formats

Un concert à Oran en hommage à Cheb Hasni à l’occasion du 23ème anniversaire de son assassinat

Publié le 22/09/2017, par dans Non classé.
Un concert à Oran en hommage à Cheb Hasni à l'occasion du 23ème anniversaire de son assassinat

ORAN – Un hommage sera rendu, mardi prochain au palais des sports d’Oran, au défunt chanteur du raï Cheb Hasni, en commémoration du 23ème anniversaire de son assassinat, le 29 septembre 1994.

Ce concert organisé par l’association « Art et culture pour la promotion et la protection du patrimoine musical oranais (ex-Apico), verra la participation de plusieurs chanteurs de raï connus, dont Houari Benchenet, Cheba Zahouania, Hasni Seghir, Bilal Seghir, Cheb Anouar, El-Hindi, Cheba Kheira, Cheba Dalila, Gana Maghnaoui, Kada Japonais, Cheb Redouane et Cheb Mahfoud et bien d’autres, ainsi que le célèbre trompettiste Bellemou et les humoristes de « Bila Houdoud » et « El Amjad » et Haroudi.

Prémonition ou simple coïncidence, en 1992 Cheb Hasni chantait « galou Hasni mat » (Ils ont dit que Hasni est mort), et deux ans après, le 29 septembre 1994, il sera assassiné dans son quartier de Gambetta à l’âge de 26 ans, laissant derrière lui plus de 130 albums. Aujourd’hui, 23 ans après, pour ses fans qui l’adulent toujours, Hasni, « le Rossignol du Raï » est toujours vivant.

Né à Oran le 1er février 1968, Hasni Chakroun est considéré comme le roi du raï sentimental. Il voulait être footballeur, mais le destin on avait décidé autrement, il deviendra ce raï lover adulé par plusieurs générations, presque par hasard.

Hasni aimait jouer au football. Il a, d’ailleurs, commencé à taper sur le ballon rond dès l’âge de 9 ans avec l’un des clubs phares d’Oran, l’ASCO (ASMO aujourd’hui). A 15 ans, il se blesse sur le terrain et séjourne à l’hôpital pendant plusieurs semaines. Entre temps, Hasni avait pris beaucoup de poids et malgré ses tentatives et les entrainements, il a dû se rendre à l’évidence et abandonner son parcours sportif.

La première fois que Hasni avait chanté en public, c’était dans un mariage. Et c’était la découverte. Il interpréta la célèbre chanson « El Marsem » avec l’orchestre de Nouri Kada et se fait remarquer par un producteur bien installé sur la place d’Oran.

Hasni avait déjà abandonné ses études. Il s’engouffra corps en âme dans le monde de la chanson raï. A 18 ans, en 1986, il enregistre sa première cassette dans laquelle il interprète trois chansons en duo avec la chanteuse de raï Cheba Zahouania et en 8 ans seulement il avait plus de 130 albums à son actif, comprenant plus de 400 chansons.

Hasni a sillonné plusieurs ville d’Algérie avant de se produire en France, puis aux Etats-Unis. Il chantait l’amour et l’espoir de toute une jeunesse devenant une légende.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Un concert à Oran en hommage à Cheb Hasni à l’occasion du 23ème anniversaire de son assassinat
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair