formats

«Un projet de loi dans les semaines à venir»

Publié le 12/02/2017, par dans Non classé.

Comment s’organise le contrôle des établissements d’accueil de la petite enfance ?

L’accueil de la petite enfance est organisé depuis 2008 par le décret exécutif n° 08/287 du 17 septembre 2008. Avant, il n’y avait que des arrêtés, des initiatives de la wilaya pour gérer l’accueil de la petite enfance. Cette loi est venue organiser la profession. Il y a eu un temps d’adaptation pour que les crèches déjà existantes puissent se conformer au nouveau texte. En 2010, des contrôles ont été lancés pour suivre cette mise en conformité et vulgariser le texte auprès des professionnels. Il fallait que toutes les crèches déjà existantes adaptent leurs espaces et leurs contenus à ce texte de loi. Cette vague de contrôles a révélé que l’application de ce décret posait problème aux professionnels sur le terrain. Beaucoup de contraintes ont été révélées. Par exemple, l’article qui exigeait 5 années d’expérience pour le directeur de la crèche a mené à beaucoup de falsifications de documents pour répondre à cette exigence.

Quels ont été les résultats de vos premières actions sur le terrain ?

Nos contrôles ont révélé que beaucoup de crèches ouvertes n’avaient pas d’agrément. En 2012-2013, lors de notre premier recensement, seules 49 crèches avaient un agrément. Un chiffre qui ne reflète pas le nombre réel de crèches ouvertes. En 2014, nous avons entamé un travail de fond, en débusquant plus de 300 crèches non agréées sur la wilaya d’Alger. C’est ainsi qu’il a été décidé d’effectuer un recensement national pour mieux contrôler l’accueil de la petite enfance. Un premier regroupement régional a été organisé à Tébessa et nous avons recueilli les recommandations des directions d’assistance sociale de wilaya pour relever les contraintes et sortir avec des recommandations.

Comment sortir de cette situation ?

Actuellement, nous travaillons à la révision du texte de loi qui date de 2008 pour renforcer le contrôle et aboutir à une professionnalisation de l’accueil de la petite enfance. Donc, c’est un projet qui sera proposé prochainement au gouvernement. Les parents sont tellement dans le désarroi qu’ils ne s’assurent pas que leurs enfants sont dans une crèche agréée. Nous souhaitons plus de transparence et que cessent les pratiques mercantiles. On ne doit pas se faire de l’argent sur le dos des enfants.

Qu’en est-il des éducatrices recrutées par les crèches et qui ne sont pas qualifiées pour s’occuper de jeunes enfants et, pire encore, ne sont même pas déclarées ?

La formation du personnel est primordiale pour l’encadrement des enfants des nourrissons. Cela n’était pas très clair dans le texte de loi, nous travaillons sur la liste des diplômes requis. Nous en sommes conscients. Et nous voulons répondre à tous ces problèmes à travers la proposition de ce texte par la ministre. L’état des lieux qu’on a fait nous a permis de revoir ce texte. Il n’y a pas assez de crèches. Et celles qui existent doivent être remises à niveau. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «Un projet de loi dans les semaines à venir»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair