain». « Tous les détails de cette prise en charge sont disponibles auprès de l’administration scolaire de leur établissement qui les informera à tout moment», souligne le communiqué.

La même source note qu’une « attention particulière sera réservée aux élèves des wilayas de Blida et de Béjaïa, à charge pour eux d’afficher une assiduité aux cours dispensés par leurs enseignants», et a tenu à rassurer, une nouvelle fois, les parents sur le devenir de la scolarité de leurs enfants. Invitant la société dans toute sa composante à « protéger l’école» et en faire un espace apaisé, favorable aux enseignements, la ministre a également remercié « vivement» les personnalités politiques, parlementaires et acteurs de la société civile qui ont exprimé leur solidarité avec la communauté éducative, ajoute le communiqué.

« Il est bon de rappeler que jamais les portes du dialogue n’ont été fermées aux partenaires sociaux ayant le sens de la mesure et respectueux des dispositions de la loi régissant les relations de travail et des décisions de justice», affirme le ministère lequel assure que le dialogue a « toujours» été mis en exergue dans ses déclarations à tous ses partenaires et interlocuteurs, insistant sur le fait que « la chose jugée ne pouvait faire œuvre de médiation». « La principale source des conflits locaux demeure la régularisation des dossiers administratifs (échelons, promotions, rappels…).

Le ministère de l’Education nationale ne cessera jamais de faire de la résolution de ces problèmes une priorité, pour l’amélioration des conditions socioprofessionnelles de nos enseignants», assure le département de Mme Benghabrit.

Le communiqué fait remarquer que pour rattraper des situations administratives sur plusieurs années, il faudra de la « patience», et invite à considérer que « la priorité des priorités ne doit pas être occultée : la remise à niveau de la prestation pédagogique algérienne pour la hisser aux normes internationales». Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «Une attention particulière pour les élèves de Béjaïa et de Blida»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair