formats

Un concert en hommage à Blaoui El Houari à Alger

Publié le 18/08/2017, par dans Non classé.
Un concert en hommage à Blaoui El Houari à Alger

ALGER – Un vibrant hommage, tout en musique, a été rendu jeudi à Alger par des musiciens et chanteurs algériens à l’un des pionniers de la chanson oranaise moderne, Blaoui El Houari disparu le mois dernier.

Organisée à l’Opéra d’Alger Boualem Bessaih, cette soirée a vu se succéder sur scène les chanteurs Amel Atbi, Maati El Hadj et Baroudi Benkhedda qui ont invité le public à redécouvrir le riche répertoire de Blaoui El Houari.

Accompagné d’un orchestre dirigé par Kamel Mâati, le chanteur Mâati El Hadj a replongé le public, peu nombreux à avoir fait le déplacement, dans l’univers de la chanson oranaise moderne en rendant hommage aux deux monuments du genre, Blaoui El Houari et Ahmed Wahbi, en interprétant « El Kindil », une chanson écrite et composée par Blaoui El Houari en hommage à Ahmed Wahbi.

Le chanteur a également proposé au public des morceaux des plus connus du défunt à savoir « Chahlet Lâayoun » et Fat Elli Fat », avant que la jeune chanteuse Amel Atbi ne reprenne « Matouel Dellil » de Ahmed Wahbi.

Un grand nom de la chanson oranaise et élève de Blaoui El Houari, Baroudi Benkhedda a également pris part à cet hommage en reprenant ce que le maître réussissait le mieux, reprendre les poèmes du malhoun, en proposant à son auditoire des morceaux du terroir comme « Serredj » et « Ach Bkali ».

Avec une voix cristalline et autant d’élégance que son mentor, Baroudi Benkhedda, qui a rappelé que « toute une génération de chanteur devait son succès à Blaoui El Houari », a également interprété « Merssem Wahran » comme un « hommage rendu à la ville et à ses enfants ».

L’orchestre composé entre autres du violoniste Khalil Baba Ahmed, du guitariste Aboubakr Mâatallah ou encore du joueur de qanoun Belkacem Benalioua s’est également incliné à la mémoire du compositeur de génie qu’était Blaoui El Houari.

Né le 23 janvier 1926 à Haï Médina J’dida, à Oran, Blaoui El Houari, s’est imprégné des musiques du terroir et a réarrangé plusieurs textes de la poésie bédouine de Cheikh Hamada et Cheikh Belmadani et avait également composé et interprété « Zabana », sur un texte écrit par Cherif Hammani, rencontré en prison durant la guerre de libération.

Outre un répertoire riche de plus de 500 chanson, il avait contribué à l’émergence de nombreuses stars de la chanson oranaise et du raï durant les années 1980, à l’image de Khaled, qui a repris de nombreux titres de son répertoire, Mami ou encore Houari Benchennat.

En avril dernier, Blaoui Houari avait reçu la médaille de l’ordre du mérite national au rang de « Achir », décernée par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Blaoui El Houari s’est éteint le 19 juillet dernier à Oran à l’âge de 91 ans.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Un concert en hommage à Blaoui El Houari à Alger
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair