formats

Taghzout (Bouira) : L’enfant disparu retrouvé sain et sauf

Publié le 16/09/2016, par dans Non classé.

Arar Athmane, l’enfant de 13ans, qui a disparu mercredi dernier à la commune de Taghzout, 10km au nord-est de Bouira, a été retrouvé sain est sauf.

Il a été récupéré jeudi en début de soirée, par un proche de sa famille, depuis la gare routière d’Alger, a –t-on appris ce vendredi auprès des membres de la famille Arar, soulagée après avoir passée deux jours de terreur et de psychose.

L’enfant, scolarisé au CEM Bouâaza Amar, du chef-lieu communal de Taghzout, avait quitté le domicile familial, avant-hier, en se dirigeant vers la gare routière de Bouira, où il a été aperçu, a témoigné son frère aîné, en train d’acheter un ticket.

A la gare routière de la ville de Gdyel dans la wilaya d’Oran, Athmane a passé, selon les témoignages des membres de sa famille, la nuit à la belle étoile.  » Au matin, un vieux de passage lui a donné un billet de 1000da pour que Athmane regagne la gare routière d’Alger, où il a été retrouvé hier vers 19h, par un proche qui nous a contacté pour annoncer la nouvelle, raconte Slimane, en tenant à remercier la population de Taghzout qui s’est mobilisée et s’est solidarisé avec sa famille, surtout dans le cadre de l’opération de recherche et d’affichage.

Le plan national appelé « Alerte rapt/disparition d’enfants inopérant

Cependant, la question qui mérite d’être posée, est le rôle du dispositif national d’alerte mis en place et décidé par le premier ministre en personne. Ce plan national, annoncé par le premier ministre Abdelmalek Sellal, devait se déclencher à chaque fois qu’un cas de disparition d’enfant ou de rapt soit signalé.

Cette mesure suivie d’une instruction adressée à plusieurs ministères et surtout aux corps de sécurité n’a pas fonctionné avec le cas de Athmane. A en croire, des membres de sa famille, à la brigade de gendarmerie nationale de la commune de Haizer, les gendarmes leur ont expliqué qu’un avis de recherche devait se faire après 24heures, alors que l’instruction concernant la mise en place dudit dispositif est claire.

L’instruction souligne que sous la direction du procureur de la République de céans, tous les organismes publics concernés (médias publics dans leur ensemble, supports publicitaires, opérateurs de téléphonie mobile, ports, aéroports, gares…) seront, ainsi,  » sollicités pour relayer l’alerte dans une synergie préétablie, à l’effet de concourir à retrouver l’enfant en danger en vie, dans les meilleurs délais possibles ».

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Taghzout (Bouira) : L’enfant disparu retrouvé sain et sauf
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair