formats

Sujets «faciles», parents soulagés

Publié le 23/05/2016, par dans Non classé.

Les épreuves de l’examen de fin de cycle primaire se sont déroulées hier « dans de bonnes conditions», selon la ministre de l’Education nationale.
Les élèves ayant subi ces épreuves partagent cette appréciation ; à leur sortie des classes d’examen, ils ont exprimé leur soulagement. Des parents, qui ont fait le pied de grue devant les établissements scolaires durant des heures, ont été rassurés de constater que les sujets étaient à la portée de leurs enfants. Aucune erreur ni question en dehors du programme n’ont été relevées. A l’école primaire Aïssat Idir (Alger), dès la fin de la matinée d’examen (arabe et mathématiques), Ayoub n’a pas caché son soulagement. Surpris par l’enchaînement des questions de ses parents, ce candidat a éclaté de rire, leur demandant de se calmer : « Moi, je vais bien, c’est vous qui êtes inquiets.»

L’examen était, de l’avis de la plupart des élèves interrogés, « facile». « L’épreuve de mathématiques demandait de la concentration, mais c’était facile», explique une jeune candidate. Des parents d’élèves ont salué la décision de maintenir les candidats dans leurs établissements d’origine, ce qui « a eu pour effet de réduire le stress chez nos enfants qui doivent faire appel à leur mémoire et se concentrer dans un environnement qui leur est familier», pense une mère de famille qui attendait la sortie de son fils à l’école primaire Ayadi Ahmed de la cité Zerhouni Mokhtar, à Mohammadia.

Mme Benghebrit a affirmé, hier à partir d’Illizi, que l’examen se déroulait dans de « bonnes conditions» à travers tout le territoire national, « grâce à la mobilisation et à l’engagement de toute la famille éducative et de tous les responsables à tous les niveaux». La ministre a en outre estimé que la nouvelle mesure qui permet aux élèves de passer leur examen dans leur école est à même de préserver leur moral vu leur jeune âge et d’augmenter leurs chances de réussite. Mme Benghebrit a rappelé que la session de rattrapage de l’examen de fin de cycle primaire a été annulée vu le taux de réussite qui avoisine les 100%.

Ainsi 705 460 élèves, dont 366 057 garçons et 339 403 filles, ont passé l’examen de fin de cycle primaire dans 13 118 centres à travers le territoire national. 91 800 encadreurs et 14 000 enseignants correcteurs sont mobilisés pour cet examen. Dix centres de regroupement pour le codage, 59 centres de correction et trois de regroupement pour l’annonce des résultats sont réquisitionnés à travers le territoire national.

Pour ce rendez-vous, 25 856 policiers répartis sur 7390 centres d’examen ainsi 35 000 éléments d’intervention de la Protection civile et 1886 ambulances ont veillé à la sécurité des élèves et des encadreurs. L’examen a porté sur trois matières, à savoir la langue arabe, les mathématiques et la langue française. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Sujets «faciles», parents soulagés
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair