formats

Un grand dictionnaire de Tamazight et les mémoires d’un acteur de la Révolution édités par le HCA

Publié le 04/12/2017, par dans Non classé.
Un grand dictionnaire de Tamazight et les mémoires d'un acteur de la Révolution édités par le HCA

ALGER – Deux ouvrages fraîchement publiés par le Haut-commissariat à l’amazighité (HCA) sont venus enrichir le paysage livresque de la langue amazighe. Il s’agit du « Grand dictionnaire Français-Tamazight » d’Abdelhafid Idres et d’une traduction de « Les armes de la liberté », mémoires de Mohamed Boudaoud, dit Si Mansour, membre de l’Armée de libération nationale (ALN).

Le Grand dictionnaire Français-Tamazight du chercheur indépendant Abdelhafid Idres est, en effet, une édition augmentée d’un dictionnaire qu’il a déjà publié en 2003 avec la collaboration de Rabah Madi.


Lire auissi: « Amawal », un lexique collectif validé par la population amazighophone


Avec cette nouvelle édition de 65000 mots, le dictionnaire représente une ressource lexicographique et terminologique assez précieuse dans un contexte où le Tamazight, langue officielle depuis l’adoption de la nouvelle Constitution en 2016, est de plus en plus présent au sein des institutions étatique, d’où la nécessité de disposer de dictionnaires riches et exhaustifs pour faciliter la traduction et permettre l’amazighisation de l’environnement institutionnel.

Ce nouvel ouvrage lexicographique est le fruit de plusieurs années d’efforts et de recherche, durant lesquelles Abdelhafid Idres a collaboré avec un grand nombre de chercheurs dans le champ linguistique amazigh, dont le linguiste Yacine Zidane du Département de langue amazighe de l’Université de Tizi-Ouzou, pour la collecte du plus grand nombre possible de mots attestés dans sa région natale, la Kabylie.

En plus d’un nombre important d’unités lexicales attestées collectées sur le terrain, le dictionnaire est basé sur une riche bibliographie dictionnairique couvrant pratiquement tous les principaux dialectes amazighs (dont entre autres, le Chaoui, Kabyle, Rifain, Chleuh, Touareg, etc.).

Aussi et avec le concours des éditions Rafar, le HCA vient d’éditer la version amazigh des mémoires du commandant de l’ALN, Mohamed Boudaoud, dit Si Mansour, responsable du Département de la logistique et de l’armement-ouest du ministère de l’Armement et des liaisons générales (MALG).


Lire aussi: Illizi : La langue amazighe, élément de l’identité nationale et facteur de cohésion sociale


L’ouvrage « Les armes de la liberté » ou Imrigen n tlelli en Amazigh, lève le voile sur un pan entier de l’histoire de la glorieuse Révolution nationale, notamment celle liée à la question de l’approvisionnement des maquis en armes.

La traduction de Takfarinas Nait Chabane est accessible de par l’usage d’un lexique qui n’a fait appel à aucun moment au néologisme.

A travers les 165 pages des mémoires de Si Mansour, le lecteur fera des rencontres inédites via les sentiers menés par des hommes qui ont marqué à jamais l’histoire de l’Algérie combattante.

Le récit est accompagné de photos témoins d’une époque douloureuse certes, mais, imprégnée par la sincérité de l’action et la conviction de la mission à accomplir.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Un grand dictionnaire de Tamazight et les mémoires d’un acteur de la Révolution édités par le HCA
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair