formats

Téléphonie 3G : Plus de 16 millions d’abonnés selon l’ARPT

Publié le 11/04/2016, par dans Non classé.

Mohamed Toufik Bessai, président de l’ARPT, a mis en exergue, hier lors d’une conférence de presse au siège de l’Autorité, le caractère dynamique du marché de la téléphonie et de l’internet en Algérie.
Exposant les grands traits du rapport d’activité pour 2015, il a qualifié cette année « d’extrêmement fébrile. Les indicateurs sont annonciateurs d’une économie numérique qui se met en place grâce au très haut débit». Ainsi, le chiffre d’affaires de la téléphonie est passé de 405 milliards de dinars en 2104 à 433 milliards en 2015, soit une progression de 7%.

La contribution des opérateurs de téléphonie fixe et mobile au PIB du pays donne le chiffre provisoire de 2,29%. Cette progression est due au parc des abonnés à la 3G qui a augmenté de 92%, passant de 8,509 millions d’abonnés en décembre 2014 à 16,319 en décembre 2015. Un parc composé, dans sa majorité (88,01%), par des abonnés prepaid. Même constat en GSM où l’analyse des chiffres fait ressortir que 90,89% des clients ont opté pour la formule prepaid contre seulement 9,11% pour le postpaid. Ce qui représente plus de 24 millions d’abonnés prepaid. Le segment GSM a toutefois connu une baisse de 23% par rapport à 2014 qui s’explique par la migration des abonnés GSM vers la 3G.

Ainsi le parc abonné global (GSM et 3G) a atteint 43,227 millions clients au 31 décembre 2015, selon les audits de l’ARPT. « La prédominance du prepaid n’est pas une bonne chose, surtout qu’on est en train de réfléchir sur l’introduction de la portabilité, un chantier que nous allons ouvrir pour mettre en place ce système. Mais il a besoin d’un marché plus stable», indique Toufik Bessai. En termes de parts de marché GSM, l’opérateur OTA, avec 46,33%, reste le leader dans ce segment, suivi respectivement par ATM avec 28,90% et WTA avec 24,77%.

Mise en place d’un système de portabilité

Dans le segment 3G, c’est l’opérateur ATM qui arrive en tête avec 40,09%, suivi de WTA avec un taux de 34,52%. Le dernier entrant sur le marché 3G, à savoir OTA qui, pour rappel, a commencé à commercialiser ses services le 5 juillet 2014, détient 25,39% des parts de marché. Globalement, sur le marché de la téléphonie mobile (GSM+3G), l’opérateur OTA détient la plus grande part de marché avec 38,43%, suivi d’ATM (33,12%) et WTA (28,45%).

Cette fois, l’ARPT ne s’est pas contenté des chiffres transmis par les opérateurs, mais elle les a affinés avant de les valider. Car, selon le président de l’ARPT, « les opérateurs ont tendance à gonfler leurs chiffres. Ce sont des chiffres passés à la moulinette, il s’agit des statistiques et des échantillonnages d’opérateurs et d’ARPT. Il y a des réunions avec les opérateurs pour baliser le terrain et pour que la régulation soit effective». En d’autres termes, l’ARPT vérifie les chiffres relatifs au segment de la téléphonie mobile concernant le parc abonné actif et identifié conformément aux dispositions de la réglementation en vigueur.

L’ARPT a mis en ligne sur son site web un formulaire permettant aux usagers des services de la poste et des télécommunications de transmettre leurs réclamations. « Avant, on ne recevait qu’une quarantaine de plaintes par an sur les comportements des opérateurs, ce qui ne reflétait pas la réalité au vu de ce que nous voyons sur la presse et en tenant compte de la colère des usagers. Avec ce nouveau procédé, nous avons reçu, de juin à décembre, 354 réclamations, dont 256 ont été solutionnées.

Les réclamations des citoyens seront prises en charge lorsque les voies de recours auprès des opérateurs de la poste et des télécommunications seront totalement épuisées», précise le président de l’ARPT. La majorité concerne des plaintes contre Algérie Télécom (internet fixe). Les Algériens sont de plus en plus connectés au regard de la télé-densité internet (pourcentage d’accès internet rapporté à la population) qui est passée de 25,60% en 2014 à 46% en 2015.

Comment expliquer cette progression ? Cela est dû essentiellement au lancement des services de la 3G et de la 4G (par l’opérateur fixe). Ainsi, le parc abonné internet est passé de 10,111 millions abonnés en 2014 à 18,583 millions abonnés, dont 16,319 millions abonnés enregistrés pour l’internet mobile. Autre indicateur des nouveaux usages des TIC qui bouleversent en profondeur les modes et les comportements en Algérie : la part importante des smartphones qui représente 79% des téléphones agréés par l’ARPT.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Téléphonie 3G : Plus de 16 millions d’abonnés selon l’ARPT
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair