formats

Tamanrasset: pour l’implication de la société civile dans la valorisation du patrimoine culturel immatériel

Publié le 14/01/2019, par dans Non classé.

TAMANRASSET – Les participants au colloque international sur la valorisation du patrimoine culturel immatériel (Tamanrasset, 12-13 janvier) ont plaidé pour l’implication de société civile à cette œuvre.

Ils ont appelé à associer à la démarche la population et la société civile en tant que premiers concernés par cette valorisation et porteurs des politiques visant la mise en œuvre des programmes et des voies de concrétisation de cet objectif de valorisation du patrimoine immatériel.

Les travaux de cette rencontre, à laquelle ont pris part des chercheurs, anthropologues et spécialistes de différentes universités du pays et de l’étranger, ont été une occasion pour les participants d’appeler aussi à la préservation des manuscrits anciens, à travers leurs numérisation et la mise en place de mécanismes logistique et technique à cet effet, ainsi que la collecte des informations concernant les acteurs de la production culturelle afin de les impliquer dans la valorisation du patrimoine.

Les participants ont, en outre, appelé à répertorier le legs culturel linguistique afin de sauvegarder les langues et les dialectes et de préserver le patrimoine linguistique dans toutes ses expressions, en plus de suggérer l’introduction d’un cours dans le cursus scolaire consacré à Yennayer (Nouvel an amazigh).

Plusieurs communications ont été présentées lors de ce colloque tenu au centre universitaire de Tamanrasset, et ont permis d’aborder des thèmes relatifs aux outils et méthodes de préservation des langues et des traditions menacées d’extinction, en les répertoriant et en recourant aux procédés scientifiques pour leur préservation avec l’implication des populations.

La préservation du patrimoine linguistique soufi chanté à travers plusieurs générations et l’analyse de son contenu pour assurer sa pérennité tout comme pour l’étude des contes et légendes et autres formes d’expression culturelle, ont été également mis en exergue.

L’importance du rôle des mères dans la société targuie dans la transmission des rudiments de langue targuie à ses enfants et dans la préservation de la valeur culturelle et artistique de la culture targuie a été aussi soulignée lors de ce colloque.

Les participants ont, par ailleurs, plaidé pour l’introduction d’une spécialité d’enseignement de la langue amazighe au niveau du Centre universitaire de Tamanrasset, afin d’assurer l’encadrement de cet enseignement dans les écoles.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Tamanrasset: pour l’implication de la société civile dans la valorisation du patrimoine culturel immatériel
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair