formats

Un sexagénaire décime la famille de son frère

Publié le 21/06/2017, par dans Non classé.

Des unités de l’ANP ont été mobilisées hier dans le cadre d’une opération de recherche visant l’arrestation du présumé assassin.
Les crimes commis par un sexagénaire dans la commune de Taghzout deviennent de plus en plus atroces. Le drame survenu dans cette localité est même digne des scénarios d’horreur des plus grands films. En effet, l’auteur présumé du triple meurtre enregistré au début de la semaine écoulée au village Thizouther, perché sur les hauteurs de la commune de Taghzout, 10 km au nord-est de Bouira, a encore récidivé.

L’individu, B. A., âgé de 63 ans, activement recherché par les services de sécurité, a tué hier son frère, B. Abdelkader, 75 ans. Le crime a eu lieu à quelques mètres du domicile de la victime. A notre arrivée au village, vers 11h, plusieurs véhicules de la gendarmerie nationale et des militaires étaient sur place.

La dépouille mortelle de la victime n’avait pas encore été transférée vers l’établissement public hospitalier (EPH) Mohamed Boudiaf, pour autopsie. Les enfants de la victime ainsi que des proches de la famille se sont opposés à ce que le corps soit évacué vers l’hôpital, en guise de protestation contre l’absence de services de sécurité. « Vous n’avez pas protégé notre père…», lâche en larmes l’un des enfants de la victime.

Le colonel de la gendarmerie nationale, Mehdjoubi Arabi Kamel, a précisé dans une conversation téléphonique que plusieurs unités ont été mobilisées depuis une semaine à la recherche du l’auteur présumé de ces assassinats. Le relief montagneux de la région a sans doute rendu difficile la mission des gendarmes, surtout que l’individu en cavale connaît bien les lieux.

Guet-apens

Le procureur de la République près le tribunal de Bouira, présent sur place, et l’imam de la mosquée de Taghzout ont tenté de convaincre les proches de la famille traumatisés depuis une semaine, après avoir perdu trois membres de leur famille, de respecter les procédures administratives. « Il était 7h. Mon père, qui a l’habitude de jeter le sac poubelle dans le bac à ordures, non loin de la maison, a été surpris par les tirs du criminel.

L’assassin lui a dressé un véritable guet-apens», témoigne Ali, le fils de la victime, en précisant que son père a reçu deux balles tirées du fusil de chasse que l’auteur du triple meurtre avait récupéré dans le cadre de l’opération de restitution des fusils de chasse à leurs propriétaires. « Fort heureusement, j’ai réussi à tirer dans sa direction, alors qu’il tentait de tuer mon frère aîné après avoir achevé mon père», ajoute le fils en larmes.

La dépouille mortelle de la victime a été évacuée après l’intervention du directeur de la l’administration et de la réglementation des affaires générales (DRAG), dépêché sur place par le wali de Bouira. « Il faut prendre les mesures nécessaires en assurant la sécurité du reste des membres de la famille de la victime», a-t-on réclamé. Le Drag a promis de transmettre le message au premier responsable de la wilaya.
A midi, une équipe de la police scientifique de la gendarmerie nationale est arrivée sur la scène du crime. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Un sexagénaire décime la famille de son frère
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair