formats

Tissemsilt : coup d’envoi des premières journées historiques « crimes de la seine »

Publié le 19/10/2018, par dans Non classé.
Tissemsilt : coup d'envoi des premières journées historiques

TISSEMSILT – Le coup d’envoi des festivités marquant la première édition des journées historiques sur les « crimes de la seine » a été donné vendredi à partir de la Bibliothèque « Docteur Yahia Bouaziz » de Tissemsilt.

Cette journée d’ouverture de cette manifestation organisée à l’initiative de cet établissement culturel dans le cadre de la célébration de la journée nationale de l’émigration, vise de mettre en lumière les crimes perpétrés par la police française contre les algériens qui sont sortis le 17 octobre 1961 dans les rues de la capitale française pour réclamer la liberté et l’indépendance de l’Algérie.

L’évènement a été marqué par l’organisation d’une exposition photo qui montre des pratiques barbares, œuvre de la police française contre les algériens qui ont manifesté pacifiquement pour l’indépendance de leur pays un 17 octobre 1961 à Paris.

Le programme de cette manifestation de deux jours comprend également des ateliers au profit de enfants pour leur expliquer l’histoire du pays par le dessin, le poème et le jeu, outre la projection de films documentaires sur cet anniversaire historique, soulignent les organisateurs de l’évènement.


Lire aussi :

TISSEMSILT – Le coup d’envoi des festivités marquant la première édition des journées historiques sur les « crimes de la seine » a été donné vendredi à partir de la Bibliothèque « Docteur Yahia Bouaziz » de Tissemsilt.

Cette journée d’ouverture de cette manifestation organisée à l’initiative de cet établissement culturel dans le cadre de la célébration de la journée nationale de l’émigration, vise de mettre en lumière les crimes perpétrés par la police française contre les algériens qui sont sortis le 17 octobre 1961 dans les rues de la capitale française pour réclamer la liberté et l’indépendance de l’Algérie.

L’évènement a été marqué par l’organisation d’une exposition photo qui montre des pratiques barbares, œuvre de la police française contre les algériens qui ont manifesté pacifiquement pour l’indépendance de leur pays un 17 octobre 1961 à Paris.

Le programme de cette manifestation de deux jours comprend également des ateliers au profit de enfants pour leur expliquer l’histoire du pays par le dessin, le poème et le jeu, outre la projection de films documentaires sur cet anniversaire historique, soulignent les organisateurs de l’évènement.


Lire aussi : Les manifestations du 17 octobre ont prouvé l’attachement des émigrés algériens à leur pays


Une conférence sur « les crimes de la seine de Paris, histoire noire de la France coloniale » sera animée par des universitaires et spécialistes de l’histoire de la glorieuse guerre de Libération.

Au programme également, un concours de la meilleure grande histoire qui évoque les crimes qui ont été commis par le colonialisme durant la journée du 17 octobre 1961 à l’encontre des algériens sans défense.

Parallèlement à cette manifestation, il est prévu la tenue de plusieurs activités culturelles et ludiques qui entrent dans le cadre de la journée nationale de l’émigration et ce, à travers les annexes qui sont rattachées à la bibliothèque principale de la lecture publique des communes de Khemisti, Ouled Besam, El Ayoun, , Beni Lahcène, Lammari, Maassem et Sidi Abed.

L’objectif de l’organisation de cette manifestation est de tirer les leçons de cet anniversaire et de préserver la mémoire afin que nul n’oublie, selon les organisateurs.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Tissemsilt : coup d’envoi des premières journées historiques « crimes de la seine »
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair