formats

Un projet au stade de débats à l’APN !

Publié le 26/12/2017, par dans Non classé.

L’Algérie ne terminera pas l’année 2017 avec l’adoption de la loi sur le e-commerce même si le projet de loi a été adopté par le Conseil des ministres.
Un texte qui est actuellement à l’étude à l’APN et qui vise à donner une assise légale à cette activité et à instaurer autour d’elle un climat de confiance propre à son extension. Il s’agit aussi de « développer l’économie numérique dans le pays, offrir une protection aux consommateurs et codifier la répression de toute fraude dans ce nouveau domaine».

Selon les statistiques officielles, plus de 100 000 transactions ont été effectuées depuis le lancement du e-paiement en octobre 2016. Actuellement, le service du paiement électronique se limite au paiement des factures d’électricité et de gaz, d’eau ainsi que de certains services d’assurance, notamment l’assurance voyage.

Les détenteurs des cartes CIB sont au nombre de 1,5 million de personnes au niveau national, auxquels s’ajoutent 5 millions de détenteurs de cartes de paiement d’Algérie Poste, tandis que le nombre de TPE est de 12 000, selon Boualem Djebbar, président de l’Association des banques et établissements financiers (Abef).

Dans le cadre du commerce numérique, la LF-2018 stipule que tout agent économique qui offre des biens ou services à des consommateurs doit mettre à leur disposition des terminaux de paiement électronique (TPE) pour leur permettre, à leur demande, de régler le montant de leurs achats par carte de paiement électronique.

Lors des débats à l’APN, les interventions ont essentiellement porté sur les moyens disponibles pour l’entrée en vigueur du commerce électronique, notamment en termes de débit d’internet, dont « la faiblesse» a été relevée par les députés qui se sont interrogés sur « la faisabilité de couvrir le territoire national en fibre optique» et sur « comment faire pour transformer les administrations, notamment du secteur des finances, à l’image des Impôt, en une administration électronique».

L’Algérie dispose-t-elle d’un potentiel lui permettant de créer un écosystème favorable au développement du e-commerce ? 19 millions d’Algériens sont utilisateurs d’internet, ce qui représente un taux de pénétration de 45,5%.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Un projet au stade de débats à l’APN !
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair