formats

Tarifs de téléphonie mobile : Pas d’augmentation selon les opérateurs

Publié le 11/01/2016, par dans Non classé.

Des informations échangées ces dernières 48 heures par les internautes sur la Toile et particulièrement sur les réseaux sociaux, dont facebook, ont fait état d’une augmentation des tarifs des offres et services proposés par les opérateurs de téléphonie mobile.
En réaction, certains ont même suggéré de boycotter ces opérateurs en signe de protestation contre ces hausses. Quelques journaux ont vite conclu que ce « seraient les premiers effets de la loi de finances 2016 sur le secteur des télécoms». Ces informations sont-elles fondées ou s’agit-il de rumeurs amplifiées ? Au niveau de Djezzy, on nous certifie qu’il n’y a eu aucune augmentation. « On n’a pas changé nos tarifs, sinon on aurait communiqué à ce propos», nous affirme Salim Tamani, responsable des relations publiques et médias que nous avons contacté hier.

Et de poursuivre : « La minute du prépaid est devenue indivisible (8 DA). Mais à partir de la première minute, on revient à 30 secondes.» Des sources proches de l’opérateur Ooredoo attestent qu’aucun changement n’a été effectué dans les tarifs, simplement, le palier de 30 secondes s’applique dorénavant à partir de la première minute, au-delà de la première minute, la tarification reste inchangée, soit 3,99 DA.

L’opérateur Mobilis a choisi de réagir par le biais d’un communiqué officiel, où il tente de rassurer ses clients postpayés et prépayés, quant aux changements de ses tarifs des communications et de l’internet. « La taxation reste inchangée par palier de 30 secondes à raison de 3,98 DA, par palier. Les tarifs des forfaits internet restent aussi les mêmes selon l’offre et les pass proposés.» A cet effet, Mobilis saisit cette opportunité pour attester que ses offres sont les « moins chères sur le marché».

Le passage de 30 secondes à la minute n’a toutefois pas été argumenté par les deux opérateurs concernés. On peut l’interpréter par le souci d’augmenter l’ARPU, qui représente le revenu engendré par abonné sur un réseau mobile qui a augmenté de 0,64% en passant de 648 DA/mois en 2013 à 652 DA/mois en 2014, ce qui est relativement faible par rapport à l’année 2013, où il a enregistré une progression de 3,51%, selon l’ARPT.

En 2014, le parc d’abonnés GSM comptait 34,789 millions d’abonnés, soit une baisse de 11,53% par rapport à l’année précédente. Cette baisse est due essentiellement à la migration vers les réseaux de troisième génération (3G). La consommation moyenne mensuelle par abonné en minute était de 176 minutes en 2014 contre 184 minutes en 2013, soit une diminution de 4,25%.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Tarifs de téléphonie mobile : Pas d’augmentation selon les opérateurs
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair