formats

Street-art: 31 artistes réalisent des fresques dans plusieurs quartiers oranais

Publié le 18/11/2018, par dans Non classé.

ORAN, 18 nov 2018 (APS)- L’association culturelle « Civ-Oeil » a finalisé un projet de réalisation de fresques dans différents quartiers de la ville d’Oran et l’expérience a regroupé quelque 31 artistes nationaux et étrangers, a-t-on appris des initiateurs du projet.

La plus grande fresque a été réalisée au niveau du bâtiment administratif du Théâtre régional d’Oran (TRO), sur une superficie de 120 m2 (15m de largeur, sur 8m de hauteur), a indiqué Merrine Hadj Abderrahmane, qui a chapeauté de projet.

« C’est la plus grande fresque au niveau de la wilaya d’Oran », a-t-il noté, ajoutant que d’autres fresques ont été réalisées au siège de l’association « Santé Sidi El Houari », aux alentours de la chapelle de Santa Cruz, à l’Institut Français et au centre Cervantès.

Ce projet artistique a pris forme au cours des journées des arts urbains que la ville d’Oran a abrité du 15 au 17 novembre en cours. Il a tout de suite recueilli l’adhésion de 31 artistes, dont deux venus d’Espagne, précise M. Merrine.


Lire aussi: Journées d’Oran d’arts urbains : des stars d’arts de rue agrémentent différents ateliers


Pour le président de l’association « Civ-Œil », Ali Chaouch, cette action vise à la promotion des street-arts, qui n’ont pas encore leur place dans l’espace public national.

Le directeur du TRO, s’est à son tour, réjoui d’avoir accueilli une partie de ce projet, et exprimé sa joie de l’engouement qu’a suscité cette manifestation auprès de la population.

« Depuis le début de la réalisation des fresques, les passants viennent pour découvrir ces œuvres et n’hésitent pas à immortaliser l’événement en prenant des photos à l’aide de leurs Smartphones », a-t-il précisé.

Le chef de projet, M. Merrine, a indiqué à ce propos, qu’initialement, la seule fresque, prévue dans cette zone, était celle de l’administration du TRO, mais le groupe d’artistes, sollicités par les habitants du quartier Ed-derb, ont décidé de réaliser une dizaine.

« C’était pour nous une excellente opportunité. Nous avons laissé libre cours à notre inspiration car n’étant pas limités par une thématique précise. Nous sommes satisfaits de cette expérience comme le sont les habitants de ce quartier populaire », a-t-il expliqué.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Street-art: 31 artistes réalisent des fresques dans plusieurs quartiers oranais
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair