formats

Suspension de la grève de la faim

Publié le 13/03/2017, par dans Non classé.

Les étudiants en chirurgie dentaire ont décidé de suspendre leur grève de la faim. La décision est motivée par la tenue, aujourd’hui, d’une réunion à laquelle ont été conviés des représentants des grévistes.
Le courrier adressé aux grévistes par le secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur, via les rectorats, répond à l’exigence d’une « réunion interministérielle» formulée par les grévistes. « Nous avons reçu ce matin (hier, ndlr) un appel du rectorat nous informant de la tenue d’une réunion à laquelle sont invités des représentants des étudiants. Une décision a été prise d’un commun accord avec les autres départements de suspendre à partir de cet après-midi (hier) notre grève de la faim», confirme Aïssa Maïche, délégué des étudiants du département de chirurgie dentaire de l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou (Ummto), qui précise que la réunion verra la participation des secrétaires généraux respectifs des ministères de l’Enseignement supérieur et de la Santé, ainsi qu’un représentant de la Fonction publique.

Selon le délégué, la grève de la faim sera suspendue jusqu’à la « proclamation des résultats de la réunion». « La suspension de notre grève de la faim et, par la même occasion, de tout le mouvement de grève, est tributaire des résultats de cette réunion. La satisfaction de nos revendications signifie l’arrêt immédiat de nos actions de protestation», précise Maïche.

Quatre délégués des étudiants ont été évacués à l’hôpital, hier, après un malaise, dans le département de l’Ummto, où un rassemblement a été organisé par leurs collègues de l’université d’Es Senia. Même détermination à Oran, où un sit-in de solidarité avec les grévistes a été organisé par leurs camarades.

En grève depuis novembre dernier, les étudiants en chirurgie dentaire exigent l’augmentation des postes de résidents et la réorganisation de l’internat (5 au lieu de 2). Ils réclament le passage à l’échelon 16 sur la grille des salaires, au lieu du 13 actuellement, « en conformité aux engagements de la tutelle en 2011, suite à la réorganisation du régime des études». Ils demandent aussi la revalorisation de leur bourse d’études (4000 DA actuellement) à partir du cycle clinique, « comme toutes les autres spécialités».
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Suspension de la grève de la faim
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair