formats

UGTA : Grogne à l’union de wilaya de Tizi Ouzou

Publié le 24/11/2016, par dans Non classé.

L’union UGTA de la wilaya de Tizi Ouzou a rendu publique, hier, une déclaration où elle s’élève contre des décisions de la centrale syndicale. Le contenu du communiqué révèle une tension entre l’instance locale et la direction nationale de l’organisation syndicale.
La commission exécutive de la wilaya de Tizi Ouzou, représentée par son secrétaire général, Bachir Ramdani, s’interroge sur « l’énigmatique report des assises du 13e congrès de l’union de wilaya en raison de l’indisponibilité du secrétariat national. Alors que ce même secrétariat national s’avère disponible pour tenir quelques jours plus tard les assises du congrès de l’union de wilaya de Sidi Bel Abbès. Un report préjudiciable à l’union de wilaya tant sur le plan moral que matériel.

La commission exécutive, profondément attachée à la légalité et au respect des mandats, attend une réponse prompte de la centrale syndicale par la programmation du congrès de l’union de wilaya». Prévu le 3 novembre dernier, le congrès de wilaya de l’UGTA avait été reporté, selon le communiqué rendu public alors, en raison des « impératifs du frère Madjid Sidi Saïd, secrétaire général de la centrale syndicale, et de ceux du secrétariat national».

Il ne s’agit pas du seul grief formulé à l’encontre des instances nationales de l’UGTA, puisque l’union de wilaya de Tizi Ouzou soulève le cas de syndicalistes du secteur de l’éducation de la région sanctionnés par les structures centrales. Il est ainsi indiqué dans la déclaration que « la commission exécutive de wilaya regrette la décision de la centrale syndicale, exécutée par la FNTE, portant annulation du détachement des cadres syndicaux de l’éducation au motif d’avoir recouru à la grève pour défendre une plateforme de revendications.

La même sanction est infligée à deux secrétaires généraux d’union locale». « Dans le souci de préservation de la cohésion militante au niveau de notre wilaya, la CEW exhorte la centrale syndicale à intervenir auprès de la FNTE pour le rétablissement des syndicalistes sanctionnés», ajoute la même déclaration.

Dans le registre social, l’union de wilaya réaffirme ses positions : « Au sujet des questions de l’heure qui agitent le monde du travail, à savoir la remise en cause de l’ordonnance 97-13 portant retraite proportionnelle et sans condition d’âge et le projet du nouveau code du travail, la CEW réaffirme que la construction des positions liées à ces dossiers sont l’émanation des avis des travailleurs et des syndicalistes de la wilaya de Tizi Ouzou, maintes fois exprimés lors des conférences et de divers regroupements.» Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé UGTA : Grogne à l’union de wilaya de Tizi Ouzou
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair