formats

Tizi Ouzou : 450 enfants abandonnés placés en kafala depuis 2002

Publié le 02/06/2017, par dans Non classé.

Quelque 450 enfants abandonnés par leurs géniteurs dans la wilaya de Tizi Ouzou ont été placés en kafala depuis novembre 2002, a-t-on appris hier du directeur de l’action sociale et de la solidarité de l’Etablissement pour enfants assistés de la cité sociale Mahfoudh Boucebsi de Boukhalfa.
Ce chiffre a été communiqué par le directeur local de l’action sociale et de la solidarité (DASS), lors d’une visite de cet établissement par le wali Mohammed Bouderbali à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’enfance. Outre les placements en Kafala effectués sur un total de 626 enfants accueillis par cette pouponnière depuis son ouverture en 2002 au 1er juin 2017, 129 autres chérubins ont été récupérés par leurs parents durant cette même période, a précisé Bouchoucha Hadj, ajoutant que depuis le début de l’année en cours, cinq enfants ont été placés en kafala et deux autres récupérés par leurs géniteurs.

La DASS, a-t-il dit, comptabilise 333 demandes de kafala, dont 41 émanant de couples algériens qui résident à l’étranger et qui sont en cours de traitement. Actuellement, 25 enfants (14 filles et 11 garçons) parmi lesquels 14 handicapés (8 filles et six garçons) sont pris en charge au sein de cette même structure qui est dotée d’une capacité d’accueil de 48 enfants, a-t-on indiqué. Le chef de l’exécutif local s’est ensuite déplacé au Centre de loisirs scientifiques (CLS), où la direction locale de la jeunesse et des sports a ouvert un village pour enfants à l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance et du mois de Ramadhan.

Cet espace propose différentes activités culturelles, ludiques et sportives, (chant, théâtre dessein, escalade). Sur place, la brigade des mineurs de la sûreté de wilaya a indiqué au wali avoir enregistré durant le premier semestre de l’année en cours un total de 18 enfants victimes de différents délits, allant du viol à des actes contre nature. En outre, cette même brigade est intervenue au profit de 49 enfants en danger moral ou physique. M. Bouderbali, qui a rappelé les mesures engagées par l’Etat pour la protection des droits de l’enfant et la prise en charge de ceux qui sont en situation difficile (détresse, handicap…), a insisté, durant sa visite, sur l’importance de la conjugaison des efforts de l’ensemble des acteurs afin de garantir à tous les enfants un cadre où ils pourront s’épanouir pleinement. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Tizi Ouzou : 450 enfants abandonnés placés en kafala depuis 2002
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair