formats

Tlemcen: trois Master Class marquent la 10ème édition du festival national du hawzi

Publié le 02/11/2017, par dans Non classé.
Tlemcen: trois Master Class marquent la 10ème édition du festival national du hawzi

TLEMCEN – Trois Master Class, ou ateliers de formation, encadrés par des spécialistes en musique, marquent la 10ème édition du festival national du hawzi, qui se tient depuis mardi, à Tlemcen.

Organisés au niveau du Palais de la culture Abdelkrim Dali, ces Master Class sont consacrés à l’apprentissage du violon, de la derbouka et du luth, sous la conduite, respectivement des professeurs Hmida Belkhodja, Ghouti Hdjila et Djawad Korso. L’objectif étant d’initier et de former des jeunes à la maitrise de ces instruments essentiels pour la musique andalouse et le hawzi, a-t-on indiqué au commissariat de ce festival qui se poursuivra jusqu’à dimanche.

Le Master Class de ce jeudi a enregistré la participation de jeunes, âgés entre 7 et 18 ans, relevant d’associations musicales andalouses locales, qui ont suivi les conseils du professeur Ghouti Hdjila qui entend parfaire d’une manière professionnelle les connaissances de ces érudits. Accompagné d’un artiste maitrisant la derbouka, ce spécialiste alliait la théorie à la pratique pour leur présenter, entre autres, des Insiraf ou les Berouali de la musique hawzi, qui diffèrent d’une école à une autre, à savoir celles de Tlemcen, Alger et Constantine.

Dénommés instruments du mizane ou balance, la derbouka et la tchenchana constituent des éléments clés pour donner le tempo à l’orchestre et aux chanteurs, d’où leur importance et l’utilité d’une formation pour leur maitrise. Le hawzi est interprétée avec le genre Berouali léger privilégiant des cadences du genre andalou, a-t-on expliqué.

Le festival national de la musique hawzi de Tlemcen, l’un des plus anciens festivals dédiés à ce genre, a pour objectif de « faire connaitre et transmettre notre patrimoine aux générations futures », a indiqué à l’APS, Amine Boudefla, commissaire du festival.


Lire aussi : 10e Festival national du Hawzi : l’association Gharnata en ouverture à Tlemcen


Il a également rappelé que cette manifestation « permet aux mélomanes d’écouter et de savourer des chants poétiques d’un genre musical propre à la ville de Tlemcen, d’où l’intérêt de ces ateliers de formation et leurs rôles primordiaux dans la préservation de ce genre musical », a-t-il souligné.

-Hawzi, un genre populaire à Tlemcen-

Le hawzi est un genre populaire qui s’est répandu à Tlemcen, Constantine et Alger. Il se distingue par l’emploi de simples mots, compositions, structures mélodiques et rythmes, rappellent les musicologues. Découlant de la musique andalouse, il est rédigé en langue dialectale soutenue.

A Tlemcen, précise-t-on, le hawzi existe depuis le 15ème siècle, perpétué par de grands poètes tels Said Abdellah El Mandassi, Ahmed Bentriki, Mohammed Abdellah Ibn Msaib et puis la famille Bensahla au 18ème siècle.

S’agissant des représentations de la soirée du mercredi, un public nombreux a tenu à marquer sa présence pour suivre les associations les beaux-arts d’Alger, l’ensemble de musique andalouse de Paris et la SLAM de Tlemcen. Ces dernières ont subjugué l’assistance en interprétant avec brio de poèmes d’El Mendassi, Bensahla et ceux de Bentriki.

La surprise est venue de l’ensemble musical de Paris, qui, malgré sa récente création (2010), a interprété un poème très ancien d’El Mendassi intitulé Edemam, qui décrivait la vie de la capitale des Zianide au 16ème siècle. Dirigé par Abdelkrim Bensid, cet orchestre est formé par de jeunes cadres vivant en France et unis pour la promotion et la vulgarisation de la musique andalouse et hawzi.

Cette troisième journée, non moins importante, verra l’entrée en scène, ce jeudi, des associations Nassim El Andalous d’Oran, Redouane Bensari de Sidi Bel Abbes et Cheikh Mohamed Bouali de Tlemcen.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Tlemcen: trois Master Class marquent la 10ème édition du festival national du hawzi
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair